SPA HISTORIC RALLY 2OO9. Du sport à Spa !

Bob d’Automag, Raymond Collignon    2009-10-19 14:52:22   


19/O9/O9 plus de 5O voitures au départ, un rallye intense d’un seul jour !

Organiser un rallye sportif en plein jour, un samedi alors que les derniers cyclistes caracolent encore sur les routes avant de remiser leurs bécanes pour l’hiver, que les familles profitent des rayons ultimes d’un soleil d’automne qui se traîne pour s’oxygéner sur les GR, que les hollandais confondent nos Ardennes avec de sauvages massifs alpins qu’ils parcourent piolets à la main, tient vraiment de la gageure ! Et pourtant, obstinément Dany Delettre et son complice Francis DOZO, remettent le couvert chaque année pour réitérer dans ces conditions un vrai rallye secret de régularité à l’ancienne où il faut tenir des moyennes, parcourir des chemins qu’on imagine mal faisant encore partie d’un décor contemporain et jouer, sourire aux lèvres, avec tous ces autres acteurs qui, Dieu sait pourquoi, se croient plus adaptés que nous au terrain de jeu qu’il faut partager avec eux. Comme si nos veilles voitures n’avaient pas droit aussi à s’amuser sur ces routes qui, somme toute, ont été tracées à l’origine pour elles ! Que serait en effet notre monde sans l’automobile sinon un dédale de sentiers poussiéreux juste bons à être parcourus par des draisiennes aux roues de bois ?

La superbe Porsche 356 de Michel Horgnies

En tous cas, le miracle s’est une fois de plus bien passé…les Escort, 911, Cortina, Kadett, 2OO2, Amazon, Ascona, Manta, Fulvia et autres icônes d’une époque révolue ont joué leurs jeux sans vraiment déranger les autres acteurs partageant le décor. Une belle brochette d’habitués s’alignent CLOSJANS, GILSOUL, PENDER, GAROT, DEFLANDRE, RORIVE, REUTER, VANDEVORST, LUX, DAMSEAU, SOREL, LAVAL et tant d’autres sont au départ de cette épreuve réputée difficile. Nous avons quant à nous reconstitué avec Georges Chalsèche l’équipage des multiples Monte carlo avec la résistante VOLVO à nouveau fidèle au poste ! Trois catégories sont prévues : Les « Experts » pour lesquels tous les pièges sont permis, les « touring » parcourant le même itinéraire mais avec un road Book plus facile et les « novices » ne roulant que l’après midi mais sans cependant éviter les routes « sportives ».

Une Manta TE 2008 au départ.

Pagaille à Coo, un premier piège tourne mal !

1O heures du matin, nous quittons Spa pour filer vers Moulin du Ruy et Coo. Le départ de la première spéciale se fait dans un troupeau de cyclistes éructant dans la langue de VONDEL et ne comprenant guère, poings levés, pourquoi ces veilles voitures les dépassent dans les côtes puis les freinent dans les descentes sans aucune raison ! Après 1O kms de ce jeu une note difficile dans le road book expert provoque une fameuse pagaille à Coo alors que la première spéciale n’est pas encore finie… Nous sommes nombreux à visiter Coo par le menu, y-compris la cascade… Là, ce sont les touristes hollandais qui s’inquiètent… mais que font ces voitures bariolées tourniquant autour de « leurs » baraques à souvenir ?

Un énorme moteur pour cette Manta TE

Finalement, après avoir testé tous les itinéraires possibles, nous trouvons la bonne route …nous ne sommes pas les seuls à avoir hésité… à fond les mannettes, la troupe file vers Stavelot, mais le temps perdu ne se rattrape guère ! Un peu plus loin, nous rencontrons une autre page d’anthologie en matière de road book…la traversée de la place Saint Remacle à Stavelot en « fléché allemand »…et puis, c’est le Stockeu d’Eddy Merckx, Hénumont et un chemin forestier génial que même les VTTistes du coin ne connaissent pas ! La Volvo prend son pied d’autant plus que George ayant enfin compris l’esprit quelque peu tordu de Francis DOZO mène maintenant l’équipage de main de maître. Dans les spéciales, il y a cependant plusieurs changements de moyennes, ce qui corse encore le jeu d’autant plus que nous sommes sous la haute surveillance du tripy !

Le TRIPY nous surveille…

Chaque voiture est en effet équipée d’un système TRIPY. A tous moments l’organisateur sait où nous sommes via satellite. Non seulement il peut nous localiser mais encore il connaît notre vitesse, notre moyenne, même la moindre de nos incartades, où est notre ancienne et belle liberté ? Il faut bien dire que même si ce système est génial il déshumanise un peu le jeu. Fini les contrôleurs cachés derrière les arbres, les fausses prises de temps positionnées pour tromper les ouvreurs… rien n’échappe au Tripy et l’ « homme » n’a plus besoin d’être sur le terrain ! C’est bien le seul défaut du système chacun ayant l’impression de rouler pour soi dans son coin. Avec ce petit mouchard embarqué, on peut tout imaginer, même un rallye sans horaire où chacun pourrait partir à sa guise pourvu qu’il suive le road book et respecte les injonctions de l’organisateur. Une traversée sans limites nord sud de l’Europe ?…

Les deux Volvo’s des "experts" !’

