Il passo della Futa...

Bob d’Automag    2002-11-16 00:00:00   

Ducati Multistrada 1000 DS


Supermotard, Sportive, Trail, Roadster : la Multistrada est prête à tout !

Tout à commencé à cause d’une route … une simple route, ou pas tout à fait car la route dont je veux vous parler est la « Futa » comme l’appellent les Italiens de la région de Bologne.

Le Passo della Futa est une route bien connue et empruntée par les motards pour traverser les Apennins et rejoindre Florence en Toscane. Cette région est le berceau d’engins de hautes performances, on y parle de Ferrari, Maserati et évidemment Ducati. Lorsque quelqu’un vous dit « Ci vediamo sulla Futa » (rendez-vous au Futa) cela promet des heures de plaisir à deux-roues !

La route commence discrètement le long de la rivière Savena à la sortie de Bologne et puis elle prend de l’altitude, et c’est là que commence le pilotage car son revêtement est totalement irrégulier, tantôt un tarmac doux et puis plus rugueux, l’humidité de l’altitude, les bosses provoquées par le gel vous rappellent à l’ordre à la sortie du virage, et ces virages qui s’enchaînent les uns après les autres … à se demander si on ne tourne pas en rond dans un espèce de manège à perdre les motards !

Physiquement éprouvant, lorsque l’on atteint le sommet il est temps de faire le plein pour la machine et pour le pilote. Une rangée de motos se repose le long du bar, et une question nous vient à l’esprit : quelle est la meilleure moto pour le « Futa » ?

Et c’est ainsi qu’est né le projet Multistrada de Ducati.

Présentée au salon de Bologne en 2001, il nous faudra encore attendre quelques mois pour la voir sur nos routes. Prévue pour le printemps 2003, la Multistrada de Ducati a pour lourde tâche de convenir à la fois pour une utilisation urbaine, sportive et routière. Une face avant agressive et pointue qui rappelle la Superbike 999, et les deux sorties d’échappement placées sous le dosseret et dépassant de l’arrière de la selle sont du plus bel effet.

Mais la nouveauté nous vient du moteur, ce bi-cylindre de 992cc à injection et distribution desmodromique, c’est à dire sans culbuteurs, une culasse Testastretta ( à tête étroite) et un alumage Dual Spark (2 bougies par cylindre) nous développe 84 cv à 8000 trs/minute. Le reste de l’équipement est tout aussi soigné : une fourche inversée Showa qui autorise un débattement de 165 mm, le monobras oscillant reçoit un amortisseur Öhlins entièrement réglable, en compression, détente et pré-charge. La longueur du ressort est également réglable sur plus de 12 mm grâce à une molette, ce qui permet au pilote de d’ajuster la hauteur de selle sans toucher à la pré-charge, et ainsi adapter les réglages en fonction du revêtement. Un freinage Brembo avec des étriers à 4 pistons sur des disques de 320 mm.

Pas de doute la position naturelle sur la selle et l’équipement de la belle sont des atouts pour prendre le large et affronter les routes de montagnes.

Elle devrait apprécier la Multistrada … et moi aussi !

Bob

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.