C.E.R. rally Eric Piraux et Catherine Monard vainqueurs pour 5 secondes

Eddy Coppée    2012-09-07 19:23:20   


Cer rally Eric Piraux et Catherine Monard vainqueurs pour 5 secondes

Rallye atypique, le CER et son règlement particulier offrent aux concurrents une épreuve en quelque « cahier ouvert », rien n’étant précisément interdit, tout est autorisé. José LAREPPE s’en explique « Pourquoi interdire les GPS , tout le monde sait que les i phone en disposent, leur présence peut aussi être sécurisante. Cela ne sert à rien d’interdire ce qu’on ne peut contrôler. C’est ainsi que je vois les choses. » Le partenariat du CER avec la société BLUNIK confirme les options de l’organisateur, José étant du Blunik, même avec ces appareils électroniques, ce ne sera pas facile. Pour les inconditionnels, les tables et autres trip retrotyp et cadenceur sont autorisés et permettent de franchir changements de moyenne et autres difficultés sans problème.

Sous le couvert de l’ASAF, José a réuni dans la version marathon 25 concurrents du Nord et du Sud du pays, les cantons de l’est étant faiblement représentés.

Quelques nouveautés, Camerman et Pigeollet ont troqué leur Porsche contre une BMW 2002, Georges Alfanus nous revient avec une fringante Porsche turbo, Patrick Lienne est à ses côtés,

Crucifix a profité des soucis de carrosserie pour placer un arceau dans la Porsche et affuter les suspensions. Eric piraux nous présente sa dernière création une R5 alpine look « planche à roulette » Monte Carlo 1978.Un beau travail, qui n’est pas terminé, mais très réussi visuellement. Pour la régul nous n’avons pas d’autobloquant et une boîte d’origine. On a soigné le confort et la souplesse moteur avec un 1400 d’origine également avec deux weber et un arbre à came revu. D’Hoe et Vanoverschelde sont venus pour gagner, Jens a même emporté le Blunik de Dominique Holvoet, on ne sait jamais.

Dès les premiers mètres au départ d’Oteppe, on s’inquiète de la météo , la nuit sera longue et après une longue période sèche, la fin de l’été est là , du moins la pluie est annoncée. Quelques Rt connus, hors d’œuvre ,la côte d’Evrehailles et ses épingles en pavés ne piègent plus personne, le retour vers Ermeton est long et un très long RT de 57 km va tenter de faire la différence. Sous pluie battante, avec des cellules blunik savamment placées, les différences sont infimes. Jacquet- Albert paraissent bien placés, mais ils restent sur leurs gardes.

D’Hoe-Vanoverschelde ont perdu leur blunik le temps de quelques prises.Ils y perdront de précieux points. Après la pause, le rallye prend une tout autre tournure, la pluie a fortement dégradé les chemins asséchés et entre Soulme et Surice au lieu dit « les fontaines », une côte en escalier va causer bien des soucis aux concurrents, certains contournant purement et simplement cet obstacle. Patrick Lienne en est le premier surpris. J’avais déjà descendu des escaliers dans le Jura, mais là je crois que cette difficulté par les pluies récente tourne au cauchemar. Recule laisse même son co-pilote sorti de la voiture sur place mais franchit l’obstacle. Pour Raymond Horgnies c’est déjà terminé cable d’embrayage .Camerman éventre son réservoir et en reste là, Van Craeynest casse son moteur. Le rallye est diabolique Piraux se fait piéger en repartant de son garage. « J’étais trop confiant. C’est toujours ainsi que nous nous faisons piéger. » Le rallye continue et les avatards se succèdent à Gymnée c’est holliday on ice et Charlier qui n’avait plus de longue portées laisse la dolomite dans un fossé. Guns- Thirionnet aussi visitent les fossés.

Ils sont sauvés par Lempereur et Driesen qui les remettent sur la route. Alfanus perd du temps, il n’a plus qu’un balais d’essuie glaces sur sa nouvelle Porsche 944. Les derniers Rt dont Burdinne sont disputés à vitesse grand V et c’est émerveillés , mais épuisés que rentrent les équipages à Oteppe.

Après une nuit réparatrice, on fait les comptes et c’est Jacquet- Albert qui ouvriront la route. Joseph Lambert et son fiston attendent cette seconde journée avec impatience. »Nous avons roulé sans souci, mais avec la pluie il fallait rester attentif et sur la route. »

Deplancke –Vanoverschelde sont satisfaits de leur classement, la seconde nuit reste la plus difficile.

