Boucles de Charleroi 2011 Eddy D’Hoe et Bjorn Vanoverschelde victoire des perfectionnistes…

Eddy Coppée    2011-10-18 06:50:41   


65 voitures sont au départ de ces boucles de Charleroi, les principaux acteurs du maigre championnat FBVA 2011 sont au départ. Les autres naviguent au Portugal ou en Alsace, à chacun sa destination.

Une chose est sûre, la notoriété des boucles de Charleroi va croissant et le Nord du pays est largement représenté avec des équipages habitués à faire de la régularité. Guy Moerenhoudt associé à Jens Vanoverschelde est venu voir, malgré une multitude de participations ,à des épreuves nationales et internationales, il n’était jamais venu dans le pays noir. C’est fait. Les locaux sont tous présents. Ils ont largement préparé cette épreuve en participant à juste titre aux exercices de Pierre – Yves Hendrickx et Thierry Crespeigne. Ces exercices d’orientation permettent aux novices de découvrir la discipline et l’esprit des boucles de Charleroi.Les plus érudits se perfectionnent en attendant le rendez-vous d’octobre. Ils ont ainsi une petite idée de ce qui les attend. Ils ne seront pas déçus.

Le contrôle technique se passe sans souci. Notre Robert national connaît quelques soucis avec l’équipement de la Cortina Automag, il se présente dernier au contrôle. Pas de gros embarras lors de celui-ci. La majorité des voitures sont des habitués et c’est confiants que les contrôleurs de la FBVA les laissent franchir ce premier contrôle.

Dès le parc fermé, les concurrents sont de plus en plus nerveux. Le briefing gentil de Thierry Crespeigne a pour but de timorer un peu cette tension en rappelant , malgré la météo clémente , les règles de bienséance, le code de la route, les endroits délicats et en signalant brocantes et autres activités des autres usagers que vont rencontrer les concurrents. On note, on rit, enfin on part…..

Comme souvent quitter Charleroi n’est pas chose facile, mais avec le temps le ring local, ses accès et ses travaux, ne constituent plus un handicap pour les concurrents. Les Classics ouvrent le bal, ils ne vont pas être déçu, dès Marbaix, les difficultés sont présentes et on comprend immédiatement l’utilité non négligeable de la marche arrière des ancêtres. Ce pignon va en effet être largement sollicité.
Les premiers contacts riverains - concurrents se passent comme dans tout rallye de régularité actuel, c’est-à-dire MAL. Chacun revendiquant l’un sa tranquillité par cette belle journée d’automne, l’autre le plaisir de découvrir sur une route qui est publique, les paysages de la botte du Hainaut à une moyenne inférieure à 50 km/h, bien sûr. L’effet soleil une fois passé, c’est en spectateurs que les riverains apprécieront à diverses valeurs le passage des ancêtres.
Mais déjà les sanctions tombent . Les nombreux CP humains, rappellent qu’à Charleroi , la convivialité garde toute sa valeur . Les départs et les fins de RT sont assurés par une présence physique de bénévoles que nous ne saluons pas assez. Le satellite c’est bien, Madame LIMAGE c’est mieux, sans oublier un Emile Businaro toujours prêt à vous dépanner.

La famille Dupan père et fils profite de ce départ en fanfare pour prendre un minimum de points. Sur des Rt de légendes , Biesmes sous Thuin , la place de Ragnies, Deflandres père et fils , découvrent les difficultés .Yves en pilote / papa a un peu de mal. Delince -Ninane sont aussi bien partis, même si les tracteurs sont de sortie.


Nicolas- Pirlot et Alfanus – Bernard ont un peu de mal à se mettre dans le bain, mais la route est encore longue et les embûches vont seulement arriver. Un premier passage à Beaumont , rassure.

En touring surerbe première boucle des BODART , Philippe et Bérénice sont en parfaite osmose dans la Porsche. Marez- Dupont aussi, mais avec une petite Visa, pas de droit à l’erreur.
Le temps de pointer, discuter un peu des astuces, les voitures repartent. La boucle 2 accroît la difficulté. Les équipages qui ont compris l’esprit des boucles de Charleroi, persistent, les autres tentent de se rattraper. Le parcours est diversement apprécié, mais les sanctions pleuvent. D’Hoe-Vanoverschelde sur la MGB V8,gardent le rythme, Piraux-Monard avec la R5 corse font une belle 2° boucle, Delince Ninane sur Escort restent dans la moyenne.

