D’IETEREN 1805-1965, les 160 premières années d’une dynastie belge.

Christian Bouchat.    2005-03-21 00:00:00   

D’Ieteren sur les rail du succès. Un train de Coccinelles au départ de Forest en 1966.

La S.A. D’IETEREN, fêtera en 2005 ses deux cents ans d’activité dans le secteur du transport routier, hippomobile au 19ème siècle, ensuite automobile. Grâce à une expansion continuelle, la S.A. D’IETEREN est devenue la plus ancienne société ENCORE en exercice dans le secteur.


Vue du parc fermé de l’usine de Forest en 1955.

1805 >1832.

Tout commence par l’arrivée à Bruxelles, en plein Premier Empire, d’un hollandais, Joseph Jean D’Ieteren (1785-1832), qui dès 1805 se lance dans le charronnage et le la menuiserie de carrosses au coin des rues du Marais et de la Blanchisserie. Homme talentueux et courageux, il devient rapidement un des plus réputé charron de Bruxelles.

1832 >1857.

Jean Joseph D’Ieteren décède en 1832. Ses deux fils, Adolphe et Alexandre, s’associent en travaillant sous l’appellation D’IETEREN FRERES qui fait une première apparition de près de 25 ans, lorsque Adolphe prend sa retraite.

25 janvier 1857 >1872.

Alexandre ouvre sous l’enseigne ALEXANDRE D’IETEREN un très grand atelier au 106 de la rue Neuve. Cet atelier s’étend au-delà de l’actuel boulevard Adolphe Max et lui permet d’installer une forge et débuter des activités comme la peinture et le garnissage de carrosses.

1872 >1878.

Alexandre D’Ieteren s’associe avec ses deux fils, Alfred et Emile, sous le panonceau ALEXANDRE D’IETEREN ET FILS.

1873. Exproprié lors de la construction du boulevard du Nord, le futur boulevard A. Max, Alexandre D’Ieteren construit le plus important complexe du genre à Bruxelles sur des terrains situés à proximité de la chaussée de Charleroi, où toutes les activités liées à la fabrication des carrosses sont réunies.

Le propriétaire de cette berline D’Ieteren sur châssis Panhard 1902 était le roi Léopold II.

1878 >1919.

Alexandre D’Ieteren prend une retraite méritée et confie son entreprise à ses fils qui décident de rétablir le label D’IETEREN FRERES.

Vers 1894. Les frères D’Ieteren s’intéressent à un nouveau moyen de transport, l’automobile. Ils seront parmi les premiers à proposer des carrosseries spécifiques Durant une quinzaine d’années, ils habilleront des véhicules hippomobiles et automobiles.

1902. Un personnage important de la société commence son activité professionnelle. Lucien D’Ieteren (1880-1966), fils d’Alfred D’Ieteren sera la clé de voûte de la compagnie jusqu’au milieu des années ’60. Il prendra certaines des décisions les plus difficiles qui ont permis de passer D’Ieteren Frères de la taille de gros artisan à celui d’industriel.

Le savoir-faire de la carrosserie D’Ieteren dépasse les frontières belges. Le succès est tel que les ateliers de la chaussée de Charleroi deviennent à nouveau exigus.

1906. Les D’Ieteren s’installent dans des bâtiments de 4.000 m² situés au 50 de la rue du Mail à Ixelles.

Publicité D’Ieteren de 1926.

28 juillet 1919 >1931.

A la fin de la Guerre de 1914-18, Albert D’Ieteren quitte la société pour créer sa propre société. Sous l’appellation ANCIENS ETABLISSEMENTS D’IETEREN, une Société Anonyme est créée. L’expansion reprend de plus belle tout au long des années ’20, malgré la mort accidentelle au Maroc de Lucien D’Ieteren. Lorsque la crise de 1929 atteint de plein fouet une activité où une concurrence exacerbée s’installe, la carrosserie D’Ieteren Frères exporte dans le monde entier. La surface de la rue du Mail est passée à 10.000 m² et 700 ouvriers y travaillent.

