Mettet : Superbiker 2010.

Dimitri Haulet    2010-10-21 22:24:13   


Mettet Superbiker : The place to be !

Mettet nous offre la 24ième édition du superbiker mais quelle édition !
Une page est tournée avec cette course qui s’est déroulée sur le nouveau circuit.

Parlons un peu du tracé, pilotes et spectateurs sont un peu ‘tièdes’ avant ce grand rendez-vous. Normal, me direz-vous, après 23 éditions sur l’ancien tracé, la crainte est bien présente en face d’un aussi grand changement.

Au fur et à mesure des courses, la magie s’est installée, l’engouement a augmenté et le bilan est très positif.
Les pilotes sont enchantés : plus de sécurité , un revêtement en meilleur état , la présence de grands dégagements. Les points négatifs visent les parties ‘terre’ trop molles et leurs ornières profondes mais aussi l’éloignement du public. Les pilotes regrettent de ne plus être en permanence auprès des spectateurs !

Quant aux pilotes présents, il sera difficile de trouver une seule course réunissant autant de grands noms. Vous y retrouvez les gratins du championnat du monde de la spécialité mais aussi du motocross et de la vitesse pure , ce qui fait de Mettet une grande fête où tout le monde se plaît.

Arrivé le samedi , j’ai dû prendre mes repères sur ce nouveau circuit mais il n’a pas fallu attendre longtemps pour y trouver de beaux endroits et immortaliser quelques passages.

Une visite dans les stands pour y prendre la température coté teams et pilotes ; outre les habitués, quelques nouvelles têtes font leur entrée comme Sébastien Tortelli qui découvre le Supermoto et Mettet ,mention ‘très bien’ pour un début !

Stéphane chambon, surnommé « le petit prince de Mettet » est l’un des pilotes les plus présents et aussi, le plus titré à Mettet. A 44 ans Stéphane a toujours le « fighting spirit » mais : « Cela devient dur », précise-t-il.

Les teams sont rodés , le ballet des mécanos autour des motos est précis , l’évolution est réelle , normal pour les meilleurs !

Mon coup de cœur sera pour Mickael « Rocket »Pichon !
Sous sa tente, j’y trouve un seul mécano et lui-même, les mains dans le cambouis.

Il est venu à Mettet avec une moto de cross, pas trop adaptée à la discipline. Il a même roulé le samedi, avec un pneu qui a déjà fait Mettet en 2009 !
Ainsi, le matériel ‘dernier cri’ n’est pas indispensable pour un grand champion. Un gros cœur , une volonté à toute épreuve et l’envie de gagner permettent d’être parmi les meilleurs, voire de gagner !

Cette année encore, belle animation avec la bande des « Free styler » , en tête de liste Mat Rebeaud : dans tous les domaines, les meilleurs sont là !

Le spectacle est magique et difficilement descriptible , il faut le voir pour le croire, tout simplement renversant !

Pour la première fois au Superbiker ,les G.O. avaient fait venir tout droit des USA, une voiture de Nascar.
Wouawwww la caisse , quel bruit , quelle puissance ! 800 CV quand même.Quelques heureux gagnants du concours sont montés à bord de l’engin comme copilote et je pense qu’ils s’en souviendront longtemps. A la descente de la voiture : « Impressionnant, ça pousse, ça pue les gaz d’échappement et qu’est-ce qu’il fait chaud ! « 

Le superbiker de Mettet , c’est 3 jours de spectacles, des dizaines de milliers de spectateurs , la fête de la moto, de la compétition, de la rigolade ….bref un week-end magique à partager avec tous où chacun trouve son bonheur !

Y aller , c’est l’adopter. Personnellement, j’ai mordu à l’hameçon en 1992 et je n’ai jamais décroché.

N’ hésitez pas, bloquez le deuxième week-end d’octobre 2011. La 25ième édition qui sera encore plus belle pour fêter ce quart de siècle d’existence :

That’s the place to be !!!

Dimitri Haulet.

Toutes les photos.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.