Un vrai rallye pour princesses aventurières !

Raymond Collignon    2018-06-19 14:29:39   

Rallye des princesses 2018 : Paris - Biarritz


L’idée de Viviane Zaniroli de proposer un vrai rallye réservé uniquement aux femmes était au départ osée pour se révéler finalement géniale !

Départ de Paris, place Vendôme !

Ces dames et demoiselles, tout sourire, fair play, sportives, aux volants de très belles voitures ont à parcourir un itinéraire costaud sur un tracé de Patrick et Tom Zaniroli avec un Road Book d’Alain Lopes entre Paris et Biarritz…

Une petite centaine de voitures réparties en six groupes construites entre 1947 et 1989 (pour les voitures d’exception). En réalité le plus grand nombre de voitures roulent en catégories 2 et 3 soit entre 1951 et 1970 on y trouve une série de Porsche 356 et 911, Austin Healey, Jaguar, Triumph, Mercedes, Mini, Alfa, Lancia et une AC Cobra qui finira par l’emporter…

Cinq jours pour rejoindre Biarritz. Départ de la place Vendôme Dimanche 3 juin. 

La première étape est une mise en bouche de 320 kms menant la troupe de Paris à Beauval, dans le Loir et Cher avec une image bien différente de la chanson de Michel Delpech.

Le lendemain le lundi 4 juin, les choses se corsent, l’étape est placée sous le signe de la navigation avec des intrusions montagnardes fertiles au pilotage sur les contreforts de l’Auvergne.
L’arrivée en soirée se fait à Vichy la ville d’eau bien connue. L’étape faisait 309 kms avec quatre RT bien corsées.

Une aventure avec des rencontres improbables...

Déjà l’AC COBRA d’Adeline Paquiers et Héléna Euvrard a pris la tête, les conditions climatiques sont encore bonnes mais l’orage gronde.

Pluies, orages et bourrasques pour descendre vers Toulouse la rose... 

Le mardi 5 juin les rescapées prennent la route vers Toulouse, la ville rose de l’ami Nougaro.

l’AC COBRA d’Adeline Paquiers et Héléna Euvrard a pris la tête, mais l’orage gronde !

482 kms à travers les monts du Cantal et de l’Aveyron, la pure sauvagerie des paysages désertiques sous une pluie typique à ces régions. L’AC Cobra en principe peu à l’aise sur ses routes glissantes maintient son classement dominant la Cooper de Marie Périn et Edith Ragot, pourtant beaucoup plus maniable dans ces conditions infernales.

L’arrivée à Toulouse devait se faire en grandes pompes sous le fameux Concorde, l’inégalé supersonique maintenant condamné à poser sur un piédestal.
Les conditions climatiques sont si mauvaises que peu de voitures passent vraiment sous le bel avion blanc, les princesses souvent en cabrios préfèrent retrouver au plus vite l’hôtel et enfin des vêtements secs…

Le Mercredi 6 juin, on attaque les Pyrénées. Le ciel est bleu… 

De nombreuses routes sont détruites à causes des orages ce qui provoque l’annulation de deux RT.
Passant par Lourdes les courageuses princesses s’attaquent à la haute montagne, le col du Soulor et puis de l’Aubisque, le Pourtalet pour rentrer en Espagne en plein pays basque espagnol avec ses airs parfois de canyons.

La Cooper de Marie Périn et Edith Ragot s’attaque à la montagne.

La Cooper de Marie Périn et Edith Ragot dans ces conditions s’emparent de la tête du général mais cela se joue à la seconde, 1’2 d’avance sur l’AC Cobra à l’arrivée à Formigal sentant encore la neige qui a traîné longtemps ici cet hiver.

Jeudi 7 juin la course vers l’Océan, arrivée à Biarritz, la Cobra l’emporte de justesse ! 

Après une ultime et sportive traversée des Pyrénées en passant par Bidarray. Le soleil est à nouveau là pour l’arrivée à Biarritz où l’océan atlantique fait le furieux avec ses vagues aux têtes d’écumes s’écrasant sur les plages.

La Cobra d’Héléna Euvrard et Adeline Paquiers, sa belle mère, pour une poignée de points a repris le commandement devançant finalement la Mini de Marie Périn et Edith Ragot et la Mercedes 250 SL de Coralie Chehab et Gaëlle Wacziarg qui complète en dernière minute ce beau podium.

Ces dames se sont bagarrées à la seconde, et jusqu’au bout !

Franchement, on ne peut qu’admirer toutes ces princesses à l’arrivée dont certaines ont bien galéré avec quelques sorties de route, des casses mécaniques et toutes les aventures qu’une telle expédition engendre.

De belles histoires à raconter à la veillée quand l’hiver viendra… cinq jours de la place Vendôme à Biarritz de la tour Eifel à l’Océan… un grand voyage mais aussi du rêve à n’en plus finir !

Raymond Collignon

Thelma & Louise... ?

CLASSEMENT HISTORIC GENERAL 2018

Vos commentaires

  • Le 20 juin à 11:39, par Alain LOPES En réponse à : Un vrai rallye pour princesses aventurières !

    Bonjour Raymond,
    Merci pour ce bel article consacré au Rallyes des Princesses.
    Pour une précision afin d’éviter mal entendu, le tracé a était réalisé par Patrick et Tom Zaniroli,
    et j’ai réalisé le roadbook.
    Merci de corriger si possible.

    Bonne continuation, Amicalement Alain

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.