Skoda Superb Hybride.

Dimitri Haulet, Philippe Haulet    2020-07-15 14:36:54   

Avec la Superb IV, hybride rechargeable, une nouvelle déclinaison ‘Tendance’ prend place au catalogue.

Cette technologie est déjà présente chez une cousine du groupe et je suis impatient de découvrir ce nouveau mariage.

Restons branché et évadons-nous à bord de ce break tchèque électrifié.



Design.

Pour cette 4ième génération de la Superb, l’évolution stylistique est légère mais néanmoins affirmée.


Les phares avant et arrière intègrent la technologie LED, comme pour toute la gamme Superb. La calandre grandit et reçoit une évolution stylistique.


Le succès de la Superb n’est plus à démontrer et celui-ci provient surtout de son habitabilité hors-pair.

Pour cette version Sportline, Skoda, à l’instar d’autres marques, élimine les ‘chromes plastiques’ au profit des ‘chromes foncés’ et accentue ainsi ses lignes acérées.


Sous le capot.

Cette Superb partage sa motorisation avec la Passat GTE.


Avec les moteurs thermique 1,4L. de 156 ch. et électrique de 85 kW équivalent à 115ch., l’ensemble développe une puissance de 218 ch. et 400 Nm transmise aux roues avant par l’intermédiaire de la boîte DSG à 6 rapports.

L’exercice du 0 à 100 km/h est effectué en 7,7 secondes.

La batterie de 13kWh se trouve dans le plancher, juste devant l’essieu arrière.

Inside.

Le gros point fort de la Superb reste son volume utile, essentiel au bien-être des occupants.

Pour les modèles hybrides, l’intégration de la batterie impacte souvent l’habitabilité de la voiture.

Pour cette Superb, la perte est minime. De plus, il ne faut pas subir un décaissement, le coffre reste plat sur toute sa longueur.


Le câble de rechargement est placé en toute discrétion dans le compartiment sous le plancher.

Le tableau de bord se repoudre légèrement le nez.

L’espace GSM grandit et permet la recharge par induction.

Le système d’info-divertissement intègre l’Apple Carplay et Android Auto.


Les sièges de cette version Sportline sont tout simplement magnifiques. Le design épuré mélange le cuir et l’alcantara, du plus bel effet.


L’ambiance est cosy, appelle au voyage avec l’accent sur le bien-être.

On the road.

Selon le mode de conduite adopté, cette Superb hybride présente 2 visages et le mode ‘Sport’ est le plus grisant.

Sur papier avec les normes WLTP, cette Superb annonce une autonomie de 62 km en mode électrique.


Pratiquement, avec un trajet maison-boulot comportant 75% d’autoroute, j’atteins entre 40 et 45 km.

Suffisant pour la grande majorité d’entre nous.

En mode électrique, le dynamisme n’est pas roi mais permet largement de ‘cruiser’ à bord du vaisseau amiral.


Il faut compter environ 5 heures pour recharger la batterie via une prise de courant normale.

La voiture démarre automatiquement en mode électrique et y reste.

Ensuite, il est possible de passer en mode hybride ou sport via les boutons de la console centrale.

Le passage au moteur thermique se fait sans aucun ressenti et il faut une excellente ouïe pour le remarquer.

J’ai fait le test sur autoroute à 120 km/h. et c’est assez bluffant.

La batterie vide, le compte-tour me confirme le passage au TSi car le bruit dans l’habitacle était similaire.


Mais il me faut quelques feux rouges pour dompter cette pédale de frein.

En début de course, elle manque de mordant.

Il faut appuyer plus fort pour atteindre le vrai freinage.

Ceci est dû au passage entre le frein régénérateur et le freinage habituel.


Posée sur ses jantes de 19’’ en finition Sportline, elle se révèle ferme, rigide.

Pour lui offrir un caractère sportif, le mode sport est enclenché et le comportement devient tout autre : elle gagne nettement en dynamisme.

Si vous jouez le jeu et si vous rechargez la voiture à chaque occasion, la consommation est évidemment maîtrisée.

Ainsi, j’atteins une moyenne variant entre 3 et 3,5 L/100km.

In Fine.

Avec ce passage à l’hybridation, cette Superb ne perd aucune de ses qualités pratiques, celles qui font son succès.

Ses compétences de grande routière sont aussi galvanisées et accroissent le plaisir de conduite.


Avec la fiscalité attractive pour les sociétés ( grâce à un rejet de CO2 inférieur 50g /km ), elle affiche l’aptitude indispensable pour devenir, sans doute, un produit attractif pour les flottes.

Les + :

- Sonorité Fun.
- Finition.
- Habitabilité.
- Coffre.
- Consommation.

Les – :

- Poids.
- Réactivité pédale de frein.

Dimitri Haulet.

Nos photos.

Skoda Superb hybride.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.