Dacia Duster, une Française venue de l’Est.

Dimitri Haulet, Philippe Haulet    2018-10-28 10:57:10   

Après 8 années de commercialisation et plus d’un million d’exemplaires vendus, le modèle phare de la marque Roumaine est passé par ‘la case renouveau’.

Alors cette Duster, vaut-elle le détour ?




New Look.

Plus affinés, plus modernes, plus harmonieux, les traits du Duster connaissent des retouches importantes !


Ce Duster s’affirme encore un peu plus avec la nouvelle signature lumineuse, simple et efficace !


Il plaît, c’est sûr. Plusieurs personnes le remarquent et commentent : « Quelle belle voiture ! ».

Ce fait est assez rare, même si les essais concernent occasionnellement des voitures plus luxueuses.

Cette couleur de lancement plaît aussi aux passants qui ne sont pas avares de compliments.

Sous le capot.

Du classique au programme avec 2 motorisations essence et 2 diesel.

Du côté de l’essence, vous trouverez un 4 cylindres atmosphérique de 115ch couplé à une boîte de vitesses manuelle à 5 rapports et un 4 cylindres turbo de 125 ch, accompagné d’une boîte manuelle 6 vitesses.

Pour les deux versions diesel, nous retrouvons les DCi 90 et 110 ch.

La boîte à 6 rapports est de série et le moteur plus puissant peut bénéficier de la boîte auto EDC (6 rapports) en option.


La transmission intégrale peut se greffer aux 2 motorisations les plus puissantes !

Du côté de l’intérieur.

L’habitabilité est bonne pour les passagers tant à l’avant qu’à l’arrière. Le dossier de banquette arrière un peu plus incliné serait un plus.

Le volume du coffre reste sensiblement identique à la version précédente avec 478 et 1623 litres dossier arrière rabattu, ce qui est tout à fait honorable.


Si l’équipement s’avère complet, le rendu visuel des plastiques est encore assez ‘Cheap’ même s’ils sont moins brillants.


La position de conduite est bonne, l’assise plus longue, la mousse des sièges plus dense et le réglage en hauteur plus important.

Autant d’améliorations qui accroissent le confort.


Sur la route.

Le Duster est un baroudeur.

Equipé de la transmission intégrale et d’une garde au sol élevée (21cm), tous les franchissements semblent possibles.

Cette transmission intégrale est facturée 2000€, pas négligeable lorsqu’on achète une Dacia.


Le moteur DCi 110ch offre des performances intéressantes et se révèle peu gourmand. Une excellente nouvelle au prix actuel du diesel !

L’étagement de la boîte 6 vitesses est bon malgré des premiers rapports relativement courts, la première en devient presqu’inutile.

La direction légère offre un bon ressenti de la route et le rayon de braquage est étonnamment court !


Le niveau sonore dans l’habitacle est en baisse, tout bénéfice pour les occupants.

Trois modes de conduite sont disponibles :

• 2 roues motrices.
• auto (il gère lui-même la répartition entre les 2 essieux).
• Lock (blocage 50/50).

Cette version 4x4 est un compagnon idéal pour poser ses roues hors des sentiers battus mais aussi sur nos routes asphaltées.


In Fine.

Avant l’essai, j’avais un a priori de voiture ‘low cost’.

Mea Culpa, je suis positivement étonné par ce Duster.

Son silence, son confort et sa faible consommation vous permettront de vous offrir un beau week-end d’aventures.


Elle est bien loin l’image de la voiture bas de gamme.


👍


Les + :

- Vrai 4x4.
- Volume du coffre.
- Rayon de braquage.
- Confort.
- Habitabilité.

Le – :

- Finition plastique.

Dimitri Haulet.

Nos photos.

Dacia Duster.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.