La Bourse de Malmédy : victime de son succès ?

Benoît Piette    2013-10-09 13:57:46   

A l’origine, petite bourse des Cantons de l’Est, la Bourse de Malmédy est devenue au fil du temps un événement incontournable du monde du véhicule ancien.

Cette dernière édition a été un véritable succès à un point que les organisateurs se sont demandé où et comment accueillir un tel nombre de visiteurs.
Heureusement, tout s’est très bien passé !


Sa position très excentrée lui a toujours donné une saveur particulière : la proximité des frontières allemande, luxembourgeoise et néerlandaise attire énormément d’étrangers : non seulement comme chalands mais aussi comme exposants.

Par leur présence, il est donc possible de trouver des rechanges ou des outils différents que ceux que les bourses belges ont l’habitude de proposer.

Datsun Cherry Coupé 120 A (1970 - 1974)

En outre, afin d’étoffer l’offre, de nouveaux stands avec des articles inédits sont apparus.

Sympathique initiative : la refabrication de la "2 CV Radar" par la société Stelet Polyester d’Izier près de Durbuy.

Créé et déposé par Robert Radar début octobre 1956, cet élégant coach cache une mécanique 2 CV.

Après sa présentation à Citroën Belgique en 1957, soixante carrosseries furent fabriquées dans l’usine de montage de Citroën à Forest de 1959 à 1962.
De ces soixante exemplaires, seulement une vingtaine seront montées sur un châssis 2CV .

Le montage des dernières "2CV Radar" fut confié à la société Detry de Roubaix.
Trois exemplaires de la 2CV Radar sillonneront les allées de l’Expo 58.

Malmédy permet à de nombreux visiteurs de venir au volant de leur ancêtre, un parking leur étant réservé.

Cette année, ce fut une véritable invasion comme les Rétrofolies de Spa nous avaient habitués.

Lotus Eclat 1974 - 1982

La belle arrière saison de ce début d’octobre a d’ailleurs été un des éléments responsables de cet afflux : l’ensemble des parkings dénombrant un millier de places était constamment rempli et les nombreux ancêtres ont dû être malheureusement dispatchés vers les parkings destinés aux véhicules modernes… un peu comme ce qui se passe régulièrement à la bourse de Reims.

Dommage pour les photographes qui se devaient d’arpenter l’entièreté des parkings pour assouvir leur soif de photos d’oldtimers.

Buick Roadmaster 1949

Les engins agricoles ont toujours été une spécialité à Malmédy : en voici quelques exemplaires totalement inédits.

Avec environ 170 exposants, quelques marchands ont dû se résoudre à monter leur stand à l’extérieur : heureusement, le temps est resté clément !

Pour les années futures, il est envisagé de diriger les véhicules modernes vers de nouveaux espaces de parking situés en bordure de la ville et de créer simultanément un service de navettes vers la bourse.

Une autre solution consisterait à délocaliser la bourse vers un emplacement plus spacieux, mais celle-ci est rejetée catégoriquement par Georges Dejardin, l’organisateur, et on peut bien le comprendre : "On-z-èst si télmint bin dins nos cayaus !" (On est si bien chez soi).

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.