Le podium pour Collignon-Chalsèche au Monte Carlo Historique !

Bob d’Automag    2005-02-12 00:00:00   

Monte Carlo le 2 février 2005.


Mercredi 2 février, il est 17h15 et Raymond vient de téléphoner. Il semble fatigué, épuisé mais heureux « voilà, nous avons terminé le rallye, l’étape de la nuit dernière était démente mais nous avons pu conserver notre avance et nous terminons 13è au général, et 1er de catégorie ! ».

Notre équipage Automag Raymond Collignon & Georges Chalsèche sur le podium avec la Volvo 122S ! Whaouu quel fantastique nouvelle !

BRAVO les gars !!... je m’empresse de les féliciter, car vous pouvez le croire Georges & Raymond ont fait un travail d’équipe formidable pour arriver à ce résultat et cette victoire de catégorie.

Cette dernière étape de nuit était annoncée comme « le grand jeu » par l’organisation. Une inquiétude croise le regard de nos deux amis, mais très vite ils se reprennent et décident « on va assurer ! ». L’étape en question a commencé par des routes de montagne, vous savez avec la roche d’un côté et le ravin de l’autre ... , la route est bonne, sèche, mais il faut être attentif car elle tourne et tourne continuellement. La montée du col de Turini s’est déroulée par une belle nuit sans brouillard, et digne de son nom.

Par contre la dernière spéciale, celle de « Loda » s’est déroulée sur une route forestière, et évidemment celle-ci n’était pas dégagée. Une route longue de 40 km dans la forêt avec en prime 4 km de verglas sur la fin, c’était la cerise sur le gâteau ou « le grand jeu » comme ils disaient.
C’est ici que tout va se jouer, ici que beaucoup vont prendre un maximum de pénalités. Les premiers à passer s’en sortiront bien, tout comme Georges & Raymond d’ailleurs qui conserveront leur position dans le classement, ils s’en sortiront comme des chefs !

« Pour garder la moyenne dans de telles conditions, il faut le faire ! » me disait Raymond, « un peu avant de démarrer la spéciale, Georges m’a demandé de m’arrêter quelques minutes pour assurer la navigation. Il vaut parfois mieux prendre quelques minutes pour bien préparer le parcours, parce que rattraper une erreur de navigation relève ici de l’impossible ». « Pour tenir la moyenne sur cette spéciale forestière, il a fallu mettre la Volvo à 100% de ses capacités, du pilotage intensif, Georges est parfaitement synchro avec la navigation. Par le fait de s’être arrêté quelques minutes pour « assurer », nous rattrapons maintenant des concurrents, et il faut les dépasser absolument. Je n’avais pas ce problème dans les étapes précédentes, lorsque je partais juste derrière John Buffum et sa Plymouth Baraccuda, ce gars là on ne le rattrape jamais ! ». Dépasser en montagne est une man ?uvre difficile et délicate, une difficulté supplémentaire, et malgré cela nos compères arrivent au terme de cette spéciale presque à zéro (juste 4 sec de pénalité), autant dire une performance !

Raymond et Georges se préparent maintenant pour la dernière étape de ce Monte Carlo Historique 2005 : « Le temps de brosser le smoking, qui a fait le rallye avec nous, et nous repartons pour une autre nuit de folie sous la voûte céleste de la Salle des Etoiles de l’International Monaco Sporting Club ». Pouvoir monter sur le podium et recevoir une coupe, ça fait quelque chose a près 3500 km de rallye.

Un pilote qui sait conduire et un navigateur qui sait manipuler le road-book et déjouer les pièges, c’est la victoire d’un équipage : celle de Collignon-Chalsèche sur leur Volvo 122S !

- Le classement du Monte Carlo 2005.

A l’heure actuelle, Raymond et Georges sont en route vers la Belgique, 1000 km à parcourir qui n’ont rien de commun avec les 3.500 km de plaisir qu’ils ont vécu dans les montagnes et sur la neige du Monte Carlo Historique.

Bientôt, Raymond et Georges nous raconteront leur aventure du Monte Carlo, vu de l’intérieur et avec toutes les anecdotes passionnantes.

Automag vous donne rendez-vous pour une nouvelle aventure hivernale lors du « Neige & Glace Historique » du 22 au 25 février 2005. Nous serons également présents sur le circuit avec la Volvo 122S de Raymond Collignon navigué cette fois par René Beyers.

Photos : JM Leroux.

A lire aussi :

- Le Monte Carlo Historique vu de l’intérieur.
- Tous à REIMS, c’est le départ du Monte Carlo Historique !
- Meilleur temps sur la neige pour la Volvo 122S de Collignon-Chalsèche
- Le podium pour Collignon-Chalsèche au Monte Carlo Historique !
- Jean-Claude MATHOUL, un service spécial en pneu de collection
- Le Neige & Glace 2005, 3 jours de glisse entre passion, compétition et nostalgie...

Vos commentaires

  • Le 3 février 2005 à 13:50 En réponse à : > Le podium pour Collignon-Chalsèche au Monte Carlo Historique !

    Yepee !!! Bravo les gars ! Bon j’avoue, je suis un peu chauvin ayant plusieurs Volvo à la maison. Encore une fois BRAVO, GENIAL, SUPER !!!
    Jean-Marie

  • Le 3 février 2005 à 14:15, par rudi En réponse à : > Le podium pour Collignon-Chalsèche au Monte Carlo Historique !

    Mes felecitations à l’equipe et tous les Belges a l’arrivée.
    Je suis candidat pour une des annees prochaines. Dans cette optique je cherche un volontaire qui peut me donner des conseils ou qui veut m’initier dans les primaires ou même mieux les secrets des systemes de navig/regul utilisés.

  • Le 3 février 2005 à 20:21, par Thierry En réponse à : > Le podium pour Collignon-Chalsèche au Monte Carlo Historique !

    Bravo les gars ! Moi aussi je suis chauvin avec une PV 444 et une AMZ à la maison on peut l’être nest-ce pas.

  • Le 3 février 2005 à 20:51 En réponse à : > Le podium pour Collignon-Chalsèche au Monte Carlo Historique !

    Félicitation a l’équipage Raymond Collignon et son coéquipier Chalsèche.

    Veullez svp transmettre les félicitations d’ un autre Collignon ( Claude) de Belgique , ancien rallye man, champion en course de côte , innovateur dans le marathon de la route sur le Nurburg en 65,66,67,68 et 69. Break Mercedes et trois Diesel. ainsi que plusieurs participations aux 24 hrs de Francorchamps dont deux fois premier de catégorie.en alfa romeo., devenu par la force de l’age un heureux pensionné, mais toujours passionné des performance d’autrui, d’autant plus lorsqu’il s’agit d’un Collignon.

    Je serais très heureux de connaitre la suite de vos péripéties et profiter de votre plaisir car les années passent beaucoup trop vite.

    Claude Collignon.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.