Spa Rally, Prinzie s’impose, Cuvelier étonne sur les terres Spadoises !

Tony Henssen    2017-03-20 10:37:55   

Le Herock Spa Rally 2017 s’est achevé par un invraisemblable coup de théâtre...


Après la belle bagarre du Vendredi soir en HBRC, les choses sérieuses pouvaient débuter ce Samedi matin, avec le GROS morceaux, 12 spéciales au programme.

On savait le parcours du Herock Spa Rally, très sélectif, la météo l’a rendu encore plus exigeant !

La course en Historic Belgian Rally Championship a donc connu son lot d’abandons, les plus notables étant ceux de Jean-Pierre Vandewauwer (Porsche 911-crevaison puis soucis moteur) qui ne repartait pas ce samedi matin, et de Robin Maes (BMW M3-sortie dans la Clémentine).

Avec le retrait de Robin Maes, c’est l’équipage PRINZIE / VERMEULEN qui survole la catégorie HBRC terminant avec 3min58sec d’avance sur l’excellent Sébastien Cuvelier repartit en RALLY 2 !

Ce dernier, sans des soucis de boîte à quelques kilomètres de l’arrivée vendredi soir où il pointait à la 15ème place et plus de 9minutes de retard, aurait remporté cette édition du Herock Spa Rally 2017. Une magnifique remontée malgré les nombreux abandons.

Le podium sera complété par la Porsche d’André Lausberg. En 4ème place,nous retrouvons la Ford Escort RS d’Auguste Kerckhove et le top 5 est complété par Luc Caprasse sur Audi Quattro.

Le classement HBRC après les 210 km contre le Chrono :

- 1 : PRINZIE / VERMEULEN Opel Ascona 400
- 2 : CUVELIER / GREGOIRE Ford Escort MK2
- 3 : LAUSBERG / LAUSBERG Porsche 911
- 4 : KERKHOVE / GOVAERTS Ford Escort MK2
- 5 : CAPRASSE / PRIGNON Audi Quattro
- 6 : VAN ROMPUY / VANOVERSCHELDE Opel Ascona
- 7 : PREGARDIEN / VANDENBUSCCHE Ford Escort MK2
- 8 : BUYSE / BALANGER Porsche 911
- 9 : JAMIN / BEYERS Daf 66 Marathon

Du côté du championnat BRC, la Peugeot de chez DG Sport avec Kevin Abbring derrière le volant, a fait une incroyable démonstration Vendredi soir en rentrant avec 32 secondes sur son poursuivant.

Le poursuivant, c’est tout simplement Kris Princen. Ce dernier sera bien réveillé car il reprend dès les premiers kilomètres de Stavelot - Wanne - Aisomont 18 secondes à Abbring. Et que dire de la première et célèbre Clémentine du jour, là, c’est 23 secondes de repris !

Stavelot - Wanne - Aisomont

La bagarre reprend pour la 2ème boucle de 4 spéciales, où 20 secondes d’écart sont à l’actif entre les deux pilotes. Une bagarre malheureusement écourtée, la Peugeot de DG Sport part à l’erreur juste devant nous. Nous voyons bien que la roue et le parc choc arrière sont arrachés. Ce qui sera confirmé un peu plus tard car il ne sortira pas de la spéciale et donc ABANDON...

Tous se passe pour le mieux, alors que Cédric Cherain passé en 2ème place, met la pression à la Skoda Fabia R5.

Nous sommes sur le retour de ce Spa Rallye détrempé où nous apprenons cet invraisemblable coup de théâtre via la Radio Rally !

Tous les rêves s’évanouissaient quand Kris Princen partait en tonneaux dans l’ultime tronçon chronométré ( 3ème passage dans la Clémentine ) qu’il avait abordé avec plus de 20 secondes d’avance sur son poursuivant.

Cédric Cherain héritait donc in extremis de la victoire.

« Je suis évidemment heureux de l’emporter mais je veux d’abord avoir des nouvelles de Kris et Peter », expliquait-il au flying finish. Une fois rassuré, le vainqueur savourait pleinement ce verdict qui tombe à pic : «  Je m’aligne au coup par coup sans viser le titre et dans cette optique, une victoire est précieuse pour tenter de persuader des partenaires de miser sur moi pour d’autres rendez-vous. Ici, je suis mal parti en commettant une erreur dans la spéciale d’ouverture mais samedi, j’ai trouvé des conditions qui me convenaient bien : j’adore ces spéciales très naturelles, et la boue ne me gêne pas. J’ai donc attaqué pour maintenir Kris sous pression, avec le résultat qu’on connaît. Après le Wallonie, le Condroz et l’East Belgian, je m’impose à Spa, la quatrième grande épreuve wallonne. Ce succès me comble d’autant plus qu’il a été conquis sur des routes où je venais en spectateur quand j’étais gamin… »

La 2ème place revenait à Benoît Allart (Skoda Fabia R5), auteur d’une course régulière et intelligente qui lui permet d’effacer la désillusion du Haspengouw : «  Voulant retrouver la confiance et reprendre du rythme, je ne me suis pas trop tracassé de ma position au classement et j’ai évité tous les pièges. Au final, c’est un peu l’histoire du lièvre et de la tortue : je n’étais pas le plus rapide mais je finis 2ème ! »

On pointait ensuite Vincent Verschueren (Skoda Fabia R5) bien remonté après ses mécomptes vendredi soir (un tour de trop dans la spéciale du circuit), Armand Fumal (Citroën DS3 R5) crédité d’une belle prestation pour son retour aux affaires, et Frédéric Bouvy (Porsche 997 GT3), auteur d’un véritable exploit avec cette 5ème place – assortie d’un succès en deux roues motrices – au volant d’un engin pas spécialement adapté à ce genre d’exercice.

Malgré une météo plus que capricieuse, ce Spa Rally 2017 nous auras conquis du début à la fin.

Rendez vous au TAC Rally ses 7 et 8 Avril pour la suite du championnat.

Photos : Pascal Verheuge, Michel Laboureur, Tony Henssen
Texte : Tony Henssen & COM

Photos disponibles sur notre Fan Page Facebook

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.