Lancement du Printemps sur les chapeaux de roues ! - Classic Spring Roads - Dans le baquet de droite

Pauline Robert    2018-04-05 20:10:55   


Nous étions pas moins de 84 équipages présents pour cette 7e édition du « Patronale Life Classic Spring Roads », organisée par Willy Lux. Un nombre de participants rarement atteint en Belgique pour un rallye de régularité.. !

C’est à l’hôtel « Van der valk » de Verviers que le rendez-vous était donné.

Cette année, Willy a décidé de réaliser une nouvelle formule et ainsi d’organiser son rallye de régularité en une seule journée plutôt que sur deux jours. Un combo qui a plutôt plu et a amené beaucoup d’habitués à ce type d’épreuve !

Une épreuve à ne pas rater !

Alors que pour l’édition précédente, nous étions de simples spectateurs, cette année, vu le tarif attractif, nous avons décidé de franchir le pas en nous inscrivant à cet événement.

Après un périple de plus d’1h30 de route, de Namur à Verviers (en évitant au maximum l’autoroute, c’est quand même plus plaisant à bord d’une ancêtre), nous voici enfin arrivés dans le cadre prestigieux de l’hôtel Verviers.
Situé aux abords du centre de Verviers, cet hôtel est un ancien entrepôt de la gare, où étaient dédouanées les marchandises, notamment la laine à l’époque...

11h40 : A peine arrivés, nous procédons aux contrôles administratifs, dans le hall de l’hôtel, et récupérons les différents documents, plaques et numéros à placer sur les portières.

Une fois le tout disposé sur la voiture, nous suivons les quelques notes du road-book qui nous amènent au contrôle technique situé à moins d’un kilomètre de l’hôtel. Le contrôle des véhicules est réalisé dans le garage d’une école de mécanique.

Une fois le contrôle terminé ainsi que le Tripy placé, nous retournons au parking de l’hôtel afin de réaliser l’étalonnage.

A quelques kilomètres à peine de la ville, nous découvrons les petits chemins de campagne des villages de Fays et Polleur.

13 heures : La voiture est au parc fermé.
Il est temps de se rendre au briefing, donné par Willy Lux et Robert Rorife dans une des salles de réception de l’hôtel.
Ces derniers insistent sur la sécurité et le contrôle de vitesse. En effet, avec le tripy, nous sommes contrôlés tout au long du parcours et le moindre dépassement de vitesse maximale autorisé est pénalisant.

14h45 : C’est le grand départ !
Entourés de quelques spectateurs, les voitures prennent le départ de minute en minute.
Nous portons le numéro 45, en catégorie « Classic plus ».

Le soleil est de la partie, nous sommes enchantés. Une liaison nous fait quitter Verviers assez rapidement et nous emmène vers la première RT tracée dans les routes étroites et masquées tellement typiques des régions de La Reid et Theux.

Nous empruntons la même route que la spéciale du Spa Rally, il y a tout juste deux semaines. On peut même encore y apercevoir les cordes « coupées » à certains endroits...

Photo : Jean-Paul NIZET
Photo : Jean-Marc PITZ

Dans les premières RT, il n’était pas évident de respecter la moyenne imposée dans la table. Ayant utilisé une seule et unique fois le Tripy auparavant, lors du « Saint-Nicolas Rallye » (article à lire ici), il nous faut un peu de temps pour nous réhabituer au principe et ainsi pointer aux bons moments au panneau rouge de fin de zone de régularité.

Une série de 4 CH s’enchaînent entre la fin de la RT1 et le début RT2, nous pointons le plus souvent à l’heure sans trop de difficulté, malgré les nombreux « Speed Control » soit à 30, 36 ou 50 km/h réalisé par le Tripy, la vitesse est contrôlée en temps réel, il faut donc savoir gérer sa vitesse tout en allant pas trop doucement ni trop vite pour ne pas être pénalisé...!

Photo : Eddy COPPEE

La RT4 se déroule sur la magnifique course de côte du Néblon, empruntée à plusieurs reprises par le Tour de Belgique, le départ de prend en « Self Start » comme pour la majorité des RT de cette épreuve. Celle-ci est malheureusement écourtée après seulement 2 kilomètres pour cause de travaux, une balisage fait à l’aide de flèches jaune (type « RAC rallye ») nous fait suivre un itinéraire de déviation et nous amène un peu plus loin dans le road-book.

