12 heures de Huy Noelanders au top, belle performance de Jerôme Guilmain

Eddy Coppée    2015-05-17 14:44:23   

Douze Heures de Huy - 2015


Il régnait une ambiance estivale à Huy pour cette seconde édition des 12 heures de HUY organisée par le Motor club de Huy en collaboration avec le RACB. Au menu trois boucles de 135 km comprenant dix régularity test sous l’œil intransigeant de Tripy. Le parcours est connu depuis quinze jours laissant aux participants l’occasion de reconnaître le tracé, seuls le placement des balise reste secret il en convient. Vainqueur des deux dernières éditions Yves Noelanders est candidat pour une nouvelle victoire. La volvo PV 544 va rencontrer la Porsche d’un Yves Deflandre bien décidé à briser cette hégémonie.

Jérôme Guilmain surprenant !

Nous sommes partis pour la première boucle. Au retour à Huy, les candidats à la victoire ont montré tous leurs talents. Noelanders pointe en tête devant Deflandre talonné par un surprenant Jerôme Guilmain : « J’ai bien reconnu, je n’ai pas besoin du road book, je peux m’appliquer aux moyennes".

Didier Gathy et Claude Ninane viennent ensuite, les sympathique organisateurs du RAC de Pair sont aussi en terrain connu : « Il m’a fallu du temps pour me mettre en route Pourtant je me suis fait piéger à Pailhe. Dans le décomposé, j’ai été trop généreux, J’y ai laissé un morceau de mon pare-choc. » nous confie Didier Gathy.

Petite Surprise la bonne position du journaliste Gérald Wery : « Ce rallye me rappelle un peu le rally-raid en moto, comme le Maroc ou la Tunisie. J’ai un peu l’habitude du métré en road book. Je connais la région pour venir y faire quelques essais. J’ai été bien conseillé par olivier Rocour qui m’a donné ce truc tu as 15 secondes pour 100 mètres et tu es à 48 Km/h. Avec la Ferrari, je suis relativement fluide. Elle est très souple et tolère la 3° dès 2000 tours. Avec le beau temps je roule même décapoté. » ... un rêve, il ne lui manquait plus que les moustaches de Magnum !

La belle Ferrari de Gérald Wery

En twin aussi on assiste à une belle bagarre entre Michel Hermans –Daniel Pigeolet sur Alfa Giulia et Victor Guilmain ( L’oncle de Jerôme) associé à Benoît Remion sur Porsche. 4 secondes les séparent Le temps d’un petit regroup pour se restaurer et c’est reparti pour deux boucles encore plus endiablées.

Hermans-Pigeolet alfa Giulietta sprint

Deux boucles et l’écart se creuse ...

Au gré de ces deux boucles les écarts vont se creuser même si en tête le trio Noelanders-Deflandre, Guilmain reste identique , c’est une superbe bagarre que nous offre ces trois pilotes. Deflandre reste serein « Nous prenons un peu l’habitude et dans ces conditions on prend vite de l’avance. Il faut maîtriser le pied droit. »

Grand gaz, la tentation de la Porsche Deflandre gère .

Au gré d’une dernière boucle presque parfaite Jerôme Guilmain sur une modeste BMW 1602 de 1975 s’offre la seconde place et le Challenge Vittel (en mémoire du pilote du même nom disparu sur les routes des Douze Heures de Huy en 1966) récompensant le pilote ayant réalisé la meilleure performance cumulée au terme des trois passages dans le RT de la célèbre Poudrerie de Clermont et sa non moins célèbre épingle.

Noelanders au Top !

Huy salue une nouvelle victoire de Yves Noelanders : « je n’ai commis qu’une seule erreur, dans le dernier Rt un frein à main dans l’épingle de Solières, trop appuyé et j’ai du attaquer pour refaire mon retard. »

Guilmain est second, Deflandre troisième après l’application du Joker. Au décompte quatrième position de Didier gathy devant son compère Claude Ninane qui reste réaliste : « Je vais partout, mais pas comme il faut, vu que tu gères tout seul tu ne peux t’en prendre qu’à toi-même. Je me suis fait aussi prendre au T droit à Pailhe. »

Didier Gathy piégé à Pailhe.
Claude Ninane belle performance avec un petit 1300 .

En Twin, la lutte est constante !

La lutte en twin a aussi été constante et c’est Michel Hermans –Daniel Pigeolet qui l’emportent pour un demi point sur Victor Guilmain -Benoît Remion : « La lutte a été si serrée que j’ai commis une faute dans le dernier RT, je me suis retrouvé face à un piquet dans une position non prévue, mais cela a passé. Nous avons il est vrai connu quelques soucis avec la barre stabilisatrice » nous comfirme Michel Hermans.
Belle performance des Portuguais Mira Gomes-Antonio Caldeira qui pour leur première participation au rallye s’offrent une troisième place en twin.

