Volvo S 60 Polestar.

Dimitri Haulet, Philippe Haulet    2017-09-19 13:01:24   

Volvo n’est pas la marque que l’on associe à ’sportivité’.

Pourtant le département Polestar s’est penché sur le berceau de cette S60 pour nous sortir une version ‘délurée’.




Il donne quoi sur la route ce ‘Baby Blue’ ?

Look.

Elle est discrète cette S60 Polestar…

Ne cherchez pas d’appendice aérodynamique proéminent, oubliez l’aileron et les ailes gonflées ‘type WRC’, les grandes entrées d’air et les échappements au diamètre démesurés.

Il serait, par contre, erroné d’écrire que rien ne la différencie d’une version diesel.


Passons à la loupe le design de cette ‘Blue Arrow’ et découvrons le petit aileron sur la malle arrière, le diffuseur arrière intégrant une double sortie d’échappement, les lèvres sur le bouclier avant et sa robe bleue ‘Schtroumpf’.


Ces éléments peuvent vous mettre la puce à l’oreille et laisser transpirer un caractère sportif.

Vous y ajoutez d’énormes mâchoires de freins 6 pistons à peine cachées par les jantes 20’’ bien ajourées et le doute s’installe.


Sage, cette S60 PoleStar ? Pas tellement, elle laisse peu transparaître, juste de quoi surprendre les petits malins voulant vous ‘gratter’ aux feux.

Moteur.

Sous le capot, nous retrouvons un bon 2,0L, survitaminé développant la bagatelle de 367cv et 470NM, une bonne grosse cavalerie prête à vous catapulter au bout de la ligne droite. 😜


Polestar booste donc ce bloc 4 cylindres avec un turbo, un compresseur, l’électronique adaptée afin d’obtenir un grand nombre de chevaux sous le capot !

Pour la boîte de vitesses, pas de choix possible. Il est couplé à une boîte automatique à 8 rapports, un choix dans l’air du temps….

Inside.

L’intérieur se veut sobre et sombre !


La planche de bord centrale en carbone et les baquets sont presque les seuls indices visuels sur l’aspect sportif de la voiture !

Parlons-en de ces sièges mélangeant cuir et alcantara : ils offrent un confort exemplaire pour des sièges typés ‘sport’. Les surpiqures bleues apportent la touche finale ‘so beautiful’ au look.


Et la sécurité ?

Avec cette Polestar, Volvo ne change pas son image. La voiture ne se veut pas que sportive, elle garde aussi son gêne ‘sécurité’.

Le panel se compose du freinage d’urgence, détection d’usagers faibles (piétons, cyclistes), un régulateur de vitesse adaptatif et j’en passe…


Malgré toutes ces aides, le conducteur reste seul maître à bord !

On the road.

Je qualifierai cette S60 de berline sportive pour bon père de famille.

L’habitabilité est bonne et les places arrière ne sont pas étriquées. Par contre, l’accessibilité au coffre est moins aisée !


La dureté de la suspension se ressent à faible vitesse. Ce feeling disparaît rapidement avec l’enchaînement des courbes rapides.

Le cœur de cette Polestar pousse encore et encore jusqu’à 7000Tr/min, un régal !

La transmission intégrale montre toute son efficacité lors de ces quelques jours d’essais très pluvieux.


Cette S60 se montre bien équilibrée et permet des passages en courbe à des vitesses insoupçonnées tout en offrant un sentiment de sécurité totale.

Le freinage manque un peu de mordant. Avec de tels étriers, j’aurais aimé une meilleure attaque sur la pédale de frein !!

Conclusion.

La S60 Polestar apporte un peu d’exotisme face aux concurrentes allemandes qui se partagent la quasi-totalité de la niche ‘berline sportive’.


Avec un moteur explosif, une prise en main simple et rapide, cette S60 séduira les amateurs d’originalité au portefeuille garni !

Les + :

- Moteur.
- Confort des sièges.
- Originalité.
- Comportement sain.
- Discrétion.

Les – :

- Prix.
- Manque de mordant des freins.

Dimitri Haulet.

Nos photos.

Volvo PoleStar.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.