HBRC : Celui qu’on attendait pas, Gunther Monnens l’emporte à l’Haspengouw.

Tony Henssen    2017-02-28 08:13:44   

HBRC, Gunther Monnens en démonstration... BRC, Victoire d’emblée pour Kris Princen et BMA !


C’est dans la région de Landen que le Rallye de l’Haspengouw s’est disputé ce week-end.

D’emblée, ce ne sont pas les grands favoris qui ont été à la fête.

En effet, Patrick Mylleville devait déclarer forfait après avoir cassé son moteur sur le banc. Quant à Dirk Deveux, il était malade et renonçait à venir. Dès la première spéciale, Eric Louies devait ranger sur le bas-côté sa Kadett GTE. Et Graham Samuel ne sortait pas de la troisième spéciale.

Ce qui fait le malheur des uns fait le bonheur des autres.

Stefaan Prinzie - Opel Ascona 400

Après quatre spéciales, Stefaan Prinzie menait en effet les débats sur son Opel Ascona 400 avec une avance de 3"2 sur Gunther Monnens et un boni de 6"2 sur Danny Kerckhof, qui découvrait sa nouvelle BMW M3. Vice-champion en titre, Robin Maes suivait au 4e rang

Danny Kerckhof - BMW M3

Au cours de la deuxième boucle, Tom Van Rompuy devait renoncer suite à un souci technique sur sa très belle BMW M3 E30.

Frank Baert renonçait aussi avec son Opel Manta 400.

Devant, Gunther Monnens avait porté son avance à 9"6 sur Robin Maes, qui faisait le forcing sur des routes plus sèches. Maes allait finalement échouer à 3" du vainqueur... Du moins avant qu’il n’écope d’une pénalité d’une minute pleine, ce qui permettait à Stefaan Prinzie de s’offrir la deuxième place derrière Gunther Monnens.

Gunther Monnens

"C’est impressionnant de voir ce que Gunther a été en mesure de faire sur ce rallye," savourait son copilote, Chris Debyser.
"Il nous manque peut-être 30 km/h en vitesse de pointe et un paquet de chevaux par rapport aux BMW M3. Normalement, nous n’aurions dû avoir aucune chance de gagner. Mais Gunther a compensé par son attaque sur les freinages et dans les virages. C’est génial."

Pour son premier rallye, Arthur Kerkhove terminait au quatrième rang après avoir lui aussi pris une minute de pénalité.
Josef Lapeire s’offrait les points de la cinquième place.
Quant à Danny Kerckhof, il devait jeter le gant après avoir rencontré des soucis de moteur sur sa nouvelle BMW M3.

Du coté du BRC C’est Kris Princen et Peter Kaspers qui mènent la danse.
Ceux-ci ayant changé d’équipage et de voiture. Ils ne poursuivront pas la collaboration avec Peugeot Belux et DG Sport. Ils se sont tournés vers une Skoda Fabia R5 de chez BMA.

« Maintenant, je comprends pourquoi les deux dernières saisons étaient si difficiles pour nous. Avec cette Fabia R5, il n’est pas nécessaire de multiplier les risques pour être devant. Elle s’avère notamment d’une redoutable efficacité dans les relances, ce qui est particulièrement important sur un tel parcours… »

Ayant clairement levé le pied dans la dernière boucle, pendant que ses adversaires se battaient pour le gain de la médaille d’argent, Princen et Kaspers ont donc renoué avec la victoire dès leur première association avec l’équipe de Bernard Munster…
" Les conditions n’étaient pas faciles aujourd’hui, surtout en début de journée, mais nous n’avons pas rencontré le moindre problème", se félicitaient pilote et copilote sur le podium de Landen.

"Certes, à l’arrivée, notre avance n’est pas énorme, car en assurant, on laisse vite quelques secondes, mais la victoire est en poche. Mission accomplie ! Voilà un début de collaboration tonitruant avec BMA. Vivement la suite… "

Juste derrière lui, la bagarre fait rage entre Vincent Verschueren et Kevin Abbring.
Après les 4 premières spéciales, Vincent ralliait le parc d’assistance au deuxième rang à 14"3 du leader, Kris Princen, Kevin Abbring suivant à 22" avec la Peugeot officielle.

Sur les quatre spéciales suivantes, Kris Princen creusait un peu plus l’écart, le portant à 21"7, tandis que Kevin Abbring revenait à 2"4 de la Skoda Godrive.

Kevin Abbring

"Le parcours s’asséchait et avec ces conditions, j’aurais mieux fait de moins retailler mes pneus," confirmait Vincent.

"Nous allons devoir encore attaquer fort pour résister à Kevin Abbring. Il reste un pilote possédant un talent de niveau mondial."

A l’arrivée Kris Princen l’emporte devant Vincent Verschueren suivi de peu par Kevin Abbring.

Quelques mots sur Guillaume de Mevius, pilote du RACB National Team et de Peugeot Belux, qui a fait honneur à son rôle de favori dans le Junior Belgian Rally Championship, réservé aux pilotes nés après le 1er janvier 1990.
Le pilote Peugeot a en effet dominé les débats, signant le meilleur temps dans chaque spéciale. En plus de lui rapporter un maximum de points, sa performance lui a aussi logiquement valu le Junior Award.

Une épreuve disputée avec de belles surprises, rendez-vous pour la seconde manche au Spa Rallye ces 17 et 18 mars.

Texte : Tony Henssen & COM

Photos : Pascal Verheuge & Tony Henssen

Toutes les photos sur notre page Facebook

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.