SPA HISTORIC RALLY 2010, UN BON CRU !

Raymond Collignon    2010-10-06 23:31:52   


Spa se languit de l’été. Finies les francopholies, terminés le festival théâtre, les grandes expositions de peinture, le monde culturel qui roucoule…L’automne arrive tout doucement, quelques hollandaises « bling bling » se pavanent encore dans les rues, mais elles sont moins blondes, moins basanées, moins belles que les filles de juillet…

Contrôle technique, on positionne les "Tripy", les voitures sont sous surveillance satellite.

En cette ville, Dany DELETTRE, fils d’Alphonse a remis sur l’ouvrage pour le neuvième fois son rallye, une épreuve comme il les aime : sportive, secrète et ludique. Francis DOZO est maître de l’itinéraire. Quand on connaît l’homme avec son regard pétillant, son sourire moqueur aux lèvres, on se doute bien qu’il a concocté quelque chose de costaud : du pas facile, des chemins de terre parcourant l’Ardenne profonde, quelques pièges dans un road book bien fait mais tordu !

Une petite quarantaine de voitures se retrouvent dans les jardins du casino. Trois catégories : les Experts confrontés au grand itinéraire avec tous les pièges, les Touring disposant d’un road Book plus facile mais affrontant les mêmes difficultés du terrain avec des moyennes identiques et les randonneurs se mêlant gentiment à la troupe sans faire d’épreuves de régularité et en évitant les morceaux les plus durs. Dans la catégorie Experts nous relevons le présence de REUTER- VANDEVORST, MUSTY-PIROTTE, CLOSJEAN- GILSOUL, les PAISSE et d’autres gros bras. Malheureusement quelques ténors manquent et c’est bien dommage. En catégorie « Touring » nous trouvons les VERMANT, FIEVEZ, SOREL, VERPOOTEN etc, 18 vrais amateurs au total.

Eddy Coppee prend ses renseignements auprès de Georges Chalsèche pour dégotter le bel endroit pour faire les photos.

13 Heures, on quitte Spa, dans le vif du sujet dès le départ :

13 heures, on quitte Spa sous le soleil. A peine trois kilomètres plus loin et c’est le départ de la première étape spéciale. Winamplanche, une grande classique des « boucles » avec son passage au cimetière, ses routes étroites entre les haies mal taillées, ses traversée de village où il faut lever le pied et surtout ne pas se perdre. Tout est à 49,9 km/h de moyenne, une partie du road book est non métrée, les équipiers doivent se concentrer à fond, Julien Paisse faisant déjà les frais d’une mise en situation trop rapide.

Francis Dozo nous fait déjà passer dans la terre, une terre rude et belle où il diminue heureusement la moyenne, nos veille voitures de courses, dernières témoins d’une tranche importante de l’histoire de l’automobile doivent encore tenir le coup quelques années ! Passant par Desnié, le rallye file vers les vallée de l’Amblève et de la Lienne. Le rythme est soutenu, les « auto-start » au départ des spéciales se suivent à un rythme effréné. Dans le road Book apparaissent les subtilités de lecture telles les fameuses « arrêtes de poissons », casse tête des équipiers aux cerveaux déjà encombrés par beaucoup de calculs…

Petit chemin de terre en Ardennes.

Après 16O kms de ces plaisirs secrets dont 8 étapes spéciales assez costaudes, nous atteignons le grande duché de Luxembourg où on peut faire le plein à bons prix et se restaurer dans un gigantesque centre commercial perdu au milieu de nul part où seules les taxes bon marché attirent la foule. Un premier classement est publié. Grâce au système « TRIPY » les voitures sont sous haute surveillance satellite, établir un classement en devient un jeu d’enfant. REUTER VANDE VORST mènent la danse devant … Parmi les favoris MUSTI- PIROTTE ont dégusté, bloqués par des pelotons de cyclistes dans une spéciale… ces problèmes restent la partie aléatoire des rallyes secrets sur routes ouvertes mais cela fait aussi leur charme ! La VOLVO « Automag » va comme un avion de chasse mais nous n’avons pas su éviter quelques pièges et nous sommes classés quatrième sur la dizaine de concurrents alignés en catégorie experts.

Georges Chalsèche en pleine concentration.

