La glisse pour la Ronde HISTORIQUE DINANTAISE.

Daniel Pigeolet    2004-11-19 00:00:00   

Dans le baquet de droite...

RONDE HISTORIQUE DINANTAISE. (16 octobre 2004).


Bonjour à tous.

Lancés dans le dernier tiers du championnat FBVA, nous n’avons plus beaucoup de temps pour souffler, puisque les 5 dernières manches se suivent de 15 en 15 jours.

Samedi 16/10, nous avons rendez-vous chez nos amis dinantais, pour la Ronde historique dinantaise. Une seule catégorie : "classic" et beaucoup de sport en perspective, puisque tous les ténors sont engagés : Delhez-Vandevorst, Gielen-Mathy, Epis-Demortier, Delincé-Ninane, Munda-Fraikin, Evrard-Lambert, Demortier-Veys...

Au programme, 320 km en 3 tronçons :
- Dinant - Dinant le matin
- Dinant - Nismes l’après-midi
- Nismes - Dinant en fin de journée,
soit 23 contrôles horaires et 8 regularity tests (RT).

09h30, départ de la tour Montfat où se déroulera l’entièreté de la journée, coup de théâtre : notre ami Thierry Demortier voit le maître-cylindre de freins le lâcher. Abandon, avant d’avoir fait 1 mètre de rallye. Pas de chance !!!

Il a plut ce matin et les routes sont extrêmement grasses.

La BMW d’Eric Mossoux porte le n° 25 et c’est en toute logique que nous démarrons à 9h55 pour un 1er RT, avec self-start après +/- 8km. Il va déjà faire des dégâts, puisque tous les tronçons entre CH sont calculés à 48 km/heure de moyenne et les RT à 49,9 km/h.
La traversée de Dinant ne sera pas sans poser de problèmes et c’est de justesse que nous serons à temps pour prendre le départ de l’RT au sommet du Charreau de Leffe. Top, nous partons pour constater que la descente et ensuite la remontée vers Purnode est hyper glissante dans le bois, l’MGB de Debeil-Cauwelier en fera les frais en tapant légèrement le talus. Une terre cassante encombrée de chasseurs posera ensuite quelques difficultés aux concurrents, mais notre BMW passera sans encombres. Dans la descente vers Houx-Yvoir, après le château de Blocqmont (Ronde de Ciney), arrivée de l’RT. Eric, très nerveux, passe outre et oublie qu’il faut inscrire le temps sur notre feuille de route. Marche arrière, trop loin de la voiture officielle. Zut ! Il faut me détacher, sortir de l’auto et présenter ma feuille. Vite à l’arrivée du CH, 500 mètres plus loin. Ouf, nous pointons juste à l’heure, ce qui ne sera déjà plus le cas pour quelques concurrents 21 sur 33).

Le 2è tronçon nous emmène dans la région e la Molignée, Salet et Bioul. Les routes sont très boueuses et dans la campagne proche de Bioul, à une intersection de routes, nous ne voyons pas les 2 chemins de terre, cachés, il est vrai, par une camionnette, dont le conducteur nous laisse gentiment passer. Et boum, au carrefour suivant, nous quittons à droite au lieu de gauche. Ce n’est que dans la descente vers Warnant que je comprends l’erreur. Viiiiite demi-tour et à fond pour le CH tout proche. Nous y pointerons dans notre minute. Nous avons eu chaud.

3è CH et 2è RT. Bioul - Furnaux . A nouveau un self-start après 1km770. C’est très court, car après le départ du CH 3, avec 30" de retard, il faut se dépêcher pour récupérer les secondes perdues, ne pas oublier d’enclencher le chrono à temps et le trip à l’endroit exact. Bref, la routine quoi !!! Erreur de parcours à proscrire.

Le tronçon se passe bien... sauf à l’arrivée de l’RT. Un quitter droite connu, que j’annonce à Eric avec précision. Sans doute un peu distrait ou quelque peu (?) nerveux, il passe outre. Le temps de réagir, marche arrière tooouuute, tourner et top, nous prenons 32 " de retard : ça c’est vraiment bête. Bon on verra bien à l’arrivée et au premier classement.