Le rallye repart avec 10 concurrents supplémentaires qui disputent le short marathon, permettant aux équipages de découvrir le CER de manière moins contraignante.
La pluie est restée dans les nuages et ce n’est que du bonheur. Les concurrents fidèles de l’épreuve retrouvent un peu leurs marques en visitant des endroits connus, comme Haltinne, dans le Condroz, Sckeuvre, Houyet. Les Rt se succédent , en ouvrant la route jacquet se fait piéger à Dion , il est lourdement sanctionné avec 2X60 points. C’est là que le rallye change de leader.D’HOE en profite pour prendre la tête, mais PIRAUX n’a pas dit son dernier mot. A Froidfontaine , il frise la catastrophe « c’est Catherine qui sort la R5 de mauvaise position. Je suis allé trop loin et en reculant j’ai mis la R5 dans le fossé. Catherine est sortie de l’auto, a poussé sur le montant et nous sommes sortis…mais avons pris 240 points ». C’est maintenant le retour vers Huy avec Oteppe en finalité. D’Hoe-Vanoverschelde perdent un temps précieux, la pluie est de retour.Le final est de toute beauté, mais la fatigue se fait sentir, Crucifix-Chapa y perdent de précieuses secondes, Klimmek-Peeters aussi .

A Oteppe, après 555 km de RT chronométrés c’est 5 petites secondes qui séparent la R5 de la MGBV8.Piraux-Monard remportent cette édition du CER , une nouvelle fois diabolique.
En Short Marathon victoire de Lecoq-Laufs devant la famille Tomsen. Van Houdenhove – Aubertin sont 3° sur la Porsche qu’ils étrennaient.

Souhaitons une météo plus clémente en 2013 et un nombre d’engagés plus prolifique.

Marathon
1.PIRAUX – MONARD RENAULT 5 ALPINE 552.2 Pts ;
2.D’HOE – VANOVERSCHELDE MG B GT V8 557.7 pts ;
3.DEPLANCKE - VANOVERCHELD PORSCHE 911 585.5 pts ;
4.JACQUET - ALBERT TOYOTA CELICA GT 734.4 pts ;
5.LAMBERT – LAMBERT BMW 2002 TI 817.7 pts ;
6.CRUCIFIX - CHAPA PORSCHE 911 986.4 pts ;
7.LEMPEREUR – DRIESEN ALFA ROMEO GT VELOCE 1411.1 pts ;
8.BODART – BODART PORSCHE 911SC 2548.8 pts ;
9 .GUNS - THIRIONET RENAULT R12 GORDINI 2603.3 pts ;
10.ALFANUS -LIENNE PORSCHE 944 TURBO 2754.8 pts ;
11.LOHISSE – BESTGEN MG GT V8 4109.2 pts ;
12.KLIMMEK – PEETERS TOYOTA CELICA GT 4382.6 pts ;
13.VANROBAEYS - VANROLLEGHE MG MGB V8 4458.8 pts ;
14.GOENS - TULPIN FORD ESCORT MK1 4711.3 pts ;
15.RECULE - VERSTRAETEN OPEL KADETT C 5444.8 pts ;
16 .PAPPJIN – VENS PORSCHE 911SC 8120.1 pts ;
17 .CORTHALS - PLOKAIN FIAT 850 SPORT 13155.4pts.

Short

1.LECOCQ - LAUFFS PORSCHE 924 1159.2 pts ;
2.TOMSEN –TOMSEN OPEL KADETT GTE 1609.5 pts ;
3.VAN HOUDENHOVE - AUBERT PORSCHE 911 1698.1 pts ;
4 .DECREMER - VAN BOURGONIE PORSCHE 924 2148.1 pts ;
5 .GUILMAIN - YANS BMW 2002 2208.0 pts ;
6 .GENDARME - GENDARME FORD TAUNUS 3238.0 pts ;
7 .DEPESTEL - WITTEVRONGEL AUDI QUATTRO 3305.7 pts ;
8 . JARNEA STEVENS PORSCHE 911 3593.3 pts ;
9.PHILIPS – DURY FORD RS COSWORTH 4194.9 pts ;
10.CORLIANO-MAREZ FIAT 128 RALLY 6941.5 pts ;
11 .LEGROS - BRASSEUR ALFA ROMEO GT JUNIOR 9295.9 pts ;

texte et photos EDDY COPPEE

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.