Rudy Maes et Filip deplanke se sont bien amusés : "Avec un seul passage en reconnaissance nous ne pouvions faire mieux. On avait une à deux secondes d’écart. Pour un retour à la compétition c’est magnifique", nous confie Rudy Maes, il a en effet remporté les 24 heures de Zolder en 1993.
Pour son retour Jean-marie Jacquemin n’a pas choisi la facilité : « C’est un autre monde. Je suis débutant dans la régularité. Lorsque ça tourne c’est agréable, mais je crois que cela sera la dernière. Ce n’est pas de mon âge ».

Dans les différentes classes, les victoires sont revenues à Claude Ninane (Ford Escort MK1 1300 GT, Cl.1), Jérôme Guilmain (BMW 1602, Cl.2), Yves Noelanders (Volvo PV544, Cl.3), Victor Guimain et Benoît Remion (Porsche 911 Targa 2,2, Cl.4) et Yves Deflandre (Porsche 911, Cl.5). Le meilleur équipage mixte était composé de Jean-Luc Braibant et Valérie Meresse (Ford Escort MK2 1978), qui prenaient la 8ème place de la compétition Twin.

Quant à la meilleure écurie, il s’agissait d’OSB (pour… Old Sexy Boys !), magnifiquement représentée par Yves Noelanders, Yves Deflandre, Didier Gathy et Claude Ninane !

Officiant en qualité de voiture ‘0’, Michel Andernack, accompagné d’Henry Roiseux, a hélas été victime d’un accrochage avec un riverain imprudent sur le parcours, la superbe Matra Djet S5 subissant d’importants dommages. On espère désormais revoir au plus vite ‘la belle bleue’ dans un parfait état de forme…

Une réussite totale, même si quelques voitures supplémentaires ne feraient pas de tort. Au Motor Club on travaille déjà sur l’édition 2016 qui sera encore meilleure.

12 Heures de Huy Classement final

1 . NOELANDERS Yves Volvo PV 544 ;2. GUILMAIN Jerome BMW 1502 1964 ; 3. DEFLANDRE Yves Porsche 911 1973 ; 4. GATHY Didier Porsche 911 1967 ; 5. NINANE Claude Ford Escort MKI 1300GT ; 6. HERMANS Michel/PIGEOLET Daniel T Alfa-Romeo Giulietta sprint ; 7. GUILMAIN Victor/REMION Benoit Porsche 911 Targa 2.2 1968 ; 8. MIRA GOMES Joao/CALDEIRA Antonio Datsun 240 Z ;9. GONIN Pascal BMW 2002 tii 1973 ;10. VAN DE MOORTEL Pascal/DELFERIER Christian Austin Mini Cooper S 1965 ; 11. WERY Gerald Ferrari 328 1975 ;12. LOHISSE Benoit/BESTGEN Jerome MGB V8 1968 ; 13. MAES Rudy/DEPLANCKE Filip Porsche 356 C 1964 ;14. VAN DEN EYNDE Christian/STINGLHAMBER Vincent Porsche 911 1972 ; 15. BRAIBANT Jean-Louis/MESSERE Valérie Ford Escort MKII 1978 ;7.22 16 .MOULINASSE Bruno Alfa romeo Giulia Coupe bertone 1969 ;17 . PONCELET Claude/VERLIEFDEN Jacques Austin Mini Cooper S 1965 ; 18. DAMOISEAUX Jean-Pierre Lotus Elan 1965 ;19.GALAND Benoit BMW 1602 1974 ; 20. DUHEM Claude/DUBOIS Francine Ford Cortina lotus 1965 ;21. DENIS Philippe /DENIS DenisBMW 2002 tii 1976 ;22. JACQUEMIN Jean-Marie BMW 2002 1970 ; 23. DE KELPER Yves Lancia Fulvia Sport Zagato ;24. JACQUES Jean-Luc Volvo Amazone 1965 ; 25. TASIAUX François Fiat 125 S 1971 ; 26. DELAUNOIS Thierry/MARTIN Lionel MG B gt 1980 ;27. PAS Jeroens/MANS Harry Alfa romeo Giulietta sprint 1959 ;28. MICHEL Robert/WILSKI Krystof Triuph TR3 A 1959 ; 29. CASTELLI Daniel/DOGUET Stéphane Lancia Fulvia 1300 1967 ; 30. WERRIE Jean/DEMORTIER Michael Porsche 911 2,4 1972 ;

Texte et photos EDDY COPPEE

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.