Subaru Levorg.

Dimitri Haulet, Philippe Haulet    2018-03-17 00:12:55   

Depuis plusieurs décennies, Subaru est une marque qui croit en ses choix différents et les affirme.

Elargir sa clientèle est un objectif de la marque.

Avec la Levorg, attirera-t-elle de nouveaux clients ?

Levorg, d’où vient ce nom ?




Vous prenez les mots Legacy, revolution, touring et le tour est joué. Donc, il lui reste un peu de la Legacy qu’elle remplace !

Look.

Sortie en 2015, cette Levorg reprend certains traits de la plus connue des Subaru, je parle de la WRX STi.

Plusieurs similitudes sur la face avant, dont une énorme prise d’air sur le capot. Elle n’est pas factice car elle favorise l’entrée d’air frais qui gavera l’intercooler du moteur Boxer situé juste dessous.


Les feux avant sont aussi un petit clin d’œil à son aïeule.

Caractéristique de la marque aux étoiles, la calandre hexagonale est soutenue par un ‘V’ et l’ensemble a du caractère.


Avec des bas de caisse, une double sortie d’échappement et des jantes en 18’’, le look est plutôt sportif.

Les blocs LED apportent la signature lumineuse propre à la marque.

Inside.

L’habitacle de la Levorg paraît assez sombre. Toutefois, il est égayé par les surpiqures bleues, par quelques touches d’aluminium sur la planche de bord et sur les panneaux de portes.


Le tableau de bord complet présente toutes les informations essentielles à la conduite. Vous disposez de 3 display différents (au niveau des compteurs, sous la casquette du tableau de bord et le dernier sur la console centrale).


L’écran de 7’’ est tactile et rapide. Les caméras de recul et avant sont bien pratiques pour vos manœuvres.

De plus, vous pouvez disposer de l’image arrière dans le rétroviseur intérieur, intuitif et pratique.

Les prises USB sont multiples, aussi bien à l’avant qu’à l’arrière.

La position de conduite est bonne. La multitude de réglages du siège et du volant permettent de se sentir bien à bord.

Les sièges sont confortables et leur chauffage fonctionne parfaitement.

Dommage que leurs commandes datent d’une autre époque.


Si, à l’image de la marque, ces boutons de commande sont peu nombreux et intuitifs, il n’en va pas de même pour le volant qui est lui assez chargé !


L’habitabilité est bonne à l’avant et à l’arrière. Le dossier arrière est bien incliné ce qui augmente le confort aux places arrière.


Le volume du coffre est dans la bonne moyenne avec 522L et 1446L banquette rabattue.

Engine.

Le moteur, un 4 cylindres Boxer (typique de la marque) turbo compressé de 1600cc à injection directe, développe 170ch et un couple de 250Nm entre 1800 et 4800Tr/min.

Il est couplé à une boîte auto CVT Lineartronic à 7 rapports dont je ne suis pas un grand fan.

Mais sur ce modèle, un travail important est effectué et l’effet ‘moulin à café’ est nettement moins présent !


Un progrès existe sans égaler l’efficacité d’une boîte à double embrayage.
Les palettes au volant permettent d’agir sur la boîte en mode manuel.

Sur la route.

Même avec quelques détails physiques de son ainée WRX, elle n’est toutefois pas taillée pour les spéciales de rallye.

Son truc à elle, ce sont les autoroutes, les grands-routes pour emmener toute la famille à destination.


Elle fait le job, avec une certaine fermeté car en effet, la suspension est assez raide. Un feeling que les personnes sensibles des lombaires apprécieront moyennement.


Elle vous conduit du point A au point B en toute sécurité et ce grâce notamment au système ‘Eyesight’.

Découvert l’an passé dans la XV, il fait aussi partie de l’équipement de cette Levorg.

Il travaille avec les 2 caméras placées derrière le pare-brise et comprend l’avertisseur d’angle mort, l’aide au freinage d’urgence, l’avertisseur de collision, le régulateur de vitesse adaptatif, le franchissement de lignes, …

Le package ‘sécurité’ !


Toutefois, si la consommation est contenue, ce n’est pas sur ce point que le moteur Boxer vous séduira le plus.

In fine !

Comme toute bonne japonaise qui se respecte, la Levorg est un véhicule Super équipé.

Avec 2 niveaux de finition en Belgique et pour un premier prix situé sous les 31000€, ces arguments poussent à la réflexion.


Si les WRX et BRZ sont les modèles les plus populaires, la Levorg devrait se faire une place au soleil dans les années à venir.

Avec un équipement complet, un rapport prix / équipement ultra compétitif, une bonne dose d’exotisme, cette Levorg devrait séduire les familles en quête d’aventure.

Les + :

- Originalité.
- Habitabilité.
- Evolution boîte CVT.
- Equipement.
- Rapport qualité/prix.

Le – :

- Un seul type de moteur.

Dimitri Haulet.

Nos photos.

Subaru Levorg.


Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.