Minerva à carrosserie D’Ieteren (vers 1930).

1931 >1935.

Lucien D’Ieteren se lance dans l’importation et la vente des Studebaker, puis décide d’arrêter une activité qui depuis plus de 125 ans fait la fierté de quatre générations de d’Ieteren. Certains pensent que la décision est prématurée.

Cabriolet D’Ieteren (licence Vizcaya) sur châssis Hispano-Suiza.

1935 >1945.

Lucien D’Ieteren transforme les ateliers de carrosserie de la rue du Mail en atelier de montage de camions et voitures Studebaker. Grâce à cette décision, il parvient à maintenir l’emploi dans ses ateliers.

1936. Pierre D’Ieteren (1912-1975), fils de Lucien entre dans la société, après un long séjour aux Etats-Unis où il s’est initié aux méthodes modernes de management.

La succursale de Charleroi en 1957.

1945 >1948.

1945. Pierre D’Ieteren est nommé administrateur directeur de D’Ieteren Frères. Le montage des Studebaker reprend à la rue du Mail.

1946. Très rapidement, Pierre D’Ieteren s’investit dans un projet qui sera déterminant pour la société.

Le Foreign Trade relance la production de l’usine de Wolfsburg et cherche des candidats importateurs.

Alors que l’Europe sort de la Deuxième Guerre Mondiale, il peut apparaître inopportun de s’intéresser à l’importation d’un des symboles du nazisme : La Volkswagen, créée par la volonté d’Adolf Hitler de produire une voiture populaire qui soit à la portée de tous les Allemands et présentée en 1938, avec tout le faste des cérémonies du 3ème Reich. Cette voiture ne semblait pas le meilleur choix pour devenir le premier importateur de voitures de Belgique. Et pourtant...

1947. Ouverture de la 1ère succursale à Charleroi.

1948. Ouverture de la 2ème succursale à Liège

Sans doute la 1ère publicité D’Ieteren pour la Coccinelle. Elle est parue en septembre 1948.

16 mars 1948 >10 février 1954.

D’Ieteren signe le contrat qui lie toujours Volkswagen et D’Ieteren. D’Ieteren devient le deuxième importateur de Volkswagen au monde, après Ben Pon, qui dès 1947, importe 56 VW en Hollande. D’Ieteren s’empresse de rendre les Volkswagen plus attrayantes dans son usine de la rue du Mail et les équipe de pare-chocs et enjoliveurs chromés et de sièges recouverts par des housses plus accueillantes. Le succès est immédiat. En 1948, 969 « Coccinelles » sont importées en Belgique.

22 septembre 1948. L’expansion continue, l’usine de la rue du Mail est trop petite. La solution se trouve à Forest où des dizaines d’hectares sont disponibles le long de la ligne de chemin de fer qui mène à la Gare du Midi. Le 22 septembre, la première pierre de ce complexe de 14.000 m² est posée.

7 avril 1949. Alors que l’usine n’est pas terminée, une Studebaker sort de l’usine. En 1949, plus de 1.000 véhicules sortiront de l’usine de Forest.

La cadence de production de l’usine de Forest est de 10 voitures par jour.

Publicité D’Ieteren de janvier 1949.

1950. La VW est la voiture la plus vendue en Belgique. Qui l’eut cru, en dehors de Pierre D’Ieteren, bien sûr ?

D’Ieteren débute l’importation des Porsche. Une nouvelle Success-story commence.

1952. Nouvel agrandissement de l’usine de Forest, pour pouvoir accueillir la production de la « Coccinelle ».

Sortie de la chaine de finition dans l’usine de Forest en 1955.

11 février 1954 > 24 décembre 1966.

La 1ère « Coccinelle » sort de l’usine de Forest. 7.498 véhicules sortent en 1954 de l’usine de Forest.

1956. La 25.000ème VW produite à Forest sort de l’usine.

La 80.000ème VW vendue en Belgique.

