Test réussi pour Jean-Pierre Vandewauwer au terme des 3 Montées en Or du Maquisard .

Eddy Coppée    2016-08-17 10:48:16   

Montée Historique du Maquisard - 14 Août 2016


Avec 118 voitures au départ, le plateau de cette onzième Montée du Maquisard avait plutôt fière allure. "Nous sommes complet" affirme Robert Vandevorst avec satisfaction, nous avons même une dizaine de réservistes. On ne peut rêver mieux. Le soleil du 14 août est aussi au rendez-vous de quoi donner une autre couleur aux participants dans cette montée de 2340 mètres.

11è Montée Historique du Maquisard affiche "complet" !!

Bernard Herman et une M3 au look Alcatel Demevius-Lux du plus bel effet.

Le plateau est mitigé entre young et oldtimers. Les habitués bien sûr constituent la majeure partie du plateau , Leyon sur Escort, Cornet sur la Cox, Delhez sur Escort, Favé Lesage sur Alpine, quelques nouveautés avec Bernard Herman et une M3 au look Alcatel Demevius-Lux du plus bel effet, mais aussi Vandewauwer venu tester la suspension de la Porsche 914/6 de la famille Paisse en vue du rallye du Portugal. La suspension type Neige et glace n’étant pas idéale à cette période.

Le vainqueur 2015 est de retour Bernard Munster et la Porsche GRB aux couleurs Rothmans. Des voitures originales aussi comme la Steyr-Puch 500 qui fit le bonheur de la famille Aime au rallye de Monte Carlo qui se retrouve entre les mains de Guy Morenhout le collectionneur Abarth.

la Steyr-Puch 500 qui fit le bonheur de la famille Aime au rallye de Monte Carlo, se retrouve entre les mains de Guy Morenhout le collectionneur Abarth.

Une autre surprise Bernard Lamy inaugure une Volvo 242 en droite ligne de Finlande. C’est une vraie voiture homologuée FIA avec un moteur 2,3L. "C’est sa première sortie, outre une barre stab, les suspensions sont typées terre. Mais c’est un autre monde, un grand pare-brise, une direction assistée, si j’avais 40 CV de plus je serais au top."

Bernard Lamy inaugure une Volvo 242 en droite ligne de Finlande.

L’Heure de la Montée en Or !

C’est la ruée pour ces montées historiques qui se suivent toutes les 50 minutes pour permettre aux concurrents un maximum de montées et qui vont se prolonger jusque 16.30 Heures, heure de la Montée en Or.

Le public est présent pour cette montée tant attendue. Vandewauwer est inquiet : "dans la dernière montée j’ai éclaté un pneu et mon ami André Lausberg m’a gentiment prêté 4 pneus slicks pour que je puisse faire ces montées en or. Un grand merci."

Jean-Pierre Vandewauwer & André Lausberg

Et c’est parti pour les 28 candidats de cette montée en or. Car 10 candidats vont être repris pour la seconde montée et les trois meilleurs temps s’offriront une ultime montée.
C’est Bernard Munster qui s’offrait le meilleur temps, mais après application du coéfficient d’âge de la Porsche de 1982, c’est Vande qui prenait la tête devant Leyon sur Escort qui se plaignait de ratés moteurs.

Leyon sur Escort se plaignait de ratés moteurs...

Surprise la place de Christian Sterckx avec la Golf 1600 qui se positionne parmi des voitures nettement plus puissantes.

Christian Sterckx avec la Golf 1600 se positionne 5è parmi des voitures nettement plus puissantes.

Mauvaise montée pour Delhez qui se retrouve non qualifié pour la seconde montée suite à un tête à queue. Les dix meilleurs vont s’en donner à cœur joie et c’est finalement un trio Vande, Munster, et Leyon qui va en découdre pour une dernière montée. Lausberg est 4° sur la Porsche et Sterckx reste 5°. Pour Cornet c’est un week end sans. Je n’étais pas dedans nous confie Bernard.