Tout est désormais possible, même les pires folies ! Il se chuchote que les organisateur du MONTE CARLO sont intéressé par ces machines géniales, de même d’ailleurs qu’Eddy BOREMANS tout à fait capable avec un tel adjoint d’organiser un « super PAC » » complètement dément mais sans aucun contrôle humain sur la route !

Ceci étant dit, compte tenu de notre erreur dans le cas qui nous occupe nous sommes toujours en retard et sans possibilité de nous rattraper puisque le tripy contrôle aussi nos vitesses maximum… Passant par VIELSALM, BURTONVILLE, LIERNEUX et parcourant pas moins de 7 RT au total 17Okms kms de spéciales à moyennes variables, nous terminons cette première boucle à SPA qui nous attend avec ses touristes attablés au soleil sans se douter des aventures qu’ont vécu ces drôles de voitures. Au niveau des classements CLOSJANS/ GILSOUL dominent déjà les débats avec, dans leurs échappements DEFLANDRE-RORIVE et LUX-LAMBERT, PENDERS-LIENNE… rien que du beau monde partout à l’attaque ! En « TOURING » Marcel LAVAL domine sans complexe les LEONARD, VAN ROMPUY et Cie…cela bagarre ferme dans toutes les catégories.

Les Damseaux avec leur Cooper S au départ d’une RT. La Volvo n’est pas loin...

Une deuxième boucle plus facile et sans terre ! Victoire méritée de CLOSJANS- GILSOUL.

La haute Ardenne des cantons de l’Est au bout du capot

A peine le temps d’avaler un buffet froid et le rallye repart rejoint par une dizaine de voitures engagées dans la catégorie « novices »… Comme si Francis DOZO avait voulu tout donner dans la première boucle, la seconde s’avère plus facile en tous cas se rapportant à l’état des routes. Et c’est parti pour Saint-Vith où nous rejoignons une autre troupe de cyclistes éructant poings en l’air sur leurs si beaux vélos en carbone. Nous filons ensuite vers MANDERFELD et HONFELD si les routes sont meilleures, la navigation est difficile et même les habitués de ces contrées sauvages découvrent des coins vraiment inconnus de tous. Et voilà NIDRUM, BUTGENBACH puis le retour vers les zones francophones par GEUZAINE, BELLEVEAUX, MALMEDY et, enfin, SPA toujours aussi touristique avec ses terrasses bondées comme si le monde n’avait rien d’autre à faire qu’à siroter des mousses en refaisant le monde à grands coups de gueule. S’il est vrai que cette deuxième boucle a été plus « facile », elle a été aussi plus corsée au niveau des moyennes qui n’arrêtaient pas de changer, imposant aux équipiers un travail intellectuel vraiment compliqué. Même les meilleurs se font prendre et Joseph Lambert, Robert Rorive et d’autres équipiers connus se mélangent les pinceaux.

Nicolas Gilsoul, un jeune équipier très heureux de sa victoire interviewe Michel Closjans, son pilote : "alors u t’es bien amusé avec la BM ?

A ce petit jeu Nicolas GILSOUL, Patrick LIENNE et Jean Charles GAROT sortent cette fois du lot. En touring LAVAL/ VAN ASS domine les LEONARD menant une fois de plus leur SAAB comme des chefs devant VAN ROMPUY/ VERMANT.En catégorie Novices c’est Van ROOIJ/VAN DEN DUNGEN qui ont mené en tête leur Escort RS 2OOO. Quant à nous, nous menons notre VOLVO 122 S à une honorable septième place en catégorie experts. Au total, nous avons parcouru près de 3OO kms de RT sur des routes souvent difficiles mais toujours géniales.

Dany Delettre très ému de remettre le trophée Alphonse Delettre

Avec un peu d’imagination et un goût de la découverte il y a vraiment moyen en ce pays de dénicher des coins dont on ne soupçonne même pas l’existence, encore faut-il pour cela oser y pousser nos aventurières même si elles ne demandent en réalité que cela avant d’aller rejoindre leurs pénates hivernales. En bref le spa Historic rallye est un beau rallye de régularité mêlant à cet art difficile des moyennes quelques pièges de navigations suffisamment costauds pour dérouter les meilleurs experts. Attention cependant de ne pas trop jouer sur les interprétations du Road Book quelques fois discutables, mais personne n’est parfait en cette matière.

Cent fois sur le métier remettez votre ouvrage et, Messieurs, donnez-nous encore du plaisir … !


Raymond Collignon.

Vos commentaires

  • Le 21 octobre 2009 à 08:13, par philippe En réponse à : SPA HISTORIC RALLY 2OO9. Du sport à Spa !

    BRAVO
    et merci pour ces belles photos pleinent d émotion ;la manta avec son moteur 6 cylindres plus sa batterie de carburateurs webber ouh la la

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.