Dartevelle – Rorive apprécient. La golf GTI est nickel. Je n’ai rien voulu apporter, elle reste d’origine,s ans protège carter, phares additionnels. L’équipement de régul, c’est tout. Nous signale Michel Dartevelle Robert Rorive reprend du service. Malgré ses qualités de traceur, le parcours reste difficile. « Il y a trois ans que je n’ai plus roulé. J’aime bien le parcours, même s’il ,y a un peu trop de navigation. Une chose est certaine si tu cherches tu es en retard. ».

boucle sans souci de la Cortina Automag malgré une situation matérielle qui ne s’arrange pas. Le Brandts n’a pas démarré. On roule au retro tip, avec un seul compteur. L’auto va bien ». En touring, les Bodart continuent sur leur lancée devant la Cox de Siva-Giesler et la Fiat 128 de Corliano Franc qui ont une certaine expérience.

Le soleil est au couchant pour cette troisième boucle. Un inconvénient de plus. Le passage en France se fait par des chemins de remembrement, poussière oblige, cela ne facilite pas la visibilité. On attaque et on fait demi-tour. Lempereur Driesen, en connaissent les règles. La papamobile de Delporte, frise le talus, que diable un peu de modération. Un superbe résultat pour ce tandem inédit. A Eppe sauvage, se fait une partie du classement final du rallye. Les sanctions pleuvent. Après un grand virage à gauche en sortie de carte, la première note est quitter gauche. Le temps de comprendre et de se rendre compte de l’erreur, 3km sont passés, à l’aller, le retour même chose , ajouté que le fly finish était à la sortie du quitter gauche et c’est ainsi qu’on perd ou qu’on gagne un rallye. D’Hoe –Vanoverschelde , Alfanus-Bernard, Dupan qui reviennent après une 2° boucle avec tracteur et riverain, et Nicolas - Pirlot, on ne sait pas dans quel ordre ,sont les plus attentifs. Van Craenest-Desmet, et Fassin Hellas, prennent un peu, mais échappent aux sanctions lourdes. Fievez – Lys abandonnent flexible de frein out sur l’audi 80.


En Touring exploit des Coppee père et fils qui connaissent bien les lieux, et ne se sont pas fait piéger, malgré que la golf soit une 1600 diesel.. Une belle boucle pour Withouck – Blondeel sur Porsche 924.

Le dernière boucle ramène les concurrents au travers des barrages de l’eau d’Heure et ses multiples parkings, à Charleroi Via Walcourt. Des Rt largement connus, mais toujours aussi difficiles. Dans cette dernière boucle faute de D’Hoe- Vanoverschelde qui prennent trois minutes sur le même CH. Piraux- Monard compensent d’une troisième boucle catastrophique. « Je me suis trompé à Eppe sauvage. Je n’ai pas vu le quitter gauche. On prend 11 minutes deux fois. On était bien revenus. »

Alfanus – Bernard ont eu le mérite d’y croire. Ils ne se sont pas découragés et signent une belle performance et dans la dernière boucle et au général. Le temps d’adaptation éternel débat. Lempereur- Driesen aussi signent une dernière boucle de meilleure facture.

Charlier-Marmignon aussi, même si pour Pierre certains passages ont été douloureux.


Belle fin de rallye pour Nicolas-Pirlot qui se présentent premiers à Charleroi. Mais où sont les autres ?????.
Ils arriveront au compte- goutte. A Walcourt sur le retour , un quitter gauche à Fontenelle va faire la différence. Avec 2,5KM, sans note, la sanction est immédiate en cas d’erreur, le retour est en prime. La fatigue et les points s’additionnent en cette fin de rallye.

A Charleroi D’Hoe et Vanoverschelde sont confiants on a pris 3 minutes sur tout le rallye, on a perdu un phare dans la première boucle. Bjorn a fait le reste et j’ai été vite lorsqu’il le fallait. Globalement c’est moins difficile que l’an dernier. Nous confie Eddy d’Hoe. Avec pareil tandem et une voiture au top, difficile de faire mieux.

Dupan père et fils sont contents de leur troisième place. Sans les ennuis du début, on aurait pu, mais il est vrai que nous ne sommes jamais gâtés à Charleroi. On a déjà eu des ennuis mécaniques et autres. On a aussi pris 13 minutes dans le quitter gauche. On reviendra pour gagner. Ils devancent Vancraeynest – Desmet. Les organisateurs de » « ronde Van Vlanderen » sont ravis. On a vu autre chose comme rallye. Les cartes sont difficiles. Il n’y a pas de répit. Il fait être attentif à 200 %. Wery et Guilmain finissent en force après avoir aussi été sanctionnés dans la boucle 3. De petites erreurs qui ne pardonnent pas.

Ninane aussi est content, il y a longtemps qu’on n’avait plus galéré ainsi. Dans la boucle 3 on prend 30 minutes en Rt. De belles astuces.
Gengou Gathy reconnaissaient ne pas avoir été dans le coup. On ne roule pas assez pour venir ici. C’est trop difficile. Même avis de Philippe Mathy qui outre ses talents de co-pilote a largement contribué à la troisième place des Dupan en les sortant de la terre. On a pris dans la dernière boucle 3 minutes. C’était très rapide, un rythme de fou. De beaux pièges.Pour 30 mètres tu te fais avoir. Bien joué. Un des plus beaux parcours depuis que je viens aux boucles.

