Horgnies-Pirotte(cat 65 ) et Musty Moors (cat 50) s’imposent à la Coupe des Sources Memorial Claudy Soret .

Eddy Coppée    2011-11-29 23:23:54   


En présentant une épreuve alliant régularité à diverses moyennes et des Rt sur routes fermées, Pascal Collart et Robert Vandevorst ont pris un sérieux pari sur l’avenir de ce type de compétition. Avec 37 voitures en 65 et 20 voitures en 50, le rallye pouvait démarrer sur des bases solides.

Dès le briefing, le ton était donné, Robert Vandevorst a même été attentif au confort des co-pilotes afin qu’ils ne soient pas de ses termes, dans les notes entre le cadenceur et les tables. Je veux un rallye humain, pas technologique, un retour aux valeurs du rallye de régularité. Les CP sont humains et les cartes non piégeuses, elles sont tracées et lisibles avec deux échelles 1/50.000 et 1/25.000.C’est un rallye hyper cool, si on ne se trompe pas, à vous de rouler et tourner au bon carrefour.

Le premier Rt sur le circuit de kart de Spa Francorchamps, était largement apprécié. Le public était présent . Mais pour les concurrents la gageure était maximale. Daniel Reuter avait signé un temps de 58 secondes. Il ne sera pas battu. Sur un circuit gras çà souhait les rallymens vont se mettre en valeur, Horgnies, Wery, Delhez, Despa sont les plus véloces. Les 37 équipages partent découvrir les divers Rt à la carte , sous le brouillard. Cette élément extérieur va engendrer bien des surprises. Première et de taille, Delhez-Gully , dans le brouillard sortent. L’escort est meurtrie, Johny et Eddy secoués. Dans ces conditions à la carte le travail des co-pilote est extrême utilisant la carte pour annoncer les pièges. Vraiment pas facile reconnaîtra Raymond Horgnies, plusieurs fois le frein à main, nous a sauvé. C’est sans surprise que nous retrouvons des équipages habitués dans le top 10. Delince Ninane et De Munck Dhuyvetter , Fievez-Lys.d’Hoe - Vanoverschelde perdent 2 minutes suite à une divergence heure de chrono avec un commissaire.

Le temps d’une nuit, un peu courte pour certains, et c’est reparti. Gengou a mécaniqué toute la nuit et la Volvo 144 est fringante au départ. C’est reparti pour trois boucles comprenant des Rt fermés et un Rt show à l’EMA. C’est de nouveau très serré. Delince Ninane se lâchent un peu, avant de reprendre la concentration, mais Demunck-Dhuyvetter en profitent pour passer . Les cartes sont telles qu’annoncées, Robert a tenu parole, nous signale Claude Ninane, pour les cartes je crois qu’il comprend nos difficultés, il a les mêmes lunettes maintenant.

Le dispositif de sécurité est impressionnant et les rubalise font un peu fête avant l’heure, il faudra penser à greffer des led, cela pourrait être mieux encore. Trève de plaisanterie, les concurrents en 65 sont repartis, suivis par les 50. A Theux l’ambiance est festive, mais les spectateurs sont essentiellement constitués d’amateurs de la discipline.

A Winanplanche ce sont 25 fidèles et non 250 indisciplinés comme aux boucles de Spa qui sont présents.

Les casses mécaniques aussi vont pénaliser les concurrents Wery voit la pression d’huile s’évanouir, Compère doit aussi ranger la Datsun 240Z.
Les amateurs se font plaisir sur la piste de l’EMA. Glissades savamment gérées et ambiance dans la voiture, mais les co-pilotes se font aussi piéger, Joseph Lambert, et Eric Chapa, vont y laisser quelques points, Georges Tomsen secondé par sa fille aussi. Une erreur de jeunesse, Georges est un papa compréhensif.

Le rallye rentre une nouvelle fois à Theux pour une dernière boucle en RT classiques. Les équipages s’attendent au pire , Pirotte, Ninane, Lienne s’attendent au pire. Eh bien ils ont tout faux, Robert a tenu parole, et la dernière boucle sans être une promenade dominicale, ne va plus apporter de changements. Elle est signée pascal Collard pour le tracé.

Victime d’un circuit électrique défaillant Georges Chalsèche qui a largement malmené la 203, sera secouru par Johny Delhez remis de ses aventures et venu soutenir ses petits camarades. Georges ralliera l’arrivée, il est un des plus ancien participant.

Après une récente victoire aux Cevennes Raymond Horgnies associé à Cedric Pirotte semble avoir conjuré les ennuis mécaniques qui l’ont trop souvent handicapé ces derniers mois. La rapidité et la motricité de la Porsche a fait la différence sur certains RT , Avec François Despa Raymond était un des plus véloces .

En 50 , c’est Simon – Dufrasnes sur la Volvo PV 544 qui vont longtemps se montrer les plus réguliers.

La famille Tomsen était aussi dans le tempo, Musty-Moors se faisant discrets. Guilmain associé à Pierre Riga reprend ici confiance. C’est la mécanique qui va en décider autrement Simon-Dufrasnes connaissaient quelques soucis, ils laissaient Musty-Moors très attentifs l’emporter. Notons le final impressionant de Robinet Delferrier sur la petite NSU, ils devancent Derive-Paterka


Un beau rallye de régularité, avec ses aléas sans doute, mais une sécurité omni présente, une très bonne ambiance entre les concurrents, mais aussi entre les organisateurs et les concurrents. Des Rt alliant découverte et plaisir, où pilotes et co-pilotes tour à tour ont pu s’amuser. Un rallye qui mérite une plus grande audience dans le monde de la régularité. A revoir en 2012.

Classements 65

Classement cat.65

Classements 50

Classement cat.50

Texte et photo EDDY COPPEE

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.