Et dans la même rubrique

Voitures de collection partent en fumée !

29 mars 2004   

Woluwe Saint Lambert, 8h20 le mercredi 24 mars 2004, passants et voisins alertent les pompiers « vite, vite le garage Vanderveken brûle ! ».

Urgence il y avait ! En effet, un violent incendie s’était déclaré dans l’atelier suite au bris d’une lampe baladeuse pendant que l’on travaillait à la pompe à essence d’une voiture placée sur le pont. Les ouvriers ont tenté, en vain, d’éteindre le feu avec les extincteurs, et même les 35 pompiers arrivés sur-place quelques minutes plus tard ont eu du mal a contenir les flammes. Le capitaine des pompiers a avoué qu’à un certain moment il a craint de ne pouvoir sauver les 3 étages supérieurs. Pas de blessés graves, et le feu a finalement été contenu, mais la violence de l’incendie a été telle qu’il a fallu évacuer les habitants de l’immeuble voisin.

Le Garage Vanderveken à Woluwe Saint Lambert.

Un accident banal qui entraînera des conséquences désastreuses.
Le garage Vanderveken est, pour ceux qui le connaissent, une institution dans le milieu des voitures de course historiques et de collection. Un stock de plus de 70 véhicules anciens, des pièces rares de collection, moteurs, pneus tout cela réparti sur 4 étages. Paul Grant, aidé de son fils avec l’équipe de mécaniciens, ont pu sauver cinq voitures du rez-de chaussée en proie aux flammes : une Jaguar XK, une Porsche 356, une Bizzarini Livorno, une Riley 1500TT, et une Ferrari 308GTS. Mais beaucoup, et même beaucoup trop de voitures et pièces ont été totalement détruites dans le sinistre.

Tous les amateurs de voitures anciennes sont unanimes : c’est un quelque sorte une partie de leur patrimoine qui s’en est allé. Les propriétaires de voitures de collection, les passionnés de véhicules historiques investissent non seulement du temps et de l’argent dans cette passion, mais aussi surtout une grande partie de leur âme. Et Paul Grant est un homme qui aime partager sa passion pour l’automobile avec les gens qui savent écouter, il aime raviver chez les gens quelques histoires anciennes heureuses et leur faire goûter au plaisir du secret de sa jeunesse persistante.

Paul GRANT.

De ce mercredi 24 mars, Paul Grant en conservera un mauvais souvenir : brûlé, couvert d’huile et de suie, l’épreuve a été difficile. Mais ses amis sont là, et déjà on parle de tout refaire !

Surtout, Paul, n’abandonne pas. Ce ne sont pas quelques mauvaises flammes qui peuvent avoir raison d’un homme avec une telle passion.

Bob

3 Messages

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.