Tous à REIMS, c’est le départ du Monte Carlo Historique !

J-M Chamberlan.    2005-01-29 17:45:56   

On a chaussé les pneus à clous, mais le moral est au "beau-fixe" !


Prélude : Bob utilise très souvent le terme de « passion », vivre sa passion, partager sa passion,... Moi, je trouve qu’il a pleinement raison. Que serait la vie sans passion ? Enfin, je ne suis pas ici pour philosopher mais bien pour vous faire un peu partager une de mes passions.

Porsche 911S 2.4 de 1973 des Belges Claudie TANGHE ET Nicolas BERGHE.

Episode 1 : samedi 22 janvier, je me suis rendu à Huy à l’invitation de Bob, afin d’admirer les voitures des concurrents belges du Rallye Monte-Carlo Historique. Il s’agissait de voir de belles autos mais aussi de rencontrer les pilotes, les copains que l’on ne voit parfois que dans ce genre de manifestations. Ce fût un chouette moment mais qui ma laissa un petit goût de trop peu. C’était décidé, cap sur Reims pour le vrai départ.

Yannick BODSON (B) et Jean-Luc FRAIKIN (B) se lancent dans l’aventure à bord d’une VOLVO 142S de 1970.

Episode 2 : faisant partie de ces fous qui vivent leur passion au quotidien, j’ai embarqué à la sortie de l’école mes deux « grands » dans ma Volvo 145 et cap sur Reims. 15 h 45, ça devrait aller. Un bon 220 kilomètres à avaler en espérant qu’il n’y ait pas trop d’embouteillages en cette fin de semaine. A Reims, malgré le trafic de ce vendredi soir, nous finissons par trouver assez facilement la place de l’hôtel de ville, lieu de départ du Rallye. Merci Bob, merci monsieur Michelin. Nous laissons rapidement l’auto au parking tout proche, il est déjà 18 h15.

Georges CHALSECHE et Raymond COLLIGNON devant la VOLVO 122S n°175. Le moral est bon et la suédoise sort ses griffes, heu pardon, ses clous !

Episode 3 : à notre grand désarroi, il n’y a pas grand monde à cette heure sur la place. Renseignement pris, les autos se trouvent sur le côté et derrière l’hôtel de ville. J’avais promis d’immortaliser l’Amazone de Raymond et de Georges, en effet je les avais raté à Huy. Dans l’enceinte du parc ferme, je retrouve Georges auprès de l’auto. Il m’annonce que Raymond va bientôt le rejoindre et nous pourrons immortaliser l’instant. Il en profite pour me dire qu’ils ont déjà chaussé leurs pneus clous. Il faut dire qu’il fait déjà particulièrement froid. Le sol est gelé et glissant. Le moral de notre équipage est au beau fixe.

L’équipage Britannique Ralph FORBES - Wesley MASSAM prend soin de la Volvo PV544 de 1960. Une carrosserie impeccable pour le grand départ.

Episode 4 : les « grands » ont faim. Comme le départ de notre équipage favori est prévu vers 20 H 10, je décide d’aller manger un bout dans une brasserie bien connue à deux pas de l’hôtel de ville. A peine entré, je me fais alpaguer par des sympathiques membres du motor club de Huy, déjà rencontrés la semaine précédente. Visiblement, ils n’en étaient pas à leur premier verre. Bonjour l’ambiance, finalement c’est un peu ça aussi le départ du Monte-Carlo. Enfin, ils se reconnaîtront, j’espère qu’il y avait un "Bob" parmi eux.

Episode 5 : retour au parc, vite prendre quelques clichés d’ambiance. Un équipage opérant une réparation de dernière heure, un autre vérifiant le matos, un anglais, ça ne pouvait être qu’un anglais, finissant de lustrer son auto à deux minutes du départ.

Porsche 356 B Carrera 2, les français Georges VERQUIN et Vincent RICOUR sont déjà en pleine mécanique. Mieux vaut maintenant qu’en plein rallye !

Et puis, comme souvent, une rencontre de vrai passionné qui aime partager. Je m’arrête devant une superbe Cooper. Clic, clac, une photo et puis le pilote se rendant compte que j’étais accompagné de mes enfants n’hésite pas une seconde à leur proposer de monter à bord. Hop, il attrape Arno et l’installe au volant, attache le harnais. Inutile de préciser qu’il était fier mon Arno. Quelle expérience, après nous avoir sauvé au dernier Rallye des Légendes. Sans lui, mon beau-père de co-pilote et moi serions toujours en train de tourner en rond du côté de l’abbaye d’Aulne.

La Morris Cooper S 1965 de Bill RICHARDS (GB) & John MORROW (GB). Un retour aux sources pour la petite Cooper !

