Les 12 Heures de Huy 2011

Eddy Coppée    2011-09-18 19:42:46   



Un plateau de qualité, une équipe organisationnelle aux petits soins et un soleil étincelant : tous les ingrédients étaient réunis pour faire de ces 12 Heures de Huy édition 2011 une réussite !

Huy, le 10 septembre 2011. Dans une chaleureuse mélopée mécanique, l’avenue Delchambre à Huy se réveille peu à peu ce samedi 10 septembre, sous un soleil enfin estival. L’intérêt principal, ce sont cinquante chefs-d’œuvre d’une époque révolue. Mais loin de sombrer dans l’immobilisme, ces voitures d’avant 1969 se sont lancées dans une incroyable épreuve de régularité, sur une distance de 450km ! « Le but est clairement d’offrir un événement de qualité aux participants », explique Jean-François Devillers, le chef d’orchestre de cette compétition. « Tant dans l’organisation que dans l’accueil et le tracé du road-book, les équipages en ont eu pour leur argent ! Et nous semblons être sur la bonne voie : je dois avouer être surpris par la qualité du plateau. » De fait, outre les rutilantes Austin Healey et autres Porsche 911, on dénombrait quelques spécimens exclusifs, tels une Ferrari 250 GTE,

une DKW Sonderklasse, pas moins de deux Jaguar XK120 et autant de Matra Bonnet !

La route … tout seul !



La catégorie « Revival » se destine aux purs et durs qui considèrent que les 12 Heures de Huy doivent se disputer de la même manière qu’à l’époque, à savoir, seul à bord ! Et à cette discipline, c’est Yves Noelanders (Volvo PV544) qui s’est imposé. « Arrivé deuxième l’année dernière, me voilà en pleine progression ! Pourtant, j’ai connu quelques imprévus, comme une pirouette autour d’un bosquet et le bris des supports moteur ! Heureusement, on a pu réparer et repartir pour la troisième boucle ! Copilote depuis 25 ans, la navigation ne me posait pas de problème, mais il me fallait apprendre à rouler sur une propulsion de la vieille école, moi qui n’avais jamais conduit que des tractions ! »

Véritable mémoire de l’automobile ancienne, Michel Dartevelle (NSU 1200 TT) insiste sur la qualité de l’organisation. « Le défi est de réaliser une épreuve automobile sportive respectant le monde dans lequel elle évolue. Et force est de reconnaître que c’est un coup de maître ! De plus, il régnait une indéfectible bonne humeur tant du côté des équipages que de celui des organisateurs ! »

Daniel Pigeollet aussi est positif Il roulait avec marc Decraene sur une Fiat 850. En reconnaissance, je m’étais dit Robert (Rorive) peut faire beaucoup mieux. Eh bien non la pratique a voulu qu’en course je me suis bien amusé.Il y avait une bonne ambiance entre les concurrents . Nous avons été bien reçus. C’est le road book sur les genoux car nous roulons à vue que nous avons fait le rallye. La petite Fiat 850 ayant ses limites, des Rt courts comme Tihange et son épingle sont handicapant. J’ai aussi pu faire « la poudrerie ».

Un parcours sportif !
La catégorie « Twin » s’adressait aux équipages composés d’un pilote et d’un copilote, parmi lesquels on notait des tandems père-fils, à l’instar de la famille Defalque, sur Alfa Bertone.

Mais c’est une BMW Touring qui s’y est imposée, menée par Georges Tomsen, peu avare en compliments envers son navigateur, Benoît Remion. « Ce n’est jamais que son quatrième rallye de régularité ! Et c’est peu dire qu’il a effectué un boulot remarquable ! » Modeste, ce dernier concède que « nous n’avions pas droit à l’erreur. Le classement était remarquablement serré, en dépit d’un road-book plutôt sportif ! Mais cela ajoute du piment... Quant à la région, elle est vraiment superbe »

.Il devance ses compagnons d’écurie Fievetz – Lys sur une 2002 du préparateur DWR. Deux BLMW magiques auxuqlles il faut naturellement joindre celle de Jean-Claude Rocourt.

Un classement très serré
« Le niveau des participants est très élevé » ajoute Jean-François Devillers. « Et comme l’année passée, ce sont les équipages Revival qui monopolisent le haut du classement général. ». En effet, les sept premiers classés sont tous des « Revivals » ! Le podium consacre donc Yves Noelanders, suivi de Jean-Pierre Mondron (Porsche 356 C)

et de Claude Ninane (Ford Escort).

En catégorie Twin, Georges Tomsen et Benoît Remion sont suivis par Fievez/Lys sur BMW 1602 et Duhem/Dubois (Ford Cortina Lotus).

Reconduit cette année, le Challenge Vittel consacre le concurrent qui aura accumulé le moins de pénalités dans la mythique spéciale de la Poudrerie de Clermont. Il est revenu à Yves Deflandre (Austin Healey MKII).

