Trial Aywaille, 11ème Club Man.

ERBE    2005-04-22 00:00:00   

C’est donc ce week-end de Pâques qu’avait lieu, et ce pour la 11ème fois, le Clubman trial pour motos anciennes.


F.N.

1er fait marquant, le transfert du centre névralgique de l’organisation qui quittait la piscine d’Aywaille pour le centre culturel de Remouchamps. Si certain avaient émis quelques appréhensions, l’endroit convenait parfaitement, très bien situé au pied de l’autoroute, établissement lumineux et très vaste prairie prête à accepter encore plus de participants. Un seul regret pour les pilotes, ne plus disposer de douches comme c’était le cas à la piscine.

Greeves

C’est le doyen de nos speaker, Jean-Pierre Amand qui officiait, avec sa verve et son expérience inégalable et inégalée d’ailleurs.

Le samedi 220 pilotes et 140 le dimanche, se présentaient au podium pour 2 tours d’un magnifique parcours, sur lequel avaient été tracés 12 non-stop.

Horex

Pour permettre à tous de rouler, le choix entre 10 catégories était possible suivant l’âge de la moto et le niveau du pilote. Un petit bémol cependant à ce succès de participation, le fait que tous les pilotes se partageaient les mêmes zones, au non-stop 3, une très (trop) longue zone (réduite de moitié le lendemain) créait un bouchon où certains, lassés d’attendre plus d’une heure pour passer, renonçaient pour repasser par le départ et se contenter d’un deuxième tour plus aéré.

Jawa

Tous les organisateurs connaissent la difficulté aujourd’hui de trouver un nombre suffisant de dévoués pour officier comme contrôleur toute une journée, mais je pense qu’avec un tel succès de participation, et afin de ne pas ternir la très haute réputation dont joui cette organisation, il devient nécessaire d’augmenter de 2 ou 3 zones, qui ne seraient pas parcourues par les catégories moins expérimentées, car vu le parcours apprécié par tous au demeurant, il n’est pas possible comme dans certaines manifestations, de faire débuter une partie des trialistes à partir d’une zone plus loin.

Matchless

Passons maintenant en revue les participants.

Quel plaisir d’entendre le bruit des 4 temps omniprésents depuis la création du trial dans les années 20 par nos voisins d’outre-manche évidemment.

Royal Enfield

On retrouvait ainsi, des motos Belges FN et Saroléa, démunies de suspension arrière ( courageux les mecs !!!), pour l’Allemagne Horex ; BMW ; MZ ; Zundapp ; NSU ; Kreidler (50cc avec une couronne arrière de 70 dents !!), de rares Italiennes ; Ducati ; MV ; SWM ; Fantic ; Ital Jet ; les Espagnoles maître du marché entre 65 et 75, avec : Bultaco, Montesa et Ossa ; deux Jawa et CZ Tchèque très bien transformée et puis les Anglaises : BSA ; Triumph ; Matchless ; Ariel ; Greeves ; Ajs ; James ; CCM ; Noriel ; Royal Enfield, et enfin plus récentes les Japonaises : Honda ; Yamaha ; Suzuki.

Saroléa

Malheureusement la course à l’armement pour gagner, dénature de plus en plus le respect de l’origine des motos. Exemple, les Ariel d’aujourd’hui font 20 kg de moins que le modèle d’usine de Sammy Miller ; 80% des 4 temps anglais sont équipés de carbu japonais (inexistant à l’époque), mais je trouve personnellement une hérésie de laisser courir dans une catégorie ancienne des motos (telle la Costwold) une fabrication 2005 (avec un moteur réplique Honda fabriqué en Asie) qui si elle est effectivement équipée de 2 ammortos, 2 tambours et le refroidissement à air, n’à évidemment jamais pu rouler jadis. Comme je suis un partisan du fait que tout le monde doit s’amuser, ces motos devraient être hors-classement. Il ne faudrait pas dégoûter les vrais collectionneurs.

Norton rigide

Continuons avec les pilotes dont 9 nations étaient représentées et réparties comme suit : 74 belges, 41 allemands, 32 néerlandais, 30 anglais, 14 français, 5 suisses, 5 autrichiens, 2 luxembourgeois et 1 italien.

Bultaco

Comme nous avons préféré privilégier l’image, si vous souhaitez connaître les résultats, allez visiter le site du club d’Aywaille : le Clubman trial

Triumph Tiger

Il faut féliciter et encourager les sympathiques et dévoués organisateurs quand on connaît les difficultés rencontrées à présent pour présenter une épreuve de sport mécanique dans notre pays et en tenant compte de quelques “crétins” qui avaient arraché ou déplacé des flèches du trace développé dans cette belle région qui emmenait les concurrents vers Kin, Fond de Quarreux, carrière de Niaster, Thier Bosset, Dieupart etc., et qui par le déplacement à Remouchamp évitait la traversée du centre d’Aywaille toujours animé le week-end pascal.

Voir l’album photo du 11è Clubman Trial (37 photos)

Encore bravo aux G.O. et à l’année prochaine.

ERBE.

Si vous souhaitez revoir ces pilotes et ces machines ainsi que d’autres, rendez-vous au "DOMAINE TRIAL ENDURO" à Bilstain(Verviers).
- Les 30 et 31 juillet pour l’annuel "Trial des vieilles tiges".
- Renseignements :
- René BEYERS
- 14 rue des dragons
- 4671 Saive.
- Tél:0477.91.05.09.
- E.Mail : erbe_moto hotmail.com

Vos commentaires

  • Le 10 janvier 2006 à 11:55, par jacky michot En réponse à : > Trial Aywaille, 11ème Club Man.

    Quel plaisir d’avoir des infos et du commentaire (bien fait) sur un sport que j’ai délaissé il y a plus de 20 ans (le passage au sur-place me fut déplaisant...), mais que je vais à nouveau pratiquer en 2006 en Pré65 ; Le retour aux sources...
    Pouvez-vous me donner des tuyaux pour acquérir une triumph cub, ainsi que les dates des rendez-vous de cette année.
    Merci.
    jacky.michot skynet.be

  • Le 10 février 2008 à 19:40, par Daniel En réponse à : Trial Aywaille, 11ème Club Man.

    recherche 125 Ital MZ environ 1963

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.