1957. La superficie de l’usine de Forest passe à 50.000 m². La cadence de production atteint 120 véhicules/jour.

13 mai 1960. La 100.000ème VW sort de l’usine de Forest.

1963. D’Ieteren achète les Etablissements ALBERT spécialisés dans la location de voitures. Nouvelle activité où D’Ieteren deviendra un des leaders du marché européen.

1965. L’usine de Forest produit 350 véhicules par jour.

Le bâtiment de la rue du Mail en 1966.

24 décembre 1966.

Le décès de Lucien D’Ieteren est la fin d’une ère pour D’Ieteren. Décédé à 85 ans, Lucien D’Ieteren débute dans la société en 1902 et l’achève en 1965, soit 63 ans d’activité professionnelle !!! Par sa clairvoyance, Lucien D’Ieteren est parvenu à faire passer la production dans les ateliers de la rue du Mail de 25 carrosseries sur mesure pour toute l’année 1920 à 75.000 Volkswagen dans l’usine de Forest en 1965.

Pierre et Lucien d’Ieteren. Les 4ème et 5ème générations au début des années ’50.

A lire aussi :

"La Saga de la Coccinelle"

"Les VW 1500 et 1600, rencontre du troisième Typ."

"Coccinelle, mode d’emploi"

Vos commentaires

  • Le 14 juin 2003 à 20:04 En réponse à : > D’IETEREN 1805-1965, les 160 premières années d’une dynastie belge.

    La firme D’Ieteren n’a t elle pas aussi été l’importatrice dans les années 40 à 50 de la marque STUDEBACKER.

    Je suis à la recherche de document concernant un véhicule de cette marque

  • Le 23 juillet 2003 à 01:11, par Bugphil En réponse à : > D’IETEREN 1805-1965, les 160 premières années d’une dynastie belge.

    merci à vous

    pour moi qui suit fan de la famille D’IETEREN

    Je possède 3 livres de collection de cette même famille...

    Bravo

    Bugphil from France

  • Le 23 août 2003 à 22:29, par Mr.Van eeckhout.o En réponse à : recherche de sponsoring

    Monsieur,
    Je suis suis sur le point d’ouvrir une piste de quads (indoor) et je suis à la recherche de sponsors pour m’aider à concrétiser ce project !
    En pensant à votre société qui est un pilier dans les sports moteur,j’aimerais prendre contact avec une personne de votre personnel qui pourait m’aider à ce que vous devenez un de nos sponsors principal !
    je vous remerçie d’avance !
    Bien à vous !
    Mr.van eeckhout.o
    e-mail:voyou800 hotmail.com

  • Le 8 septembre 2003 à 17:49, par Roby SPiIEGEL En réponse à : > recherche de sponsoring

    Cher Monsieur ,

    Je ne suis pas un actionnaire de la société d’Ieteren mais je serais interessé par en connaitre un peu plus sur votre projet ; mon approche serait plus celle d’un investisseur que celle d’un sponsor.
    Merci de me contacter à votre meilleure convenance.
    Spiegel Roby
    olympic skynet.be

  • Le 18 septembre 2003 à 12:37, par appoline En réponse à : > D’IETEREN 1805-1965, les 160 premières années d’une dynastie belge.

    Pourquoi ne pas avoir inserer une ou des foto(s) des etablissement d’ieteren de Charleroi ainsi ke kelkes cliché des travailleurs en action. j’ai un papa qi a travailler pendant 31 ans dans cet etablissement et a vecu la creation et la fermeture de ce siege a charleroi

    continuer a entretenir ce site :)
    appoline

  • Le 13 octobre 2003 à 09:53, par GG En réponse à : > D’IETEREN 1805-1965, les 160 premières années d’une dynastie belge.

    Vu la conjoncture actuelle du marché automobile,j’espère que la famille D’ieteren ne vendra pas tout le patrimoine (Garages et agence et importation) aux allemands ,vu le nouvel engagement de Mr Bizet,qui lui à pour habitude d’assainir la situation avant de la vendre.Ce brave Mr à fait la même chose avec le groupe GIB.