Nous traversons ensuite les villages de Bomal, Villers-Sainte-Gertrude et Fays avec des moyennes calculées aux alentours de 50 km/h, nous profitons des magnifiques endroits des Ardennes par où nous passons, ce sont les derniers paysages que nous pouvons admirer de jour, avant la tombée de la nuit !

Photo : Michel LABOUREUR

18 heures : Une dernière course aux CH est tracée dans le zoning de Manhay. Celle-ci est composée de plusieurs tours à effectuer, ce qui n’est pas évident sans se tromper.
Le tracé nous amène déjà au CH8 qui signifie la fin de la boucle 1 et donc une pause de 30 minutes bien méritée ! Ce rallye nécessite une attention de tous les instants et ne nous laisse que très peu de temps de repos !

Le classement de la première partie du rallye est déjà affiché. Nous sommes 24ème, le temps de la RT1 nous a fait prendre beaucoup de points.

Nous faisons le plein d’essence et mangeons un bout, il est déjà temps de repartir et d’attaquer la partie la plus fastidieuse de ce Classic Spring Roads, c’est à dire la nuit...!

Nous prenons la direction des cantons de l’Est, cette région est pour nous une inconnue, car c’est la première fois qui nous allons sillonner ces routes typiques !

Photo : Jean-François KALIN

Pour cette dernière partie de rallye, nous n’avons plus qu’une RT, cette deuxième boucle est à parcourir en CH et CHs (contrôles horaires secondes).
Ce sont souvent de courts tronçons de moins de dix minutes, ce qui rend le rallye encore plus « rythmé » !

Nous avons quelques cartes tracées d’aspect simple, mais pas si facile sur le terrain... Pour rallier le CH13 au CH14 une carte nous est proposée, nous quittons trop tôt en arrière droit et ne trouvons pas ce fameux CH14, ce qui nous fait perdre 8 minutes... Huit minutes qui nous coûterons cher au classement final !

Au CH16, une modification est apportée au road-book. Au départ du rallye, un addendum a été distribué dans notre enveloppe. Plusieurs concurrents n’ont pas vu ou ont oublié cette modification et ont donc continué la lecture du road-book sans supprimer un certain nombre de notes précisées dans cet addendum ! Cette portion de contrôle horaire passe donc à 0’46 minutes au lieu de 3’22.
Cet oubli engendrera un bon nombre de pénalités aux équipages distraits.

Photo : Retro Classic Events

Dans cette fin de rallye, quelques CP sont à relever, parfois dans des décomposés cachés en plein milieu des bois et très très boueux.
Au total, seulement 4 CP sont à retranscrire sur notre feuille de route, ce qui nous change des autres rallyes d’orientation.

Nous traversons notamment les villages de Rodt, Valender, Moderscheid ou encore Butgenbach, pour ensuite revenir sur Verviers.

22h30 : Nous arrivons à l’hôtel pour le CH final de ce magnifique rallye. Place au repas de clôture et à la remise des prix animée par la voix bien connue de Vincent Franssen.

Photo : Eddy COPPEE

Nous terminons finalement 9ème au classement général de la catégorie Classic+ et 3ème de classe 1.
Un résultat qui nous satisfait pour une première participation à cette épreuve.

Photo : Eddy COPPEE

Le rendez-vous est déjà pris pour l’année prochaine, Willy nous annonce une version sur un ou deux jours, de quoi contenter les amateurs de rallye de régularité.

Photo : Vincent LOURTIE

A LIRE AUSSI sur Automag.be... 

Succès et Aventures, retour du Printemps, un super Rallye. (par Raymond COLLIGNON)
Le Patronale life Classic Spring Roads sur un jour remporte un succès incroyable ! (par Jean-François KALIN)

Texte : Pauline ROBERT & Olivier COPPEE

Photos : Pauline ROBERT, Eddy COPPEE, Jean-Paul NIZET, Jean-Marc PITZ, Michel LABOUREUR, Vincent LOURTIE, Jean-François KALIN, Sébastien ROCH et Retro Classic Events.

Site du Classic Spring Roads : http://www.classicspringroads.be/index.html

Photo : Sébastien ROCH

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.