Volvo XC 40.

Dimitri Haulet, Philippe Haulet    2018-09-05 12:03:44   

Les essais se poursuivent mais un seul par an concerne la voiture de l’année !

Souvent, ce titre est controversé. Peu importe, il traduit toujours le grand potentiel de la voiture.




Je suis ravi de prendre possession de la plus petite XC chez Volvo, la XC40.

Ne boudons pas notre plaisir, soyons chauvins !

Il y a du belge dans ce SUV car il est produit par l’usine de Gand.

Look.

Basé sur une toute nouvelle plateforme (qui servira plus tard aux autres modèles ‘40’), ce SUV compact est une première pour Volvo.

Certaines similitudes avec ses grands frères XC60 et XC90 sont présentes : la calandre, les phares et le célèbre marteau de Thor.


Pourtant, le look lui est bien personnel, un brin plus ‘osé’ et plus jeune.

La couleur bi-ton apparaît, comme pour mieux affirmer la personnalisation, un critère pour les jeunes.


Les traits sont plus tirés, plus droits. Les designers n’ont pas arrondi les angles, un retour aux modèles des années 80 ?

Pas totalement mais un retour aux sources pour moi.

Engine.

Plusieurs motorisations sont à l’affiche avec :

-  3 moteurs essence : Le T3 de 156ch, le T4 de 190 ch et le T5 de 247ch.

-  2 moteurs diesel : le D3 de 150ch et le D4 de 190ch.


Selon les versions, vous pourrez opter pour la boîte auto Geartronic à 8 rapports.

Contrairement aux autres SUV de la marque, pour le moment, aucune version Plug-In hybrid n’est disponible.

Inside.

Je ne suis pas dépaysé lors de la montée à bord du SUV compact Volvo.

La console centrale épurée est fort similaire à celle des grands frères et les boutons se font toujours aussi rares.


L’écran est disposé verticalement et la plupart des commandes passent par lui.

Les sièges sont confortables, offrent un bonne position de conduite mais manquent un brin de soutien latéral.


Si les matériaux semblent moins premium, ils n’en restent pas moins, d’excellente facture.

L’habitabilité intérieure est bonne, les places avant sont adaptées aux géants alors que les places arrière peuvent accueillir 2 adultes avec tout le confort nécessaire.


Le volume du coffre est de 460 litres, banquette relevée et monte jusqu’à 1336 litres, celle-ci rabattue.

Sur la route.

Je prends en mains, la version D4 couplée à la boîte Geartronic.

Le XC40 n’a rien à envier à ses grands frères, ce petit. Le silence est le maître-mot à bord en conduite coulée.


Les vocalises se remarquent par contre plus lorsque vous appuyez fortement sur la pédale de droite.

Si le moteur se montre puissant et coupleux, la boîte auto est un peu hésitante lorsqu’elle est fortement sollicitée.


Le XC40 n’est pas le SUV à brusquer. Il se conduit en bon père de famille avec un amortissement souple, favorisant le confort plutôt que la sportivité.

In Fine.

Ce troisième SUV Volvo s’inscrit parfaitement dans la lignée de ces 2 grands frères.


Avec un look plus osé, une habitabilité surprenante et une finition de qualité, il est bien lancé sur le chemin du succès.

Les + :

- look.
- Habitabilité.
- Insonorisation.
- Qualité des finitions.

Le – :

- Boîte auto un peu hésitante.

Dimitri Haulet.

Nos photos.

Volvo XC40.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.