Retour vers SPA, une partie de nuit.

Il reste 190 kms de rallye, Dany a déphasé ses horaires pour se permettre le petit plaisir de faire rouler ses hommes une partie de nuit. Hélas, à peine ayant digéré notre tarte à la cerise, la première spéciale va nous être fatale… Nous ne serons pas les seuls à tourner longtemps dans « Oberhausen », village maudit où Francis nous piège deux fois comme des gamins. Cela nous rajeunit drôlement de faire des gaffes de « débutants » ! Mais cela nous apprendra de vouloir encore jouer aux « experts » ! Le seul avantage de ces errances pour le pilote est qu’il peut mettre ensuite plein gaz pour rattraper le temps perdu, au diable alors les 50 Km/H de moyenne, la route est enfin libre… même si pour une fuite en avant…Les plus finauds ne se sont pas laissés prendre, Reuter Vandevorst, sans trip pourtant, caracolent en tête alors que derrière c’est la bagarre entre ls poursuivants.

Un tracteur nous bloque, "les plaisirs du secret sur route ouverte" !

Nous parcourons l’Eifel belge, MASPELD, SAINT VITH, VALENDER, SCHONBERG, autant de petites bourgades propres comme des sous neufs, mégalomanes quelques fois quand on voit les maisons gigantesques qu’on y construit ! Les sommets déboisés sont hérissés d’éoliennes qui moulinent dans le rouge du soleil crépusculaire. La nuit tombe au moment où le nom des villages prennent des noms wallons, FAYMONVILLE, THIRIMONT, ONDENVAL, MONT LE SOIE, WANNE… Dernières routes de terre, le col du Stockeu, la descente vers Stavelot où le tour de France a failli s’abîmer puis le retour se fait vers Spa en dévalant la "course de côte" de Barissart…. Après un peu moins de 400 kms par monts et par vaux le rallye est déjà terminé on aurait bien fait encore un peu de « nuit » mais tous les plaisirs ont héla une fin !

Coucher de soleil sur l’Eifel, la Volvo à la poursuite de l’Alfa de Georges Alfanus.

REUTER - VANDEVORST l’emportent haut la main avec un trip en panne.

Cet équipage réputé aura dominé les débats de la tête et des épaules. L’exploit est d’autant plus méritant que le « trip » de la voiture avait quelques problèmes… Derrière Eric PIRAUD et Catherine MONARD devancent les PAISSE dont la remontée dans la deuxième boucle a été fantastique. Notre Volvo se classe sixième, derrière ALFANUS/ BERNARD que nous avons suivi à la fin comme leur ombre dans la même minute, le résultat n’est pas terrible mais l’important c’est de participer dit-on !

Les vainqueurs, Robert Vandevorst et Daniel Reuter, il faudra " fortement les bousculer l’année prochaine" !

En Touring les VERMANT l’emportent devant les FIEVEZ et TOMSEN/ RIGA. La remise des prix de haut de gamme se fait dans le salon bleu du casino de Spa où l’école hôtelière de la ville a mis les petits plats dans les grands. Sans trop de problèmes, le rallye aura été une belle réussite. Malheureusement, même si quelques « très bons concurrents » étaient au départ il manquait du monde pour concurrencer les ténors. C’est bien regrettable car cette épreuve mérite un plateau plus fourni et les absents on eu tort de ne pas être là. Gageons que l’année prochaine pour la « dixième » ils rectifieront le tir en venant s’attaquer aux vainqueurs de cette année qu’il faut fortement bousculer car la vie a été bien trop facile pour eux cette année !

Quant aux organisateurs, ils doivent maintenir le même niveau de difficultés en gardant les trois catégories bien distinctes dans lesquelles chacun sait ici à quoi il s’engage : du très sportif pour les uns, du sportif pour les autres, de la balade pour les troisième mais tout le monde doit prendre son pied… pour le plaisir !

Raymond Collignon.

  • CONTACTS :

- SPA PROMOTIONS AUTOCLUB, 21b rue de l´église
- B-4900 SPA
- Tél : 00 (32) 475 280 547
- Fax : 00 (32) 87 77 53 81
- E mail : d.delettre@swing.be

A lire aussi :
- SPA HISTORIC RALLY 2OO9. Du sport à Spa !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.