Un rallye difficile aussi pour Odile Dupont dans la petite AX , avec les cartes , je devenais malade. Trop de concentration.

En Touring superbe performance de van Rollegem Van Robaeys qui passent à O en 4° boucle, ce sont les seuls à passer à O dans une boucle sur tout le rallye. Nos compères ne sont pas des inconnus. Après diverses participation en classic, on a voulu revenir en touring cette année c’est plus facile.

Victoire finale de Bodart père et fille en Touring après une victoire en 2010 au général du papa, voilà Bérénice assurée de revenir en classic l’an prochain avec papa bien sûr. Superbe résultat de la cox de Siva- Giesler, devant la Fiat 128 de Corliano Franc.

Gondry – Motet des habitués du HRC ont fait un super rallye très régulier.les Coppee sur la golf diesel regretteront de s’être trompés dans la dernière boucle à) 5 km de la maison. On connaît par cœur et on se fait encore piéger.


Belle aventure aussi pour cette Volvo PV 544 de 1964, l’heureux propriétaire Jean Smulders l’a gardée dans son jus. Avec Pirot, ils se sont bien amusés. Avec cette voiture le plus pénible ce sont les épingles. On fait occasionellement un rallye. Celui-ci nous a plu.

Fin de parcours aussi difficile pour les Loquet dont l’Escort sans phares depuis les barrages regagnait Charleroi lentement.
Une très belle édition ces 6° boucles de Charleroi. « Avec l’expérience, nous sommes passés d’un rallye d’orientation à un rallye de régularité pure et dure. Les équipages ne se sont pas plaints. Les erreurs sont sanctionnées immédiatement. Le seul souci a été le beau temps qui permettait toutes les activités. Le début de rallye a été chaud, nous avons du jouer les médiateurs à maintes reprises. Les pilotes savent que nous sommes sur le terrain. « concluait Pierre Yves Hendrickx

C’est cela aussi les boucles de Charleroi à l’an prochain….

Classement Touring

1 31 Bodart Philippe Bodart Bérénice Porsche 911 sc 1979 C Touring 235,55 Pts ; 2 32 Siva Frédéric Gieseler Thierry Volkswagen Cocinelle 1967 A Touring 720,98 Pts ; 3 65 Corliano Pol Franc Marc Fiat 128 rallye 1972 A Touring 743,20 Pts ; 4 59 Gondry Eric Motet Pascale Opel Manta B 1977 C Touring 950,75 Pts ; 5 38 Coppée Olivier Coppée Emmanuel Volkswagen Golf 1 150 1979 B Touring 953,20 Pts ;6 63 Vanrolleghem Lieven Vanrobaeys Dirk Porsche 911 sc 1980 C Touring 986,67 Pts ; 7 69 Guldemont Michel Recoura Pascal Opel Monza 1979 C Touring 1.106,98 Pts ; 8 39 Smulders Jean Pirot Philippe Volvo PV 544 1964 B Touring 1.465,33 Pts ;
9 68 Loquet Patricia Loquet Stéphane Ford Escort MK1 RS 20 1969 C Touring 1.724,95 Pts ;
10 64 Baerts Michel Peeters Alexandre Ford Escort RS 2000 1979 C Touring 2.098,77 Pts ;
11 67 Delporte Thierry Beyers René Fiat X 1/9 1977 B Touring 2.139,60 Pts ; 12 49 Marez Jacques Dupont Odile Citroën Visa 1984 A Touring 2.237,80 Pts ; 13 56 Withouck Luc Blondeel Birgen Porsche 924 S 1986 C Touring 2.436,77 Pts ; 14 48 PhlipsJean-Pol Somenzi Daniel Ford Escort 1979 B Touring 2.539,45 Pts ; 15 53 Loest Vincent Detrain Jean-Francois Opel Monza 1979 C Touring 2.550,12 Pts ; 16 66 Reculé Michel Ferriere Olivier Opel Kadet 1974 C Touring 2.787,63 Pts ; 17 50 Tutin Jean-Marc Maguet Stéphane Peugeot 104 zs 1981 B Touring 2.816,60 Pts ; 18 51 Baudart Jean Pierre Bialik Daniel BMW 1502 1972 B Touring 2.867,60 Pts ; 19 33 Francotte Jean-Christophe Francotte Olivier Peugeot 204 1965 A Touring 3.440,00 Pts ; 20 42 Scaut Didier Trautmann Didier Renault 12 Gordini 1972 B Touring 3.832,00 Pts ; 21 54 Dellacherie Christian Dellacherie Cindy Bmw 1602 1973 B Touring 3.876,95 Pts ; 22 55 Ostyn Christophe Selvais Anne Lise Ford Escort MKI1 RS 2 1980 C Touring 3.889,33 Pts ; 23 46 L’hoest Roger L’hoest Julien Porsche 911 E 2,2 1970 C Touring 4.242,17 Pts ; 24 43 De Bruyne Jurgen Warlop Pascal Toyota Celica 1974 B Touring 4.292,30 Pts ; 25 52 Dizier Francis Riga Willy vw Golf GTI 1981 B Touring 4.325,45 Pts ; 26 60 Guilmain Victor Luymoeyen Annie BMW 2002 1971 C Touring 4.924,52 Pts ; 27 34 Repoux Olivier Lefort Thierry Innocenti Cooper 1975 A Touring 5.140,00 Pts ; 28 47 Baonville Eric Delfosse Louis-Marie Opel Manta GTE 1978 C Touring 5.221,40 Pts ; 29 58 Meurant Georges Meurant Perry Renault Dauphine 1962 B Touring 5.556,20 Pts ; 30 37 Peeters Jean Claude Peeters Vivian Toyota 1000 1972 A Touring 5.739,20 Pts ; 31 36 Negro Claudio Negro Maxine Austin Healey Sprite 1968 A Touring 7.070,93 Pts ; 32 44 Wery Patrick Lecomte Robert Bmw Touring 1973 C Touring 21.646,72 Pts ; 33 35 Kawan Paul Mullaert Benjamin Marcos Mini 1970 A Touring 25.441,33 Pts ;

