Mercedes AMG E63s, plaisir immédiat !

Dimitri Haulet, Philippe Haulet    2021-05-13 10:03:50   

AMG, prononcer ces 3 lettres provoque un plaisir immédiat pour les amateurs de voitures sportives.


Le ‘Best-seller’ Classe E s’offre un bain de jouvence et notre AMG E63s lui emboîte le pas.


En ce début d’année, j’ai découvert tous les bienfaits distillés par la version Coupé doté du bloc 4 cylindres.

Je trépigne d’impatience pour monter à bord de la fusée E63s équipé d’une cathédrale à 8 cylindres.

Design.

Cette version W213 apparaît en 2016.

Quelques années plus tard, des touches de nouveautés tournent une nouvelle page pour elle.

Les phares avant LED sont redessinés. Le bouclier retravaillé intègre une nouvelle calandre Panamericana.


Le capot présente un beau bosselage.

Le train avant est élargi et de nouvelles jantes plus grandes font leur apparition.

Le changement de la face arrière est plus marqué en intégrant des feux plus fins.

Les sorties d’échappement sont renouvelées.


Du côté de l’habitacle.

Je retrouve l’habitacle Hitech des Mercedes actuelles avec quelques notes sportives clairsemées ici et là.


Le système d’infodivertissment MBUX reste le fidèle compagnon de voyage auquel AMG greffe quelques fonctions supplémentaires.


Le volant cuir/alcantara affirme le caractère sportif de la ‘bête’. La préhension est aussi meilleure.

Autre nouveauté : la présence de boutons tactiles.

Sous le capot.

Je retrouve toujours cette magnifique cathédrale, un V8 comme il n’en existe plus beaucoup, une espèce en voie d’extinction.

😭


Le 4,0 litres bi-turbo respire la santé et affiche une puissance de 612 ch. pour un couple de 850Nm.

Oui, je sais, ça fait rêver.

😍

La boîte de vitesses à double embrayage AMG Speedshift à 9 rapports soutient efficacement ce gros moteur.


Le 0 à 100 km/h est exterminé en 3,3 secondes, de quoi être écrasé dans le siège.

On the road.

Cette E63s affiche différents visages.

Elle peut être à la fois douce, silencieuse et confortable.

Alors, vous verrez apparaître à l’écran, un petit logo signalant que vous tournez sur 4 cylindres.

Une petite économie de carburant.

🤣


Si vous sélectionnez le mode Sport+, elle affiche un tout autre caractère.

La puissance vous transperce de part en part.

L’échappement vous inonde des notes rauques du 8 cylindres et la suspension devient beaucoup plus sèche.

C’est Rock & Roll and I like it !


Si le système 4 Matic assagit ‘The Beast’, le mode ‘Drift’ envoie toute la puissance aux roues arrière.

De quoi ‘fumer’ ces grosses roues de 20’’.


La suspension AMG Ride fait partie du package de base.

Cet amortissement pneumatique très efficace offre notamment, les différents réglages (Confort, Sport et Sport +).

In Fine.

J’adore cette berline de ‘bon père de famille’ aux allures de ‘Bad Boy’.

Couverte de cette teinte bleu mat, la coupe est pleine.

Elle allie originalité et sportivité.


Devenue politiquement incorrecte, cette E63s me fait pourtant fantasmer.

Ses performances hallucinantes me font plaisir à chaque fois que j’enfonce sa pédale de droite.

🥳

.


Je suis en revanche un peu moins fan de son amour « essence ciel ».

Les + :

- Puissance.
- Habitabilité.
- Sonorité.
- Disponible en version Break.
- Look ‘Bad Boy’.

Les - :

- Poids.
- Tarif.

Dimitri Haulet.

Nos photos.

Mercedes Classe E Coupé AMG.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.