Nous avons rencontré Luc BAEYENS, un extraordinaire passionné d’un constructeur Suédois d’avions dans ailes !

Bob d’Automag    2020-01-16 13:30:12   

La SAAB... Luc est tombé dedans dès son plus jeune âge :-)



Luc BAEYENS est un passionné de la marque Suédoise, nous lui avons posé quelques questions alors qu’il travaille sur la préparation de la SAAB Sonett II avec laquelle Jean-Marie Herman et Pauline Robert vont participer au Monte Carlo Historique 2020. Automag sera au départ à Reims le 31 janvier, et nous aurons le plaisir de suivre l’aventure de la Saab Sonett, au Monté et en direct avec notre journaliste Pauline dans le baquet de droite.

Luc, comment avez-vous été piqué du "virus Saab" ?

Luc Baeyens et la Sonett, une longue passion...

Luc Baeyens : « Cette semaine j’ai 63 ans », nous lance Luc, « et voilà déjà plus de 40 ans que je travaille dans les vieilles Saab.
Quand j’avais 17ans, j’aimais déjà bien bricoler dans la mécanique, et puis un jour mon beau-frère, qui est 3 ans plus âgé, m’a invité à venir travailler sur son auto. Il possédait quelques « SAAB boules » sur lesquelles il bricolait à ses moments perdus… Whouaww, ce fut le coup de foudre, je trouvais que c’était une auto avec une « bouille » sympathique et c’est ainsi que tout a commencé, très simplement.
Petit à petit, je lui ai dit « moi aussi quand j’aurai 18 ans je m’achèterai une Saab comme la tienne ». »

Comme un avion sans ailes… 

La première automobile SAAB était le modèle 92, elle fut commercialisée en 1950 par la compagnie aéronautique Svenska Aeroplan Aktiebolaget. Cette firme fut fondée en 1937 par le gouvernement Suédois qui imposait au pays de se doter d’une flotte d’avions de chasse pour contrer les menaces de l’Allemagne nazie et la Russie soviétique.
Au lendemain de la guerre, la firme a lancé le développement d’un véhicule économique adapté au marché Suédois. Les ingénieurs conçoivent un premier modèle s’inspirant des grands principes de l’aviation. La SAAB 92 est fluide, elle ne ressemble à aucune autre voiture… son profil évoque même celui d’une aile d’avion, certains diront même « d’une goutte d’eau » !

La première SAAB, fluide comme une aile d’avion !

Aucun doute là dessus, les ingénieurs ont fortement travaillé en soufflerie sur cette auto qui affiche un coefficient de traînée aérodynamique de 0,35, ce qui à l’époque était 2 fois mieux que toute les autres berlines. Sa carrosserie monocoque la rend à la fois rigide et légère. Sous le capot on trouve un petit bicylindre deux-temps de 764cc emprunté aux DKW. Le petit moulin installé en position transversale ne développe que 24ch mais c’est suffisant pour propulser la goutte d’eau à 105Km/h.
Simple et fonctionnelle, la petite Saab est taillée pour les routes enneigées et le rude climat suédois ; elle ira aussi briller en rallye en décrochant notamment la Coupe des Dames lors du Rallye Monte Carlo en 1953.

Et c’est justement les arguments sportifs de la petite auto qui intéressent notre passionné belge…
Luc B. : « Pour mes 18 ans, j’ai acheté une SAAB 1967 à moteur V4, je l’ai totalement repeinte en noir et ensuite j’ai participé à quelques rallyes, notamment le « Kempenrally » dans ma région, un très beau rallye qui maintenant revient en version régularité. »

La petite boule noire de Luc ne passe pas inaperçue… 

Luc B. : « J’étais assez actif dans les mouvements de jeunesse à l’époque, et lorsque que j’arrivais au volant de ma petite SAAB toute rutilante, les copains étaient de suite sous le charme « Luc tu pourrais me trouver une auto comme la tienne ? » et c’était parti, j’ai donc trouvé et réparé une SAAB pour le copain, puis pour un autre, et encore un autre… et ainsi de suite. » Luc commence à se spécialiser dans les modèles 96, qui étaient bien abordables dans les années ’70.

