La Renault 4 CV barquette “Tondreau” est de retour à Leuze-en-Hainaut !

Benoît Piette    2014-09-16 20:54:12   

Exposée jusqu’au 15 octobre à Mahymobile, elle a été saluée ce dimanche 7 septembre par une petite soixantaine de 4CV et dérivées qui sont venues achever leur meeting sur le parking du musée.


L’histoire de cette barquette débute en 1949 quand M. Tondreau, un garagiste de Leuze-en-Hainaut détruit sa toute nouvelle Renault 4 CV lors d’un accident de circulation.

Il décide de la réparer, mais en lui donnant une carrosserie spéciale.

Après deux ans de travail dans ses ateliers, la 4CV refait ses premiers tours de roue en 1951.

Sa réalisation unique se présente sous la forme d’une barquette sans capote dont les sièges séparés ont fait place à une banquette.

Suivant un confrère de "L’Avenir", cette barquette aurait participé en 1956 au tournage du film « Cercle de Minuit  » avec Blanchette Brunoy et Yves Vincent.

Jean Tondreau est décédé en 1984 à l’âge de 78 ans.

Retrouvée comme épave en 1982 dans le garage Franco-Belge de Leuze-en-Hainaut, son nouveau propriétaire a du patienter jusqu’en 2007 avant d’entamer une longue restauration qui a duré sept ans.

Cette carrosserie inédite est à présent exposée jusqu’au 15 octobre dans le musée “Mahymobile”.

Pour célébrer cette « recréation unique », pas moins de 57 4CV et dérivés sont venus terminer leur balade sur le parking du musée.

Cette concentration était le sixième rassemblement de 4CV.
Annuel, il regroupe les 4CV et ses dérivés de Belgique mais aussi de France.

Certains véhicules venaient de loin, comme ce prototype venu spécialement des Vosges.

Venant de Binche, ces 4CV ont intéressé vraiment beaucoup de monde...

Rarissime : un cabriolet 4CV Autobleu

Son élégante carrosserie a été dessinée par Ghia. Fabriqué de 1953 et 1955 - entre autre par Henri Chapron - cette réalisation est propulsée par un moteur réalésé et doté d’une pipe d’admission spéciale de la marque "Autobleu".

La version cabriolet aurait été fabriquée en seulement quelques exemplaires dont on ne connaît qu’un seul survivant.

Sous la houlette de Claude Gilsoul, ces rassemblements prennent chaque année de l’ampleur.

En 2016, à l’occasion des 70 ans de la 4CV, Claude envisage de lui donner un lustre tout particulier.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.