Grégory vainqueur au Mans !

P.J.    2005-04-20 00:00:00   

Sport Vitesse Moto Grégory Fastré aux 24 Heures Moto du Mans.


Grégory Fastré, ses coéquipiers Michaël Weynand et Marc Fissette, la Yamaha R1 Stocksport et toute l’équipe Acropolis Bikers Days EMS 99 ont vécu un week-end de rêve aux 24 Heures Moto du Mans. Leur préparation, leur talent, leur "professionnalisme" pour un team amateur ont été couronnés.

Dès les premiers essais qualificatifs, Grégory plante ses premières banderilles : 4ème temps général dans la série des 1ers pilotes loin devant les autres Stocksport. Stéphane Mertens, à ce moment 3ème pilote de l’équipe, réalise une prestation équivalente en signant le 5ème temps de sa série. Les conditions des essais ne sont pas faciles : le temps est très variable, la piste parfois humide est glissante.

A la seconde séance, le choix de pneus est difficile. Greg ne trouve pas la piste libre au bon moment pour ses pneus et doit se "contenter" du 10ème temps général. Stéphane Mertens aux prises avec une moto qui souffre des suites d’une chute de Michaël Weynand ne peut améliorer sa position. La machine 99 est définitivement qualifiée à la 14ème place sur l’épi de départ. Greg, le perfectionniste, est un peu déçu : "J’espérais être dans les dix au départ".

Au warm-up du samedi matin, la machine est de nouveau nickel grâce au travail des mécaniciens menés par Mario Kupper. Stéphane Mertens qui souffre encore un peu de l’épaule (la suite d’une opération) a cédé sa place de 3ème pilote à Marc Fissette. Un grand merci à Stéphane pour son aide, ses conseils et son soutien. Le team a décidé que ce sera Grégory, son pilote le plus rapide, qui prendra le départ.

15 heures, c’est le moment où les pilotes sprintent. Grégory court vite, aussi vite à pieds qu’à moto. Il est un des premiers à atteindre sa machine. Il débouche au milieu de la piste derrière les gros bras sur leur Superproduction officielle. Au premier passage, il est 7ème dans le groupe de tête qui se détache inexorablement. Greg s’accroche, il suit les Yamaha 94, Suzuki SERT et autres Kawa de pointe en creusant l’écart sur les poursuivants. C’est bien parti ! Dans la première heure, au fil des ravitaillements, on le retrouve un moment en 4ème position.

Puis les heures vont s’égrainer, les relais se succéder, la Yamaha 99 se stabilise autour de la 7ème place en lutte pour le leadership Stocksport avec la Kawasaki 49 de Scratch Moto. La nuit arrive, les positions sont stabilisées. L’équipe des mécanos réalise des prodiges : un ravitaillement complet, pneus, plaquettes de frein, essence en 1 minute 20, un exploit sur une Stock qui ne dispose pas de changement de roue rapide. La Kawa, avec un équipage plus homogène, prend peu à peu l’ascendant sur la Yam où Greg est le plus rapide. Il signera d’ailleurs au passage le 5ème meilleur temps en course.

Au petit matin, les positions n’ont pas changé : la Yamaha 99 pointe toujours à la 7ème place. Mais la course n’est pas finie. Au fil des heures, Greg continue à réaliser des temps proches de son meilleur chrono. Dans la matinée, la Kawa Superproduction du team Bolliger connaît quelques problèmes... et une place de gagnée pour la Yamaha jaune n° 99.

Il est 14 heures, Greg et ses équipiers sont toujours 6ème et second en Stocksport mais ils maintiennent la pression et la Kawasaki 49 qui les précède, poussée dans ses derniers retranchements commence à émettre de la fumée noire. Elle doit rentrer au stand. Petit colmatage, elle repart pour s’arrêter le tour suivant. Dans le clan de la Yamaha 99, on regarde l’écart qui se comble. La Kawa est à l’agonie. Il reste une trentaine de minutes. Au tableau, le classement change : ça y est la 99 passe en 5ème position, elle est 1ère Stocksport. On croise les doigts mais rien ne vient perturber les ultimes moments. Marc Fissette passe sous le drapeau à damier en levant les bras. Le contrat est rempli.

Grâce à Grégory, Michaël et Marc, Yamaha signe le doublé : 1ère Superproduction et scratch : la Yamaha R1 GMT n° 94 de Sébastien Gimbert William Costes et David Checa, 1ère Stocksport et 5ème au général : la Yamaha R1 n° 99 de Grégory Fastré, Michaël Weynand et Marc Fissette.

Grâce à Grégory, Michaël et Marc, la Brabançonne a retenti sur le circuit Bugatti.

Grégory est aux anges : "C’est la confirmation de notre 5ème place au Bol d’Or l’an dernier. C’est aussi le résultat du travail de toute une équipe. J’espère que ce résultat aura des retombées pour mon avenir dans le monde de la moto."

P.J.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.