  • Le 28 octobre 2003 à 21:21, par Andrew Chermak En réponse à : > D’IETEREN 1805-1965, les 160 premières années d’une dynastie belge.

    Vous pourriez aussi peut-être inclure quelques mots sur la carrosserie que d’Ieteren a fabriqué pour la Porsche 356B pendant une période assez brève (quelques 200 exemplaires, je crois).

    Andy Chermak
    Toledo, OH

  • Le 26 mars 2004 à 14:16 En réponse à : > D’IETEREN 1805-1965, les 160 premières années d’une dynastie belge.

    Je voulais vous demander à quoi correspondait les lettres A H sur les clefs de toutes les volkswagen.
    Merci

  • Le 28 juin 2004 à 21:13 En réponse à : > D’IETEREN 1805-1965, les 160 premières années d’une dynastie belge.

    Cela correspond aux initiales Adolf Hitler. Ce probleme a été identifié et commenté à la fin des années 90. Je viens d ?acheter un Ford Galaxy de fabrication Volkswagen, et apparemment, ils récidivent : la mention HAA (Hitler Adolf Alois) pour toutes les initiales du nom d ?Hitler est sur les 3 clés que l’on m’a fourni. Etonnant, non ?

  • Le 24 juillet 2004 à 17:01 En réponse à : > D’IETEREN 1805-1965, les 160 premières années d’une dynastie belge.

    J’ai pris connaisance de votre question. Je peux vous affirmer que d’Ieteren a été effectivement importateur des Studebacker. Mon parrain en a eu trois, dont le fameux modèlle "President" venant immédiatement des USA (2 Ex en Belgique) dans les années 60.Anecdote : le Roi Léopold III possédait un des Ex.
    Si je retrouve un documet à ce sujet je reprendrai contact.

  • Le 3 août 2004 à 15:42 En réponse à : > D’IETEREN 1805-1965, les 160 premières années d’une dynastie belge.

    Je ne sais si ceci constitue l’endroit adhoc pour vous faire part de ce qui suit :
    J’ai rendu visite à votre service Express rue du Mail lundi 2.08.04 afin de faire arranger une défaillance à ma voiture GOLF TDI. Depuis le dernier entretien fin mai, la voiture ne "tirait" plus convenablement. Le responsable du service Express a examiné le véhicule et une pièce était effectivement défaillante. N’ayant pas la pièce disponible, il m’a fixé RV le lendemain, 3.08.04 à 13H00. Ce jour tout a été arrangé à l’heure dite. Je vous saurais gré de féliciter ce responsable pour sa diligence et le remercier de son amabilité. J’estime qu’il ne faut pas uniquement intervenir lorsqu’on est mécontent mais aussi lorsqu’on est pleinement satisfait.

  • Le 25 août 2004 à 14:15, par Jean-Michel En réponse à : > D’IETEREN 1805-1965, les 160 premières années d’une dynastie belge.

    Bonjour,
    J’ai en ma possésion des Catalogues, livres, tarifs, calendriers,lettre de réunion (allocution), etc...
    Dont voici un exemple : Tarifs complet des VW tous modèles 1964/68/70 et quelques de LUXE document pratiquement introuvable aujourd’hui, des notices d’entretients, catalogue de LUXE +- 500 pages pièces détachées + conseils et suggestions + manuel de réparation...Des pubs pour la 500.000 vw de 1967 qui donnait droit à deux ans d’ebtretient gratuit, Article édition originale DH + Het laatse nieuws de 1948 moment ou la Belgique importe la VW, Film en 39mm sur l’usine datant de la sortie de chaîne 1.000.000 vw, Pièce d’or pour la 1.000.000 vw avec face Ferdinant Porsche, Idem sur porsche du temps de D’Ieteren LUXE, Studebaker de 54/55/56/57.
    Tous en édition originale et bonne état pour collectionneur averti, si qq et intéréssé qui me laisse un méssage au j.vandevenne universaltrucks.be, je me ferais un plaisir de lui répondre.
    Attention pièces pratiquement introuvable.Enormément de lettres, allocutions, réunion générale, chiffres trés vieux toutes originales dans leurs papiers
    A bientôt

  • Le 1er octobre 2004 à 15:52, par SERGE THIRIFAY En réponse à : > D’IETEREN 1805-1965, les 160 premières années d’une dynastie belge.

