VW Polo GTi.

Dimitri Haulet, Philippe Haulet    2018-10-04 16:02:15   

GTi, une dénomination qui rappelle bien des souvenirs aux quarantenaires.

Chez VW, tout le monde pense immédiatement à la Golf GTi, mais elle n’est pas la seule… , sa petite sœur Polo mérite aussi son badge GTi.




Ce n’est pas le cas pour chaque génération mais cette sixième, oui !
Alors petite, prête à bousculer ta grande sœur ?

Look.

Même si les chiffres ne mentent pas, dire que la Polo a encore grandi est simpliste.

Sa longueur de 4,05 m et son empattement allongé de 94 mm en font la plus grande de tous les temps.


La version GTi reste sobre par rapport à ses sœurs ‘diesel’, la case fitness n’est pas cochée pour préserver un look sobre à l’image de la marque.

La calandre et le hayon arrière sont estampillés des 3 lettres magiques ’GTi’, les mâchoires de freins rouges et la double sortie d’échappement vous rappelleront son ADN.


La hauteur de caisse est abaissée de 15 mm.

La couleur rouge lui colle aux portières et apporte la petite touche sportive de la culture GTi.


Engine.

A l’opposé de la philosophie générale actuelle du ‘ downsizing’ moteur, cette nouvelle Polo GTi reçoit un bon gros 2,0L.

Il s’éloigne du 1,4L de la version précédente.


La boîte DSG à 6 rapports assure la transmission.

La boîte manuelle n’est pas au programme, de quoi frustrer les adeptes de la pédale d’embrayage.

Inside.

A bord, l’austérité est moins présente que par le passé avec cet insert coloré posé sur la planche de bord.


Les sièges en tissus écossais sont plus que jamais d’actualité comme pour affirmer son lien de parenté avec la première Golf GTi des années 70.

La montée en gamme est visible avec notamment le bloc d’instrumentation full numérique.


Le tableau de bord adopte un plastique moussé du plus bel effet !

L’habitabilité aussi monte d’un cran avec des places arrière dignes de ce nom et un volume de coffre qui gagne 71 litres pour atteindre 351 litres.

Les sièges sont très confortables avec une assise peu ferme mais assurant un bon maintien latéral.


Sur la route.

Les GTi actuelles ont bien changé depuis leur apparition il y a près de 40 ans…

Selon les marques, les caractères sont parfois plus trempés !

La Polo offre un confort et un silence impressionnants. Elle n’a pas son égal chez les bombinettes.


Le moteur est plein à tous les régimes, sa linéarité n’apporte pas le coup de boost attendu mais il affole rapidement le compteur !

La vitesse maximum atteint les 237 km/h et le 0 à 100 km/h est plié en 6,7 secondes.

La motricité est rarement prise en défaut. Le différentiel électronique maintient le cap du train avant.


La suspension typée ‘confort’ entraîne un peu plus de sous-virage quand vous haussez le rythme.


La direction est précise et légère, de quoi faciliter la conduite en ville et les créneaux.

Si de l’extérieur, l’échappement crépite un peu en mode sport, une fois à l’intérieur, le silence prend le dessus !

In Fine.

Cette dernière génération de Polo GTi fait un grand pas en avant par rapport à sa devancière.

Elle se veut plus confortable que la concurrence tout en proposant de bonnes performances. Mais le tarif est un peu plus élevé.


Alors, vous choisissez une GTi confortable ou radicale ?

Si vous optez pour la première proposition, la Polo GTi vous tend son volant


Les + :

- Moteur.
- Polyvalence.
- Qualité de fabrication.
- Insonorisation.
- Confort.

Les – :

- Pas de boîte manuelle.
- Un peu trop sage.

Dimitri Haulet.

Nos photos.

VW Polo GTi.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.