Quand les voitures de Légendes aiment se faire admirer ...

Bob d’Automag    2012-04-09 21:04:06   

Expo voitures de Légendes à Ville2 - Charleroi. (19 - 31/03/2012)


Fin mars se tenait une exposition de voitures de Légendes au Centre Commercial Ville2 de Charleroi.

Les organisateurs du Rallye des Légendes présentaient en "avant-première" quelques voitures qui participeront au Rallye prévu les 12 & 13 mai 2012. Le départ est fixé sur le parking de Ville2 en matinée samedi et dimanche, notez-le dans votre agenda !

Les belles ont pris la pose pour un instant "photo évasion" ou simplement régaler les yeux des visiteurs ....

Parmi ces autos spéciales et rares, nous présentions une FORD Mustang particulière ...

Une Mustang particulière ...

Cette auto est la réplique exacte et conforme de la MUSTANG ’67 qui a couru à la coupe Trans-Am aux Etats-Unis en 1967 avec Jerry Titus au volant. Suivant le règlement de course de l’époque, les participants ne pouvaient modifier que très peu de choses sur leur voitures, suspensions et moteurs étaient retravaillés, mais pour le reste les voitures étaient très proche de l’origine. C’est le pilote Jerry, qui a demandé de peindre le capot en noir, car la réverbération du soleil sur ce long capot gênait la vue sur la piste.

Pourtant, les voitures de l’écurie Terlingua étaient très performantes … le sorcier de la mécanique Caroll Shelby y-était sans doute pour quelque chose puisqu’il était, avec la complicité de quelques amis, à l’origine de l’écurie et fournissait des moteurs puissants qui plus tard seraient destinés aux « Mustang Shelby 350 » ! (on comprend mieux maintenant, non ?)

L’écurie Terlingua est née de l’idée de quelques amis de Caroll Shelby qui avaient acheté un ranch dans une région du Texas qui autrefois était peuplée de trois tribus d’indiens parlant 3 langues distinctes … trois langues, d’où le nom de Terlingua !
Le blason de l’écurie a été dessiné par un ami de Caroll Shelby, Bill Needle, il comporte un lapin noir sur fond jaune et 3 plumes symbolisant les trois tribus indiennes : Commanches, Apaches et Kiowa.

En 2007 et 2008, Shelby a ressorti un modèle Mustang en hommage à l’écurie Telingua. Basées sur les nouveau modèles Mustang, les "Terlingua – revival" étaient noire avec le capot jaune (à l’inverse des années ’60) ; la voiture exposée ici a servi de modèle photo pour illustrer le catalogue Shelby à l’occasion de la sortie de ces versions spéciales revival.

Quand Bond prend l’avantage …

Aston Martin V8 Vantage (1977 – 1989)

Née en pleine pénurie pétrolière, cette VANTAGE fut la première « Supercar » à l’anglaise. Avec son V8 surpuissant capable de tenir le 268 km/h, Aston Martin entra , en mars 1977, dans le club très fermé des voitures ultra sportives tel que Ferrari Testarossa ou Lamborghini Countach, avec l’avantage supplémentaire de pouvoir faire voyager 2 personnes aux places arrière.

Le projet supervisé par David Brown, le fondateur de la marque, se voit sérieusement brimé par les nouvelles normes anti-pollution. Avec sa calandre à 4 phares et son arrière plongeant, l’Aston Martin Vantage n’est pas sans rappeler les traits d’une grande vedette américaine : la Ford Mustang Fastback. Les moteurs assemblés à la main reçoivent comme il se doit une petite plaquette métallique signée au nom de son artisan mécanicien. La puissance de ces mécaniques dépassera les 400 chevaux !

L’Aston Martin V8 Vantage Série III de James Bond, dans le film « The Living Daylights », avait quant à elle quelques accessoires particuliers : les mitrailleuses dans le pare choc, la fusée sous la jupe arrière et les patins de ski latéraux devaient aider James a se sortir des griffes de la police Russe lancée à ses trousses en … Lada !

L’Italie sur 4 roues …

La FIAT 500 « La Cinquecento »

Tout le monde connait cette petite voiture mythique qui ressemble plus à un petit jouet qu’à une automobile à juste titre. Et pourtant nous étions loin d’une plaisanterie lorsqu’en 1957 FIAT lance cette 500. D’abord lancée avec un 479cc et ensuite un 499cc développant 18 chevaux à vous couper le souffle, la petite 500 était une automobile minimaliste de 4 places avec moteur refroidi à air placé à l’arrière. La finition est très dépouillée, équipée de portes suicide, de roues sans enjoliveurs, le toit est ouvrant jusqu’à la grille moteur, les vitres sont fixes et il n’y a aucun chrome. Originale, pratique, fiable et économe pourraient être ses principales qualités !

Cette « Nuova 500 » va remettre l’Italie sur roues dans les années soixante et va engendrer plusieurs variantes : le break « Giardiniera », Steyr-Puch en Autriche produira des voitures basées sur la FIAT 500. Plus de quatre millions de FIAT 500 ont été construites dans un cycle de production qui aura duré 20 ans !

La Mini une petite qui a fait du chemin …

Elle est discrète, futée et pratique, et pourtant elle sait s’imposer. La Mini Classique (1959 - 2000) est une petite automobile révolutionnaire et pleine de caractère conçue pour BMC (British Motor Corporation) par l’ingénieur Alec Issigonis (1906 – 1988). Les plans de l’ingénieur Issigonis étaient plus créatifs que techniques …

Retour vers Rallye des Légendes Inscription ...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.