    JE SUIS EN POSESSION D’UNE STUDEBAKER
    CHAMPION 1957 DE LUXE ET PAPIER BELGE
    CONFORMITE D’IETEREN ET FRERES SA
    BRUXELLES
    tel ;0475/965/749

  • Le 6 janvier 2005 à 10:03, par Ingrid En réponse à : > D’IETEREN 1805-1965, les 160 premières années d’une dynastie belge.

    pouvez vous me communiquez le nom du responsable commercial ainsin qu’une adresse mail.
    Merci par avance
    Cordialement
    Ingrid

  • Le 6 janvier 2005 à 17:16, par Anne En réponse à : > D’IETEREN 1805-1965, les 160 premières années d’une dynastie belge.

    Quelqu’un pourrait m’aider à trouver la réponse à cette question de concours....du d’Ieteren magazine...
    A l’époque des hippomobiles les carrossiers apposaient leur signature sur une partie précise du châssis.
    1. le chapeau de roue
    2. le brancard droit
    3. le dossier de la banquette avant
    D’avance je vous remercie
    Anne
    annemathy yahoo.fr

  • Le 18 janvier 2005 à 22:40, par Gertje Weg En réponse à : > D’IETEREN 1805-1965, les 160 premières années d’une dynastie belge.

    Bonjour,

    Je cherche quand la 250 000ème VW a été vendue dans la Belgique. Vous savez peut-être ?

  • Le 19 janvier 2005 à 12:29, par Jacqueline Hebbrecht En réponse à : > D’IETEREN 1805-1965, les 160 premières années d’une dynastie belge.

    Chere madame,
    je ne puis vous répondre, je cherche moi-même la réponse sur cette question.
    Avez vous eu des réponses ?

  • Le 29 janvier 2005 à 17:47 En réponse à : > D’IETEREN 1805-1965, les 160 premières années d’une dynastie belge.

    d’après le site ci-dessous, il s’agit du bouchon de roue.

    http://www.haras-nationaux.fr/hn070...

  • Le 30 janvier 2005 à 21:35 En réponse à : > D’IETEREN 1805-1965, les 160 premières années d’une dynastie belge.

    d ?après le site ci-dessous, il s ?agit du bouchon de roue.

    http://www.haras-nationaux.fr/hn070...

  • Le 21 février 2005 à 17:02, par andré En réponse à : > D’IETEREN 1805-1965, les 160 premières années d’une dynastie belge.

    De 1961 à 1962, D’Ieteren a assemblé 724 "Roadster", à la demande de Porsche Allemagne, ceci pour honorer les nombreuses commandes.Il faut savoir qu’à l’époque Porsche ne faisait pas ses carrosseries.

  • Le 23 février 2005 à 17:14, par FRANCIS En réponse à : > D’IETEREN 1805-1965, les 160 premières années d’une dynastie belge.

    bonjour, suite a la lecture de votre message, je désire savoir si vous voulez vendre votre STUDEBAKER.
    En effet, je me souviens très bien de cette voiture, et enfant, je la reagardais dans la salle d’exposition de chez d’Ietren chaussée de Mons à Anderlecht.
    C’est une voiture magnifique.
    Vous pouvez me répondre à l’adresse suivante francis_hertveld hotmail.com D’avance Merci

  • Le 23 février 2005 à 18:01, par Mertens Marie-Claire En réponse à : > D’IETEREN 1805-1965, les 160 premières années d’une dynastie belge.

    Je souhaite savoir dans quelle classe vous reprenez le quad :
    automobile ou moto ?
    la législation est différente.
    c’est très important, je fais partie d’un club, et ce renseignement est d’importance pour notre réglement.
    merci d’avance.