Rendez-vous l’année prochaine pour perpétuer le mythe !


Pol Fassin trahi par son circuit électrique doit se rendre à l’évidence , il aura encore besoin de Gerard HELLAS.

Tel père, tel fils !
Parmi les équipages engagés, on retrouve un tandem insolite, composé d’un père, Jean-Louis Defalque, accompagné de son fils de 17 ans, Arnaud. « C’était une première pour lui, précise fièrement Jean-Louis. Ce qui rajoute à son mérite : il a été formidable ! ». Arnaud jubile : « Je pensais que cela allait être long, mais nous étions tellement concentrés que la journée a filé très vite. J’ai hâte de remettre ça ! ». « Si j’éprouvais un grand stress au début, conclut Jean-Louis, celui-ci s’est vite évaporé. Passer 12 heures dans une voiture avec son fils qui apprend et découvre, c’est une expérience extraordinaire pour un père. »

TOMSEN REMION une belle victoire

Benoît REMION
« Ma passion pour les voitures remonte à ma jeunesse. En effet, je suis né et j’ai grandi à Malmédy. Aussi, durant ma jeunesse, je ratais rarement une course au Circuit de Francorchamps.
Cette passion s’est renforcée quand mon frère aîné, Manu Remion, a commencé à des courses sur circuit, et lorsque le team automobile E.B.R.T. s’est constitué grâce à quelques passionnés de la région.
Mon goût pour l’orientation est dû, d’une part au scoutisme, où j’ai appris à me servir d’une boussole et à lire les cartes d’Etat Major, et d’autre part, à l’ E.B.R.T. qui organisait régulièrement, dans les années 70, des « lectures de carte » auxquelles j’adorais participer.
Et puis plus rien jusqu’en ce mois de janvier 2011 quand, rencontrant Georges, qui connaissant mes antécédents, voilà qu’il me demande pour le co-piloter au Neige & Glace.Avec toutes les précautions d’usage, j’ai accepté et comme cela ne s’est pas trop mal passé pour une première, je me suis pris au jeu.
Avec Daniel Renard, j’ai participé aux « 360 minutes de Waremme » et à trois rallyes d’orientation.
Ensuite, avec Georges, un troisième rallye de régularité, le Short Marathon du CER Belgium où nous terminons 2ème.Et finalement cette belle victoire aux « 12 heures de Huy ».
Tant en orientation qu’en régularité, j’aime comprendre mes erreurs et chercher comment m’améliorer. »

Georges Tomsen
« Habitant à 4 kms de Huy, je souhaitais participer aux 12h00 cette année.
Ayant eu l’occasion de tester la BMW Touring de Dominique Wery (DWR) au CER, cette auto m’a paru idéale pour ce rallye même si pénalisée au niveau coefficient en étant la plus jeune du plateau (è n° 60). Voiture très facile à conduire, vive et bien équilibrée même sans autobloquant.
Les 12h00 de Huy ont pour moi 1 saveur particulière car il s’agit de mon premier contact avec le sport automobile quand il y a 50 ans, je les regardai passer sur le pont d’Engis par la fenêtre de la cuisine juché sur la table… Autre saveur : je pense que les 12h00 sont aussi le premier rallye gagné par Willy Mairesse qui fut ma première idole !

Cette victoire en twin me comble donc évidemment. Tout s’est très bien passé au cours des 2 premières boucles et un peu moins au niveau de la troisième (trop de secondes d’avance), mais notre viatique était suffisant pour conserver (de 3 secondes…) la première place devant nos amis du HRW Jacques et André, eux aussi sur une voiture du DWR.
Je suis vraiment étonné par les facultés d’adaptation de Benoît qui gère tout cela comme un vieux renard de la régul et par sa facilité à s’adapter très rapidement aux différentes situations et incidents. »