Munster est peu inquiet les deux premières montées ont été suivies au parc fermé d’un incendie suite à une perte d’huile sur l’échappement. Pas très rassurant tout cela.

Incendie suite à une perte d’huile sur l’échappement... pas très rassurant.

La dernière montée n’apportera pas de grands écarts. Vande s’impose une nouvelle fois devant Munster et Leyon qui a perdu du temps dans la dernière épingle.

Une finale dans la joie où tous les participants ont ovationné notre « Jean-Pierre ».
« On a beaucoup travaillé sur cette voiture en vue d’une épreuve au Portugal, et le Maquisard représentait l’occasion tout simplement idéale de vérifier le bien-fondé des ajustements effectués au niveau des suspensions, explique ‘Vande’. Le résultat est assurément positif, puisque nous avons réalisé le scratch au terme des trois montées, avec une superbe victoire finale ! Que demander de plus ? »

Jean-Pierre Vandewauwer : "On a beaucoup travaillé sur cette voiture en vue d’une épreuve au Portugal".

Les trophées Roi de l’Escort reviennent à Johnny Delhez devant Ruwet très en verve, tandis que Lionel Junius qui a fait virevolter sa Bmw au gré des montées héritait du prix du Spectacle.

Un nouveau succès pour toute l’écurie Maquisard, une journée parfaite pour son organisation et son déroulement.

Montée en Or / Classement général final :

- 1. Jean-Pierre Van de Wauwer (Porsche 914/6, 1er Cl.C), 1’23’’695
- 2. Bernard Munster (Porsche 911 SC RS, 1er Cl.D), 1’24’’366
- 3. Geoffrey Leyon (Ford Escort MK1), 1’24’’859
- 4. André Lausberg (Porsche 911), 1’27’’161
- 5. Christian Terf (VW Golf GTI, 1er Cl.B), 1’28’’050
- 6. Yves Diepart (Porsche 911 Carrera), 1’28’’456
- 7. Bernard Cornet (VW Cox, 1er S/R), 1’30’’057
- 8. Jos Laudus (Opel Kadett GT/E), 1’30’’504
- 9. Jean Duchesne (Ford Escort MK2 Gr.2), 1’31’’653
- 10. Eric Nadrin (Renault 5 GT Turbo), 1’32’’679
- 11. Guillaume Glaude (Volvo 142), 1’33’336
- 12. Jean-Marc Ruwet (Ford Escort MK2), 1’35’’440
- 13. Louis Van Kessel (Renault 5 GT Turbo), 1’35’’591
- 14. Geofffey Gilles (VW Polo G40), 1’35’722
- 15. Johnny Delhez (Ford Escort MK2), 1’36’174
- 16. Filip Jacobs (Opel Ascona B), 1’36’232
- 17. Miguel Hubin (Opel Omega), 1’36’’662
- 18. Bernard Lamy (Volvo 240), 1’36’’995
- 19. Jose Antonio Chacon Ruiz (Fiat 128, 1er Cl.A), 1’38’’032
- 20. Edouard Chacon Ruiz (Fiat 128), 1’38’416
- 21. Jean-Paul Pirson (Opel Manta B), 1’39’’007
- 22. Paul François (VW Golf GTI 2), 1’39’’837
- 23. Michel Closjans (Porsche 356 Pré-A), 1’41’’833
- 24. Jacques Blavier (Audi 80), 1’41’’929
- 25. Henri Hutse (Opel Kadett), 1’45’’195
- 26. Johan Libert (BMW E30), 1’45’’304
- 27. Paul Herman (VW Golf GTI 2), 1’48’’533
- 28. Michaël Assenmaker (Opel Corsa A), 1’56’’833.

Texte et photos EDDY COPPEE

ALBUM PHOTO FAN-Page Automag(photos Michel Laboureur)

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.