  • Le 22 mars 2005 à 13:46, par P. Thioux En réponse à : > D’IETEREN 1805-1965, les 160 premières années d’une dynastie belge.

    En août 1952, mon père a acheté une Studebaker Champion 1952 chez d’Ieteren Liège !
    J’ai encore la facture ainsi que les catalogues des modèles 1951 et 1952.

    pierre.thioux tiscali.be

  • Le 3 juillet 2005 à 12:02 En réponse à : > D’IETEREN 1805-1965, les 160 premières années d’une dynastie belge.

    Bonjour,
    à quelle date est devenu obligatoire le certificat de conformite pour la coccinelle ?
    Bien à vous.
    Urbain VAN CUTSEM

  • Le 19 juillet 2005 à 18:45, par FABRICE En réponse à : > D’IETEREN 1805-1965, les 160 premières années d’une dynastie belge.

    je suis devans un probleme de plaque de constructeur et plaque d identification du vehicule .
    un caddy hollandai de 18.04.1983 ou me les procurer ??? car je ne peux pas passer au controle sans merci

  • Le 19 juillet 2005 à 22:25, par mathias En réponse à : > D’IETEREN 1805-1965, les 160 premières années d’une dynastie belge.

    j’aimerais bien que vous m’envoyé des photos de coccinelle car j’en suis fan.Et choupette aussi.

    mathiassounet hotmail.fr d’avance merci

  • Le 19 septembre 2005 à 12:54, par claude En réponse à : > D’IETEREN 1805-1965, les 160 premières années d’une dynastie belge.

    le quad es classer dans les vehicules agricole

  • Le 10 décembre 2005 à 00:52, par Pierre En réponse à : > D’IETEREN 1805-1965, les 160 premières années d’une dynastie belge.

    bonjour,

    avez-vous une preuve que les initiales AH sur les clefs, et HAA maintenant soient réellement celles d’Adolf Hitler ? Quel intérêt VW aurait à poursuivre une telle empreinte ?

  • Le 26 décembre 2005 à 01:09, par bernard En réponse à : > D’IETEREN 1805-1965, les 160 premières années d’une dynastie belge.

    bonjour voila je vait acheter une vw cox de 1965 avec toit ouvrant en toles mes cet vw vien d allemagne et je sais pas si elle a ete dedouner et je l achete a un particulier comment doige procede quar ses un reve pour moi merci

  • Le 25 août 2006 à 11:07, par frichy En réponse à : > D’IETEREN 1805-1965, les 160 premières années d’une dynastie belge.

    Bonjour,

    je souhaite entrer en contact avec les Carrosseries d’Ieteren, afin d’obtenir des renseignements sur la magnifique Talbot qu’ils présentaient au dernier RETROMOBILE...

    Quelqu’un peux t’il m’aider ?

    Merci d’avance

  • Le 17 septembre 2006 à 10:08, par M. HERVE MOUROUX En réponse à : > D’IETEREN 1805-1965, les 160 premières années d’une dynastie belge.

    Je suis propriétaire d’une DYANE 1982 Excellent état, que je souhaite vendre ! connaîssez vous un acheteur potentiel !
    voici mes coordonnées
    M. Hervé MOUROUX
    36000 CHATEAUROUX - FRANCE
    hervé.mouroux wanadoo.fr
    Tél. : 02..54..27..86..77
    Merci beaucoup

  • Le 5 octobre 2006 à 11:53, par Marine En réponse à : > D’IETEREN 1805-1965, les 160 premières années d’une dynastie belge.

    Bonjour,

    je suis tombée par hasard sur votre annonce qui peut-être malheureusement pour moi est ancienne.

    Je suis à la recherche de vieille pub et dans votre message je vois que vous en aviez.

    Est-ce encore en votre possession ?

    D’avance, je vous remercie.

    Marine

  • Le 22 novembre 2006 à 00:58, par Remacle En réponse à : > D’IETEREN 1805-1965, les 160 premières années d’une dynastie belge.