CH 4 à 6, Furnaux-Bossières-Corenne : 23 km sans histoires. R.A.S. c’est de la balade sur une majorité de routes très roulantes.

CH 6, départ de l’RT 3 après 10 km 500. Fléché non métré et hormis une traversée de zone avec des chalets très fréquentée, pas de difficultés. Arrivée ok, 7 pts de pénalité. Vous me direz que c’est peu, mais pour nous c’est trop, puisque nous avons le sentiment que nous passons à la seconde précise. Que se passe t’il encore ?

CH 7 à 10 : Hastière-Anthée-Freyr-Dinant. La routine une fois de plus, de belles petites routes sinueuses et grasses à souhait. MAIS, le retour à Montfat (départ), avec la traversée de Dinant, le ravitaillement en essence, le tout à 48 km/h de moyenne peut devenir rapidement mission impossible. Nous prendrons de l’avance sur le bord de Meuse pour rejoindre le 1er arrêt sans pénalités.

1h30 de repos et un excellent repas, de quoi endormir les concurrents. Les Dinantais ont bien fait les choses : assiette de pâté-crudités, rata aux poireaux avec saucisses, vin rouge et café à volonté.

14h00, départ de la 1ère voiture pour une 2è partie plus difficile...nous l’espérons.
Un premier classement est sorti au moment du départ
- 1er Delhez-Vandevorst sur Escort Twin Cam 18 pts
- 2è Delincé-Ninane sur Ford Cortina GT 20 pts
- 3è Fassin-Munten sur BMW 1600 30 pts
Les 10 premiers se tiennent en 60 pts, nous sommes 8è avec 50 pts. Autant dire que rien n’est joué et que tout reste à faire.

14h25, départ vers Villatoile et la vallée de la Lesse, directement en RT 4. Sortie de Dinant par la grand route vers Beauraing, ensuite Dréhance et la belle route vers le Château de Walzin, où nous sommes chronométrés. Excellent parcours, 0 point. La digestion se passe bien pour Eric.

CH 11 à 13 : Villatoile-Falmignoul-Mahoux-Baronville-Le Petit Caporal (Givet).
La traversée de Falmignoul va faire quelques dégâts. Un carrefour à droite très boueux, avec une terre en face et une terre à gauche sera considéré par plusieurs comme le T à droite prévu 500 m plus loin. Comme le signe suivant est un T à gauche, quelques uns iront à gauche au lieu de droite. Ca va ? Vous me suivez ? L’erreur sera très pénalisante pour certains. Tour va bien à bord de la BM, nous arrivons au "petit Caporal" avec 8’ d’avance. Le temps de faire un "trilili" et de voir passer les hommes de tête dans une autre direction. Eric et moi nous regardons avec des ??? Tiens un problème mécanique, ils rentrent directement à Dinant. En voyant Roger Munda et Jean-Luc Fraikin (Cox) faire de même, nous comprenons que nous allons faire une grande boucle pour repasser au même carrefour.
A peine 530 mètres pour le self start de l’RT5, même jonglerie que d’habitude et arrivée sans problème : 6 points de pénalité.

Le parcours nous emmènera ensuite vers Feschaux-re Petit Caporal-Heer sur Meuse-Gochenée-Gimnée-Matagne. La région est très belle, peu de circulation et l’attention doit être seulement activée dans les traversées de villages où une petite route bien cachée peut nous jouer 5 lignes.

Au départ de Matagne, RT 6, un peu de terre et d’empierré rien de difficile : 16 pts de pénalité pour avance. Nous comprenons que le nouveau trip (Rétro-Trip) fait encore des siennes. Il saute et notre métrage est trop court de 200 mètres, donc 14" trop vite. Nous sommes maudits avec ces appareils, pourtant , au prix qu’ils coûtent (400 ?), c’est un peu très fort de café !!! Que faire, si ce n’est de compenser au petit bonheur la chance ? Quelqu’un a t’il un tuyau pour ce genre d’appareil ? Réponses bienvenues sur mon GSM 0495/21.56.57.