12 heures HUY Classement

1 . NOELANDERS Yves B Volvo PV 544 1961 Revival 28,3 Pts ;2 . MONDRON Jean-Pierre B Porsche 356 C 1964 Revival 45,2 Pts ;3 . NINANE Claude B Ford Escort 1972 Revival 66,2 Pts ;4 . DAMOISEAU Jean-Pierre B Lotus Elan 1965 Revival 73,4 Pts ;5 . STAAR Patrick B Alfa Roméo Giulietta Sprint 1961 Revival 87,1 Pts ;6 .DARTEVELLE Michel B NSU TT 1969 Revival 89,1 Pts ;7. LACROIX Francis B Porsche 911S 1970 Revival 93,2 Pts ;8 .TOMSEN Georges/REMION Benoit B/B BMW Touring 1973 Twin 97,5 Pts ;9 . DONEUX Francis B Alpine A 110 1975 Revival 97,8 Pts ;10 .FIEVEZ Jacques/LYS André B/B BMW 1602 1973 Twin 101,1 Pts ;11.CLOSJANS Michel B Lotus Elan 1966 Revival 102,9 Pts ;
12 .DUHEM Claude/DUBOIS Francine B/B Ford Cortina Lotus 1965 Twin 119,1 Pts ;13.HENDERICKX Jean-Christophe B Lotus Elan S4 1969 Revival 125,9 Pts ;
14. de BELLEFROID Hugues B Jaguar MKII 3.8 1967 Revival 135,2 Pts ;15.DECRAENE Marc/PIGEOLET Daniel B/B Fiat 850 coupé 1967 Twin 138,1 Pts ;
16 MOULINASSE Bruno B Alfa Roméo 1969 Revival 138,6 Pts ;17 .DE KELPER Yves B Jaguar XK 120 roadster 1953 Revival 138,9 Pts ;18.GALAND Benoît B Porsche 911 1970 Revival 141,6 Pts ;19. BEAUJEAN Jean-Jacques/ROCOUR Olivier B/B Alfa 1600GT 1972 Twin 142,2 Pts ;20.LODEWYCKX Didier B Fiat 850 coupé 1966 Revival 151,9 Pts ;21.HERMANS Michel/DELFERIER Christian B/B Alfa Roméo Giulietta Sprint 1964 Twin 162,0 Pts ;22.COMPERE Jacques/HELAS Gérard B/B Datsun 240Z 1972 Twin 168,6 Pts ;23. LOHISSE Benoit/BESTGEN Jérome B/B Triumph MK II GT6 1969 Twin 170,0 Pts ;24. DECORTY Jean-Paul/DIET Emile B/B Alpine A 110 1965 Twin 196,1 Pts ;25. MICHEL Robert B Triumph TR3 A 1959 Revival 211,3 Pts ;26. VERCRUYSSE Didier/VERCRUYSSE Catherine B/B Austin Healey 1961 Twin 248,7 Pts ;27. PAUWELS Piet B Chevrolet Corvette 1962 Revival 253,6 Pts ;28. del MARMOL Xavier B Triumph TR2 1953 Revival 255,1 Pts ;29. FASSIN Pol B BMW 2002 1969 Revival 313,4 Pts ;30. LEEMPOEL Michel/LEEMPOEL Sébastien B/B Lancia Fulvia 1600 HF 1972 Twin 360,2 Pts ;31. ROCOUR Jean-Claude/LECOMTE Robert B/B BMW 2002 1972 Twin 369,4 Pts ;32. CASSE Philippe/DE MEÛTER Thomas B/B DKW Sonderklasse 1955 Twin 379,2 Pts ; 33. GREGOIRE Jean-Michel/LIKIN Thierry B/B MG Midget 1972 Twin 437,4 Pts ;34. VERLINDEN Rolf/VERLINDEN Evert B/B MG A 1960 Twin 441,5 Pts ; 35. THAUVOYE Jean-Marc/DEQUIEDE Franck B/F Austin Healey MKIII 1966 Twin 450,3 Pts ;36. VAN OOSTENDE Tom B Jaguar XK120 1952 Revival 504,9 Pts ;37. MASQUELIER Frédéric/HAULT Jean-Jacques B/B Saab 96 Carlson 1962 Twin 547,7 Pts ;38. DEFALQUE Jean-Louis/DEFALQUE Arnaud B/B Alfa Romeo Coupé Bertone 1972 Twin 560,2 Pts ;39. DEFLANDRE Yves B Austin Healey MKII 1964 Revival 652,9 Pts ;40. PLASCH Thierry/PUYSTIENS Christophe B/B Triumph TR3 1956 Twin 682,8 Pts ;41. de CALLATAY Didier/de CALLATAY Bartholomé B/B Ferrari 250 GT 2 1962 Twin 742,6 Pts ;42. De PAEP Bert/MOENS Julien B/B Porsche 356B 1961 Twin 804,0 Pts ;43. DE NIL Marc/VAEREMANS Philippe B/B Porsche 356 1961 Twin 875,4 Pts ;44. CRAENHALS Renaud/PALMIERI Gaetan B/B Triumph TR3 A 1959 Twin 1248,8 Pts ;45. LAMPROYE Roger B Ford Anglia 1500 1964 Revival 1432,3 Pts ;
46. BARRE Pierre/MORTIER Didrik B/B MGB 1964 Twin 3075,6 Pts ;47. BORSU Guy B Matra Jet V 1968 Revival 3112,3 Pts ;48. FICHT Etienne/PIETTE François F/B Bonnet Matra MB855 JET6 1967 Twin 3596,6 Pts ;49. TRUILLET Francis B MG B 1975 Revival 4500,0 Pts .

EDDY COPPEE

Vos commentaires

  • Le 19 septembre 2011 à 12:40, par jehan En réponse à : Les 12 Heures de Huy 2011

    un grand BRAVO aux organisateurs et à l’année prochaine

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.