Citroën vogue à Ronquières

Benoît Piette    2012-05-01 18:42:10   

Jamais de mémoire de Citroëniste un meeting n’a aussi bien porté son nom.

Malgré un temps pourri, ce sont près de 300 Citroën et Panhard qui se sont retrouvées à Ronquières sous la bannière, que dis-je, sous le pavillon de l’Amicale Belge des Clubs Citroën (ABCC)


Le titre choisi pour cet événement nautique a décidé les éléments de le baptiser copieusement.

Veaux de mars et biquets d’avril, c’est vraiment toute "l’étable météorologique" qui s’est retrouvée à Ronquières pour arroser dignement cet événement "Citroën" de l’ABCC où la convivialité reste un des caractères les plus attachants.

C’est en avril 1932 qu’ André Citroën a équipé ses C4 et C6 de “ moteur flottant ”. Cette technique consiste à filtrer les vibrations du moteur en interposant entre celui-ci et le châssis des blocs élastiques en caoutchouc.

Quoi de plus naturel que 80 ans plus tard , cela “flotte” toujours autant !

Et voilà un Tube HY qui passe en trombe (d’eau)...

Quelques Panhard avaient fait également le déplacement.
Cette vénérable marque avait été reprise partiellement (1955) puis entièrement (1965) par la marque aux double chevrons. Elle s’est éteinte en 1967.

Voici une ambulance DS... mais que l’on se rassure : elle n’a pas servi !

Une rare M35 en provenance des Pays-Bas était présente. Ce prototype, conçu sur la base de l’Ami 8 mais avec une suspension hydropneumatique, fut confié à partir de 1969 à quelques clients gros rouleurs pour en tester sa fiabilité.
Son moteur est un monorotor Wankel étudié conjointement par NSU et Citroën. La réputation de fragilité de ce moteur n’était pas usurpée. Sur les moins de 300 exemplaires construits, il n’en subsiste qu’une poignée.

Mais l’idée a fait son chemin, et elle se concrétisera en 1974 avec la GS Birotor .
Glouton dans l’âme son moteur à double rotor développait 107cv DIN à 6500 rpm mais il était très mal secondé par une boîte automatique à trois rapports.
Hélas, la flambée du cours du pétrole suite à la guerre du Yom Kippur et ses performances peu flatteuses ont provoqué l’arrêt de sa diffusion après moins de 850 exemplaires...

M35

Cette guerre fut également fatale à ce modèle : la SM à moteur Maserati.

Les 2CV et leurs dérivés étaient venus en force

Voici une belle brochette de Tractions Avant

dont la "Reine de la Route" la Traction Avant 15-six.

N’oublions pas aussi quelques belles propulsions.

Finalement, pas un seul noyé à déplorer : ce fut un succès !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.