Vers Dourbes, 7è RT en fléché non-métré et une carte militaire au 1/20.000, en noir et blanc. Tout va bien jusqu’au début de la carte, pas évident à trouver. Ceux qui ont roulé aux 6 H de Seraing connaissent bien l’endroit, donc pas de problème. Pourtant, nous nous sommes laissés dire que les futurs vainqueurs s’y sont embourbés, mais ont pu récupérer les minutes perdues.
Malheureusement, nous serons "victimes" d’un quitter gauche sur terre, en entrant 50 m trop tôt dans un bois. Le temps de faire demi-tour et d’atteindre l’arrivée de l’RT 1 km plus loin, avec en plus un gros tracteur devant nous, nous perdons beaucoup de temps : 65 pts de pénalité pour retard. Les carottes sont bien cuites définitivement. J’ai bien cru qu’Eric allait pousser le tracteur et sa remorque dans le fossé. Allons, allons, du calme !!! La BM n’est quand même pas un bull.

Au CH 20 à Nismes, nous avons une pause tarte de 15’, de quoi commenter nos erreurs et de tailler une bavette avec nos amis concurrents. Tous sont unanimes, le parcours est très beau, mais un peu trop roulant et le découpage pas assez serré (CH plus courts), car une erreur de parcours est facilement récupérable.

Nous partirons ensuite pour le dernier RT vers Treignes-Vaucelles-Soulme-Morville-Anthée et Dinant. Il sera pénalisant pour tout le monde, une erreur de métrage de l’organisateur.

C’est dans une excellente ambiance que nous prendrons le verre de l’amitié à la Tour Montfat, avant de partager un autre excellent repas : potage, gigue de marcassin et tiramisu, le tout arrosé de vin à volonté.

Au classement, surprise !!!

- 1er Delincé-Ninane Ford Cortina GT 73 points
- 2è Epis-Demortier Fiat 128 coupé 113 "
- 3è Gielen-Mathy Porsche 911 114 "
- 4è Delhez-Vandevorst Ford Escort 168 "
- 5è Mossoux-Pigeolet Bmw 2002 179 "

Nous sommes contents du résultat : la BM n’a pas montré de signes de fatigue (freins) et pour le championnat, nous améliorons notre 8è place de Seraing.

Seulement, 3 de nos adversaires et amis sont classés devant. Donc !!! Le 30/10 à Ploegsteert, nous devrons être très attentifs et en grande forme. En cas de victoire, nous serons définitivement à l’abri du retour d’un de nos adversaires au classement final.

La suite au mois de novembre.

Amitiés sportives.
Daniel Pigeolet

Vos commentaires

  • Le 26 novembre 2004 à 13:01, par Yves Jean Cambier En réponse à : > La glisse pour la Ronde HISTORIQUE DINANTAISE.

    J’ai lu cela avec attention : super captivant.

    Peu-être faudrait-il relire l’article pour les coquilles.

    Attention de ne pas abuser des abréviations que ne connaissent que les gens du milieu.

    Continuez, vous êtes sur la bonne route (sans mauvais jeu de mots !).

  • Le 22 janvier 2005 à 13:34, par Bruno cambier En réponse à : > La glisse pour la Ronde HISTORIQUE DINANTAISE.

    Salut Ves-jean, beau récit n’est-il pas ?
    Et bien, je tape cortina je tombe sur ce site et comme par hasard tu y as laissé une trace !.

    Et oui je suis un peu nostalgique de ma cortina mk II 1600 E’69.

    Bybye. Bruno

  • Le 6 juin 2005 à 20:37, par C. Boileau En réponse à : > La glisse pour la Ronde HISTORIQUE DINANTAISE.

    La BM n ?est quand même pas un bull.

    Hé Daniel, c’est pas avec une BM qu’on peut doubler à coté de la route !! avec une Daf, on peut

  • Le 9 mars 2010 à 08:43, par marc castiaux En réponse à : La glisse pour la Ronde HISTORIQUE DINANTAISE.

    bj je possède une vieille bm 2002 tii de 75 qui passe + de temps au garage qu a rouler.comment faire pour pouvoir participer a ce rallye ?marc castiaux de furnaux

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.