Hist’Opale, 12 ème édition !

Bob d’Automag    2017-07-02 11:56:44   

Hist’Opale 12ème édition - 27 mai 2017


Est-ce l’annonce d’un parcours ayant vocation à retrouver, 30 après, le parcours du Rallye de Calais , la mise en place d’une troisième catégorie, ou encore les prévisions météorologiques estivales, toujours est-il que près de 60 concurrents étaient recensés devant la concession Opel Europ’Auto de Calais lors du départ de la douzième édition de l’Hist’Opale.

C’est ainsi que de belles voitures étaient présentes, avec un plateau plutôt représentatif allant des véhicules des années 60 aux « youngtimers », assortis de quelques mécaniques d’exception : De la rutilante Triumph TR3 à la Porsche Boxster , en passant par les sportives Lancia Delta HF, Alpine-Renault, Renault 5 Turbo, Toyota Celica GT4, Subaru Impreza, Lotus sans oublier quelques Opel , Citroën DS et Méhari, ou encore Peugeot 205 GTI il y en avait pour tous les goûts.

Du côté des participants, l’équipe organisatrice se réjouissait d’accueillir, aux côtés des habitués des randonnées cartographiques, de nouveaux visages.
Par ailleurs, Jean-Maurice Duhaut notait avec plaisir les noms de ceux qui avaient disputé à l’époque le rallye de Calais : Yves Delattre, Jean-Marc Lechertier, Lionel Lannoy, Christian Duhaut et Raymond Kelle.

Afin de se mettre en phase avec le règlement du Challenge 59-62-80, les organisateurs avaient remplacé les Epreuves de Régularité Virtuelle par un Report Kilométrique, évitant d’une part de fastidieux calculs et d’autre part permettant de supprimer toute notion de temps imparti.

Enfin, de nouveaux contrôles de passage étaient à relever en notant les 2 premières lettres des entrées de ville.

La première boucle permettait aux équipages de passer par les anciennes spéciales de Marck, Saint Folquin, ou encore Les Attaques, avant la pause méridienne d’Ardres permettant aux participants de se restaurer mais aussi de se rafraîchir. Avec près de trois restaurants mobilisés, l’impact pour l’économie locale de cette randonnée cartographique est donc incontestable !


L’après-midi, la seconde boucle de l’Hist’Opale permettait de reprendre les anciennes spéciales de Bois-en-Ardres, de Grasse Payelle et enfin celle de Saint Tricat avant de rejoindre l’arrivée organisée au Bowling de Calais.

En catégorie « Touring », 2 équipages devaient « passer à zéro ». Jean-Claude Thorel navigué par Alexis Segers l’emportait grâce à l’ancienneté de leur MGB devant la magnifique Ford Escort RS 2000 de Philippe Demat.

En catégorie « Marathon », l’équipage Thery-Lannoy réitérait sa victoire de l’an passé aux commandes de la Talbot Horizon. La Renault 5 Turbo de la famille Charlet prenait la deuxième place, à moins de 30 points du premier. Christophe Berteloot plaçait ensuite sa nouvelle Porsche 924 sur la troisième marche du podium.

En « Grand Tourisme », les 3 équipages du « Tip Top racing » signaient un « sans-faute » sur les contrôles de passage. Le report kilométrique, pondéré du coefficient d’ancienneté des voitures, devait départager les 3 concurrents. C’est ainsi que Alexis Dufresne associé à Valentin Fossier l’emportait devant l’A 112 Abarth des époux Lechertier, suivis par la DAF de Vincent Lechertier navigué par le tout jeune Maé Roussel.

Texte : communiqué CAR

Hist’Opale 2017 - CLASSEMENTS

A LIRE AUSSI sur Automag.be... 

Une belle découverte que l’HistOpale 2017 !

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.