Kia Niro.

Dimitri Haulet, Philippe Haulet    2017-08-01 15:59:54   

Avec sa cousine Hyundai Ioniq, elle partage la même plateforme. Si celle-ci propose une version full électrique et une hybride rechargeable, la Kia Niro ne dispose pour le moment que de la version hybride.

Peu importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse. Alors cette Niro apaisera-t-elle ma soif ?




Coté look.

Cette Niro combat dans la cour ‘Crossover’, à l’opposé de l’Ioniq et de la Prius qui sont des berlines.

Certains traits rappellent la filiation avec le Sportage, autre modèle de la marque.

Inside.

L’équipement intérieur est complet et offre une bonne qualité de finition.

L’habitabilité est bonne, aussi bien à l’avant qu’à l’arrière.

Les sièges sont fermes et préservent le confort nécessaire pour les longs trajets.


La planche de bord montre un beau design, à la fois innovant et pratique.
Vous y trouverez toutes les connectiques possibles et imaginables pour brancher les appareils de notre quotidien.

La finition fait un grand pas en avant. Il est bien loin le temps des premières Kia…


Des options plutôt présentes dans le segment supérieur sont intégrées dans cette Niro, sièges chauffants et réfrigérants, caméra de recul, line assist, front assist …

Bref, cette Niro vous en mettra plein les yeux !

Petit bémol, ce ‘frein à main au pied’ contraste avec le côté ‘High Tech’ de la Niro. Cependant, il reste peu visible.

Engine.

La Niro est équipée d’un moteur atmosphérique 1600cc de 105cv et d’un moteur électrique apportant 36cv supplémentaires, ce qui donne une puissance totale au groupe de 141cv.


Le moteur électrique est alimenté par une batterie qui se recharge par l’énergie cinétique.


La boîte de vitesse choisie est une double embrayage DCT6, un choix plus judicieux que la CVT utilisée sur une concurrente japonaise.

Elle est plus vive et permet d’éviter ce bruit de ‘moulin à café’ de la CVT.


La Niro peut être équipée de jantes en 16’’ou 18’’.

Selon la monte, la consommation et les rejets CO2 présentés par Kia changent : 3,8L/100km, 88 g de CO2 en 16’’ et 4,4L/100km, 101 g de CO2 en 18’’.

Avec les jantes de 18’’, je dépasse cette consommation avec une moyenne de 6L/100km.

Sur la route.

Si la Niro brille par un châssis ferme, la motorisation peine à suivre.

Peu aidé par le poids du véhicule (1425 kg), le moteur ne procure pas de franches accélérations.

L’exercice du 0 à 100km/h est accompli en 11,5 sec. et la vitesse de pointe ne dépasse pas les 162km/h.


Alors oui, le moteur électrique vient soutenir le moteur thermique lors des reprises mais cela me semble un peu ‘juste’.

In fine !

La Niro est une voiture à conduire le pied léger. La ville est son terrain de jeu préféré.

Elle offre les qualités d’une Kia, la finition, l’équipement complet, le tout saupoudré de la garantie de 7 ans. Elle ravira les conducteurs peu ‘pressés’.


Les + :

- Habitabilité.
- Qualité de finition intérieure.
- 7 ans de garantie.
- Equipement complet.

Les – :

- Poids / dynamisme.
- Frein au pied ‘old school’.

Dimitri Haulet.

Nos photos.

Kia Niro.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.