Luc B. : « Je commençais tout doucement à bien connaître ces petites autos en forme de boule bien sympathique. J’habitais à l’époque à Turnhout, et un beau jour, à 100m de chez moi, vient s’installer un concessionnaire officiel de ma marque préférée ! Je me suis donc installé officiellement à mon compte comme garagiste indépendant et avec l’aide d’un bon ami tout est passé à la vitesse supérieure. Si mes premiers clients étaient les copains de l’entourage, maintenant les clients viennent de partout en Belgique et ensuite de France, beaucoup aussi viennent de la Hollande. De tous côtés ! J’avais donc besoin de me faire un stock de pièces pour pouvoir subvenir aux besoins des demandes de mes nombreux clients.
J’ai donc acheté les fonds de stock des concessionnaires SAAB, des ailes de carrosserie, moteurs, phares, clignotants, échappements, et pièces détachées diverses… enfin tout ce dont je pouvais avoir besoin pour entretenir une flotte de SAAB 93 ou 96. »

Meeting aux Pays-Bas en 1996 : objectif, réunir 96 SAAB type96 le 6 du 9 en 1996 :-)

Luc B. : « J’avais à l’époque plus de 70 SAAB en entretien.
Cela faisait beaucoup de travail, j’avais aussi mon travail principal (NDLR : Luc était mécanicien en machines d’imprimerie chez Proost) et la famille, les enfants… ce qui ne me laissait que quelques heures après journée pour l’atelier de passion mécanique SAAB.
Alors j’ai demandé à mon ami de m’aider en reprenant un peu de ma clientèle devenue trop nombreuse. Et nous avons continué comme çà encore quelques années, bien sûr j’étais toujours disponible quand il avait besoin de moi pour un problème technique plus complexe. »

Il y a 35 ans, en Suède, Luc participait à ce meeting de Saab Sonett 2

Luc B. : « Il y a quelques années, ce copain est décédé et moi je suis devenu retraité, alors j’ai aussi ralenti un peu mes activités sur les SAAB. Les toutes vieilles SAAB se font de plus en plus rares, j’ai encore une dizaine de Sonett à l’entretien, c’est peu par rapport à avant. »
Il faut savoir que seulement 9 SAAB Sonett on été importées en Belgique toutes les autres étaient destinées principalement pour le marché américain. Le modèle était assez cher pour l’Europe, et de plus c’était l’époque de l’invasion des marques Japonaises plus rapides, plus performantes et moins chères.

En Suède, rencontre avec Erik Carlsson (pilote de rallye suédois sur SAAB) à bord d’une très rare Saab Sonett cabriolet.

Luc B. : « Je suis maintenant mieux disponible pour donner des conseils et des avis pour la restauration et aussi la préparation des anciennes SAAB, j’ai encore un beau projet de restauration pour mes prochains jour c’est une SAAB de 1958 que j’ai totalement démontée, elle a été repeinte et attend son remontage. Une 2 temps avec les portes suicide. Vraiment un beau projet. »

Le projet Monte Carlo Historique 2020 ! 

Mais notre « loup blanc » de la SAAB a aussi accepté un autre projet aventureux : Le Monte Carlo Historique 2020 en SAAB Sonett II !
Lorsque Jean-Marie Herman est venu lui parler de l’aventure du Monte Carlo Historique 2020 en SAAB Sonett un grand sourire qui en dit long est apparu sur le visage de Luc, il ne lui aura pas fallu très longtemps avant de s’impliquer dans la préparation mécanique de la voiture de rallye. Notre passionné spécialiste de la Saab ancienne s’est directement intégré à l’équipe existante. Les parties de rigolades vont bon train dans l’atelier, où lorsqu’on s’approche de la porte… on entend parler flamand, anglais et même bruxellois et de temps à autre un peu de français. Lorsque les passions se rassemblent, la langue ne fait pas obstacle.

La Saab Sonett II est prête, le moment est venu de faire tous les essais...

Spécialiste passionné, Luc Baeyens démonte et remonte moteur et boîte un temps record, rien qu’à regarder un boulon il sait où il doit aller et quel type de pièces doit venir s’y accrocher, il connaît les schémas de montages par cœur.
C’est certain que d’avoir un « As de la SAAB » comme lui dans l’équipe c’est de bonne augure pour la suite de l’aventure.

Luc Baeyens (à gauche) et Bob d’Automag en pleine discussion sur la fiabilisation de la SAAB Sonett2 du Monte Carlo.

Bob d’Automag

A lire aussi :


L’Indiana Jones du Monte Carlo Historique est de retour !

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.