YOUNGTIMERS, un nouveau magazine pour les enfants des baby boomers

Benoît Piette    2013-05-29 23:34:22   

Dans le monde du véhicule ancien, nous connaissions bien les « Oldtimers », appelés également « Ancêtres ». Une définition les fait remonter aux balbutiements de l’Automobile… et peut-être même jusqu’au Fardier de Cugnot…

Récemment, un nouvel engouement s’est manifesté auprès des amateurs de véhicules anciens : il s’agit des « Youngtimers » Sous ce vocable très anglo-saxon, on retrouve les véhicules apparus à la fin du XXème Siècle. Mais est-ce vraiment un phénomène inédit ?


RINGARD, MAIS…

Toisés par les amateurs de véhicules anciens, les possesseurs de Renault 5, VW Golf ou autre Opel Omega sont encore considérés avec beaucoup de condescendance par ce milieu très traditionnel.

Trop proche du véhicule d’occasion, le Youngtimer est donc loin d’avoir acquis ses lettres de noblesse et encore regardé de manière très perplexe par beaucoup de propriétaires de véhicules anciens…

Mais ces “authentiques collectionneurs” semblent avoir la mémoire courte car l’histoire se répète : votre serviteur se souvient qu’au début des années 1980, posséder une Volvo Amazon âgée à l’époque d’une petite quinzaine d’années faisait sourire les propriétaires de véhicules d’avant-guerre…

Et à l’époque, les clubs étaient encore peu nombreux et relativement hermétiques à ces “débordements”. Au sein de certains clubs de marque, il y eut même des débats animés sur l’adoption en son sein de véhicules moins âgés…

Prenons l’exemple du Club Belge des Anciennes Citroën qui souffle cette année ses 40 bougies : l’arrivée - début 1980 - du binôme DS et ID comme véhicule « ancien » a dû être débattu… mais aujourd’hui, ce sont les propriétaires de AX et BX voire de Xantia qui se pressent au portillon…

Vu la trop grande différence d’âge entre les véhicules, de nouveaux clubs voient ainsi le jour… et de fil en aiguille, l’engouement prend de l’ampleur…

UN BESOIN VITAL

Sans vouloir être critique, l’attirance pour le véhicule ancien semble être une passion pour les personnes qualifiées « d’âge mûr  ».

Et ce n’est pas la Fédération Belge des Véhicules Anciens (FBVA) qui le contredira : une de ses enquêtes a révélé que l’âge du passionné moyen frise le demi siècle…

Des mauvaises langues déclarent perfidement que ce n’est pas rouler en ancienne qui les guérira de leur prostate !

Face à ce constat, le Youngtimer apparaît donc comme une voie plus qu’intéressante pour pérenniser cette passion.

D’un prix encore très abordable, ces véhicules font flasher les jeunes adultes qui se remémorent ainsi leur enfance… comme votre serviteur l’a fait en son temps en faisant l’acquisition d’une Dyna Panhard fin 1984…

Conscient de ce vieillissement et de ce nouvel engouement fondé en partie sur la nostalgie, la FBVA a créé récemment au sein de son Conseil d’Administration un poste de responsable "Youngtimers".

Ce dernier s’engagera à stimuler les collectionneurs de demain en les impliquant dans des événements où les youngtimers seront partie prenante.

UN MAGAZINE ? C’EST TOUT NATUREL !

Il se devait que ce phénomène intéresse également les médias.
Et c’est ainsi qu’est né il y a juste trois ans la revue française Youngtimers .

Diffusé en Europe francophone à 70.000 exemplaires et tourné spécifiquement vers les voitures cultes des années 1970 à 90, ce mensuel - associé bien évidemment à un site éponyme et à Facebook - a la prétention d’être le complice de ces passionnés de “jeunes anciennes”…

Comparable à d’autres revues pour les passionnés de véhicules anciens, la fraîcheur de son style détonne néanmoins avec ces derniers…

Il ne lui manque plus qu’un argus plus complet et une rubrique mécanique pour être un magazine francophone de référence en la matière…

A quand une revue belge ?

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.