Episode 6 : direction la place de l’hôtel de ville. A ce moment, l’ambiance est tout autre que tout à l’heure. Il y a du monde, beaucoup de monde, du bruit, de la fête. Les « grands » sont un peu impressionnés. De nombreux concurrents sont déjà partis sous les applaudissements et les cris de la foule. Vraiment une ambiance des grands jours. Et pas de chance, notre équipage est lui aussi déjà parti... Décidemment, ce n’est pas aujourd’hui que je les figerai sur le podium de départ. De toutes manières, vu le monde, je n’aurais pas pu approcher suffisamment.

Michael BIBRING (GB) et Graham KERSHBERG (GB) sur le podium avec leur MGA de 1956.

Tant pis, je prends malgré tout plusieurs clichés essentiellement de concurrents belges. Il y a entre autres une Mustang qui démarre sur les chapeaux de roues. Vroooum ! La photo n’est pas bonne mais à voir ce qui sort du pot, le pilote n’est pas là pour se laisser bercer par le doux ronron de son V8.

Go ! C’est parti pour la Ford Mustang GT 350 1965 de Jacques CASTELEIN (B) et Piet VAUTERIN (B).

Epilogue : il fait de plus en plus froid, les « grands » sont fatigués. Les yeux encore pleins d’images, la tête pleine de souvenirs, nous reprenons la route de la maison. Je pense à Raymond et à Georges. Finalement sous le capot de ma 145, j’ai le même moulin qu’eux. Pour eux, c’est la grande aventure qui commence. Mes deux « grands » s’endorment, les kilomètres défilent. Une pleine lune rousse nous salue. Allez, les gars bon vent et bonne chance. Soyez au rendez-vous à Monaco,... en bonne place mais pour ça on compte sur vous.

Jean-Marie CHAMBERLAN.

A lire aussi :

- Le Monte Carlo Historique vu de l’intérieur.
- Tous à REIMS, c’est le départ du Monte Carlo Historique !
- Meilleur temps sur la neige pour la Volvo 122S de Collignon-Chalsèche
- Le podium pour Collignon-Chalsèche au Monte Carlo Historique !
- Jean-Claude MATHOUL, un service spécial en pneu de collection
- Le Neige & Glace 2005, 3 jours de glisse entre passion, compétition et nostalgie...

Vos commentaires

  • Le 29 janvier 2005 à 20:45 En réponse à : > Tous à REIMS, c’est le départ du Monte Carlo Historique !

    Jean-Marie
    quelle passion et quelle dévotion pour ce que nous avons toujours voulu faire.
    Je suis d’autant plus conquis par ta sincérité que tu fus des nôtres au Rallye des Capitales qu’il me semble, tu aprècias.
    Ton enthousiasme nous réconforte s’il en était encore besoin, de réitérer nos expériences bucoliques.
    Tu viens de rencontrer Raymond, amoureux de VOLVO et qui fut des nôtres lors de notre première balade"THEUX-TERRASSON-THEUX".
    Ce lien qui nous unit nous incite à t’inviter, dès mainteneant au prochain rallye de l’équipe Robinet-Guisse et qui sera le Rallye des Epicuriens à dater du jeudi 25/05/06.

  • Le 1er février 2005 à 10:39, par Jean-Marie Chamberlan En réponse à : > Tous à REIMS, c’est le départ du Monte Carlo Historique !

    Ok, rendez-vous pris pour 2006. J’espère qu’on s’amusera autant qu’en 2004. En attendant, j’espère vous voir nombreux au "1er rallye du Télé-service du Condroz" le dimanche 3 avril prochain.
    Jean-Marie

  • Le 3 février 2005 à 10:12, par Frédéric Maille En réponse à : > Tous à REIMS, c’est le départ du Monte Carlo Historique !

    Chouette texte Jean-Marie,
    mais pourquoi n’es-tu pas au moins sur une photo ??

  • Le 3 février 2005 à 13:59 En réponse à : > Tous à REIMS, c’est le départ du Monte Carlo Historique !

    Ben Fred, parce que je ne sais pas être au four et devant l’objectif. Quoi que... je l’ai déjà fait. N’oublie pas ta promesse de trouver un ancêtre pour le Rallye d’Ouffet. "Lire et écrire" pourrait te sponsoriser.
    Jean-Marie

  • Le 22 octobre 2006 à 11:25 En réponse à : > Tous à REIMS, c’est le départ du Monte Carlo Historique !

    Je recherche des information sur l’AUTO-MOTO CLUD d’OUFFET qui a fonctionné jusqu’aprés la seconde guerre mondiale.

    Chaque année le rallye OUFFET - ARLON - OUFFET y était organisé. L’épreuve se terminait par le "Kilomètre lancé" dans la longue côte qui arrive au village par en provenance d’OCQUIER.

    Merci de m’adresser vos témoignages et documents.
    stephane.walhin@skynet.be

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.