Et dans la même rubrique

ADIEU CHAMPION !

23 juillet 2003   

L’homme aux 300 victoires n’est plus.

René Milhoux nous a quitté. Tous ceux qui ont suivi l’histoire de la moto le reconnaissent. De l’époque des pionniers du siècle passé, il est celui qui a laissé le plus de traces par ses victoires, d’amitiés dans la compétition, de noblesse dans sa manière de gagner. Il vient de nous quitter ce 19 juillet 2003, avec vraisemblablement le sourire dans ses yeux clairs, comme s’il avait voulu nous jouer un dernier tour, celui de laisser filer sa dernière victoire : dans quelques mois, René Milhoux eut été centenaire.

Nombreux de ses amis pilotes ont connu morts tragiques, fauchés en pleine gloire pour certains ou à la recherche d’un premier résultat pour d’autres. René passait et gagnait le plus souvent.

Le "diable blanc" sur la moto du record du monde.

C’est principalement sur Ready, Gillet et FN qu’il traversa la première moitié du siècle passé en maîtrisant toutes les cylindrées. Tous les circuits ont accueillis ses victoires. Tous les anneaux de vitesse ont pointés ses records. Les historiens de la moto se sont emparés de son nom. La plupart évitant de retracer, par peur d’en oublier, l’échelle de ses plus de 300 victoires. C’est peu après celles-ci qu’il s’éloigna des circuits, pour se retrouver responsable technique, sur 4 roues, auprès d’Albert Moorkens, passionné de 2 roues comme lui.

René y termina sa carrière ... à 92 ans. En famille, il se retira au soleil du sud de la France d’où il vient de nous quitter, sans faire de bruit.
Ainsi que nous disait son fils André, lors d’une interview : "Papa gagnait, mais il n’aimait pas être admiré. En partant, il considérait seulement qu’il se devait de gagner".

Quant à René Milhoux, répondant à la question d’un journaliste de savoir quelle motivation l’avait amené des centaines de fois, à risquer sa vie pour ce sport de vitesse pure, la réponse, simple, qualifiait l’homme : "c’était mon métier. Je voulais le faire bien !"

Ce 19 juillet 2003, le diable blanc vient d’entrer au paradis.

JVDR

A lire aussi, notre rencontre avec René Milhoux en 2002 :

- René Milhoux, + de 300 victoires moto

- René Milhoux,recordman des records

- René Milhoux...l’après records

3 Messages

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.