    Bonjours , j’ai beaucoups aimer ce document et je suis un grands passionner de vw , mon rêve serai de vendre des vw aux clients en leurs fessant passer un message de bien être et de caliter , si vous pourrier me donner quelque conseil pour trouver un poste , merci.

  • Le 2 décembre 2006 à 11:44, par Patrice En réponse à : > D’IETEREN 1805-1965, les 160 premières années d’une dynastie belge.

    Bonjour,

    La rumeur est tenace et surtout ridicule, voire dangereuse.
    AH est un code clef.
    Ma Passat de 1999 a aussi AHH.
    Adolf Hitler Heil ?
    Je me suis offert pour elle, un bouchon de reservoir de carburant verrouillable, ou est gravé AKS d’un coté et NV de l’autre.
    AKS pour Afrika KorpS ?
    NV pour Neu Vergeltungswaffe ?
    Nouvelle Arme de represaille, la V3.
    Ma précedente Polo avait, quand a elle VB.
    Von Braun ?
    Mais alors pour ma coccinelle de 1972, M corespondrait a qui ou a quoi ?
    Mathausen ?
    Soyons serieux.

  • Le 2 décembre 2006 à 12:51, par Patrice En réponse à : > D’IETEREN 1805-1965, les 160 premières années d’une dynastie belge.

    Bonjour,

    Je suis le propriétaire d’une coccinelle 1 200 standard, "née" le 17 mars 1972 à l’usine de Forrest.

    Désireux la restaurer tels qu’a sa " naissance " et aprés une demande au Stiftung Volfswagen de Wolfsburg, il apparait qu’elle a l’option B 05.

    Or, malheureusement, elle n’a pas pu être identifiée.

    Etait-ce pour célébrer, a leur manière (les Belges), le 17 fevrier 1972, avec le record du monde battu par la coccinelle sur la Ford T, et faire une série spéciale ou une édition limité comme la Gemini ou la kit 111 ?

    Bien entendu, elle a des options, mais comment faire la différence entre les options B 05, les ajouts typiquement Belge et les améliorations des précedents propriétaires, sachant que ceux-ci sont depuis devenus introuvables.

    Je suis Français et j’ai acheté cette coccinelle en France, à un autre Français.

    La seule certitude est qu’elle a été livrée et immatriculée neuve en France.

    Je recherche donc tout les documents ou tout au moins des informations relatives a cette option en particulier, tout comme les options d’origines possibles disponibles dans les établissement D’Ieteren en cette époque ainsi que les séries spéciales, les éditions limitées ou promotionelles couvrant la période 1971/ 1972 pour le marché Belge.

    En vous remerciant par avance.

    Patrice

    grunenvald.patrice neuf.fr

  • Le 27 janvier 2007 à 10:11, par ben87 En réponse à : > D’IETEREN 1805-1965, les 160 premières années d’une dynastie belge.

    que veulent dire les inisiales H A sur les clef VW

  • Le 16 avril 2007 à 23:09, par Supermanne En réponse à : Dyane à vendre

    Bonsoir,
    Moi, je suis une cliente potentielle pour la Dyane, mais tout dépend soit de son état, soit de son prix...ou les deux...
    Peut-être est-elle vendue ? Sinon, quel prix demandez-vous ?
    Merci.

  • Le 2 mars 2008 à 17:58, par Fabien1300 En réponse à : D’IETEREN 1805-1965, les 160 premières années d’une dynastie belge.

    Bonjour,

    Je recolte des photographies de coccinelles VW et j’aimerais savoir si les photos presentent sur votre site sont protégées par un droit d’auteur ou si je peu les utiliser. Merci ; Emile

  • Le 12 juillet 2015 à 22:52, par FRIEDERICH Jean-Luc En réponse à : D’IETEREN 1805-1965, les 160 premières années d’une dynastie belge.

    Bonjour,
    Je suis à le recherche d’un livre ou photos de Bugatti des années 1930, sortie de la carrosserie Albert D’IETEREN.
    Un grand merci pour votre aide.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.