Classement classic

1 24 D’Hoe Eddy Vanoverschelde Bjorn MG B GT V8 1969 C Classic 661,05 Pts ;2 10 Alfanus Georges Bernard Christian Alfa Roméo Giulia Berli 1965 B Classic 2.141,67 Pts ;3 14 Dupan Philippe Dupan Anton Mini Cooper "S" 1971 A Classic 2.485,02 Pts ;4 19 Vancraeynest Frederik Desmet Guy Opel Manta GT/E 1977 C Classic 2.595,98 Pts ;5 18 Dartevelle Michel Rorife Robert Golf 1981 B Classic 2.955,75 Pts ;6 22 Piraux Eric Monard Catherine Renault 5 Alpine 1980 B Classic 3.112,00 Pts ;7 12 Minguillon Jacques Sandront Bernadette MG Midget 1966 A Classic 3.442,70 Pts ;8 25 Fassin Pol Helas Gérard Bmw 2002 1969 C Classic 3.487,55 Pts ;9 26 Delincé Jean-Francois Ninane Claude Ford Escort rs 1972 B Classic 3.496,40 Pts ;10 16 Bonal Pascal Mathy Philippe Ford Fiesta 1977 B Classic 3.551,87 Pts ;11 29 Lempereur Baudouin Driesen Eric Alfa Giulia GT 1972 C Classic 3.683,20 Pts ;12 28 Camerman Dan Pigeolet Dan Porsche 944 1982 C Classic 3.705,73 Pts ;13 27 Musty Hubert Moors Freddy Bmw 2002 Tii 1972 C Classic 3.855,60 Pts ;14 21 Gengou Eric Gathy Didier Volvo 142 1968 B Classic 4.835,00 Pts ;15 8 Nicolas Pascal Pirlot Renaud Datsun 240Z 1973 C Classic 5.022,07 Pts ;16 17 Wery Dominique Guilmain Jérome Bmw 2002 1973 C 5.174,67 Pts ;17 6 Wuyts Robert Schoonbroodt JM Ford Cortina GT 1962 B Classic 5.300,40 Pts ;18 3 Decavele Gauthier Kenneth Verté Triumph TR3a 1960 C Classic 5.338,00 Pts ;19 20 Moerenhout Guy Vanoverschelde Jens Fiat 131 Abarth 1976 C Classic 5.640,27 Pts ;20 5 Dominiczak Dessauvages Alexandre Triumph Dolomite 1975 C Classic 5.665,00 Pts ;21 2 Schmit Jean-Marie Hilger Thierry Sunbeam Chamois 1969 A Classic 5.832,50 Pts ;22 23 Gresnich Philippe Clavareau Claude Porsche 911 1973 C Classic 5.932,42 Pts ;23 7 Charlier Philippe Marmignon Pierre Triumph Dolomite Sprint 1976 C Classic 7.770,33 Pts ;24 4 Servais Philippe Vinette Boris Bmw 2002 1972 C Classic 8.549,20 Pts .

Texte Eddy COPPEE
Photos Michael DENISON Antoine CATOIR Eddy COPPEE

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.