La Motocyclette d’Autrefois : "les allemandes"(Partie 2)

Philippe Lambrette, Véronique Lambrette-Nils    2017-08-01 15:58:48   

En plein centre d’Habay-la-Neuve se trouve un petit musée de l’histoire de la moto. Marcel Thiry en est le fondateur, et collectionneur d’engin à deux roues... (voir notre reportage Partie 1)


Dans ce petit musée on y retrouve les grandes marques de motocyclettes et motos de nos "voisins germains", les plus connues étant bien entendus BMW , DKW et NSU , d’autres marques ont essayé de percer dans le domaine mais furent reprises et englouties par les grands constructeurs.

Heinkel a sorti le Tourist un scooter bi-place dont le modèle était classifié pour l’époque "de luxe" car dans son carénage il y avait le phare et également les clignotants . Alors que le Walba lui était un monoplace avec une "turbine" pour refroidir le moteur GLO et équipé d’une pédale pour changer les vitesses alors que la concurrence en était toujours au système à la poignée et il était équipé du phare sur le guidon.

Ici une BMW avec side-car de la Wehrmacht ayant participé a la seconde guerre et un autre modèle équipé des points de fixations pour un side-car un peu plus loin nous pouvons admirer également deux NSU la jaune moutarde datant de 1918 et la noire de 1928. Ce style de couleur jaunâtre est retrouvé chez plusieurs constructeurs européens comme américains dans la deuxième moitié des années ’10 voir aussi début des années ’20.

à gauche les modèles NSU et à droite la BMW

DKW, un peu d’histoire...

A l’origine de la marque, un ingénieur Danois , Jörgen Skafte Rasmussen( 1878 - 1964) , et l’usine était située à Zschopau ( de 1906 à 1932 ) en Saxe et au départ elle concevait des pièces pour les machines et accessoires de robinetterie pour chaudières et machines à laver et c’est vers 1912 que DKW proposa des pièces pour l’industrie automobile puis en 1916 se lança dans la fabrication de moteur à vapeur puis les 2 temps d’abord montés sur des vélos ensuite sur les motos et enfin sur les automobiles.

Dans l’entre deux guerre DKW devint la plus grande entreprise automobile allemande principalement pour la construction de motos. 3 ans avant Citroën la marque lança la traction avant de série. Carl Hahn directeur de cette entreprise très dynamique décida de fusionner les 4 marques automobiles allemandes les plus importantes de Saxe. AUDI avait déjà été rachetée par DKW en 1928 restait Horch et Wanderer et ce fut chose faite en 1932 et naquit ainsi le groupe Auto-Union et déplaça le siège à Chemnitz de 1932 à 1949 avant de le changer une dernière fois de place vers Ingolstadt de 1949 à 1969.

Attardons-nous sur les significations successives de l’abréviation D.K.W :

1917 : Dampf-Kraft-Wagen, soit voiture mue par la vapeur.
Les premières études de Rasmussen portaient sur les machines à vapeur
1919 : Des Knaben Wunsch, soit Le rêve des garçons.
Un petit moteur auxiliaire adaptable sur toute bicyclette inspira cette désignation.
1928 : Das kleine Wunder, soit La petite merveille
Les petites voitures à moteur 2 temps grimpaient la colline à la même allure que les autres la descendait !

Revenons à notre collection de moto en tournant de le sens des aiguilles d’une montre. A notre gauche nous pouvons admirer un scooter Houby construit en 1954 et à ses côtés un pompe à eau utilisée par les pompiers un peu plus loin se trouve deux modèles le long d’un mur, une RT125ccm avec une fourche en parallélogramme en tôle emboutie et une KS250ccm avec le même type de fourche, toutes deux dateraient d’avant guerre, ensuite on découvre un autre modèle 125ccm avec fourche téléscopique.


en haut à gauche le modèle KS250ccm , en bas à gauche le scooter Houby et la pompe à eau des pompiers à droite le modèle RT125ccm et au centre un blason DKW service.


en haut à gauche en avant plan un modèle 125ccm à fourche téléscopique et en arrière plan la RT250 suivie de la 350, en bas le modèle Golem de 1921, à droite de dos la RT250 et la 350 et au centre un autre modèle de blason DKW Service.

Nous voyons un modèle assez spécial qui n’est autre que le Golem équipé dans un premier temps d’un moteur 50ccm puis a évolué jusqu’à avoir un 148ccm à ses côtés se trouve une RT250ccm du début des années ’50 avec un mono-cylindre 2 temps et comme sa voisine la 350 équipée d’un moteur ovoïde à proximité se trouve une motocyclette BSA Bantam équipé d’un moteur DKW et à sa gauche se trouvent deux autres modèles motocyclette -Victoria à moteur DKW 2 temps et pour finir la gamme présente ici nous pouvons voir un autre modèle, un vélomoteur de la gamme Hummel avec un moteur de 50ccm avec 3 vitesses au guidon.


à gauche une BSA Bantam et deux modèles Victoria équipé de moteur DKW et à droite le vélomoteur Hummel.

Pour terminer la marque dans ce petit musée il y a également deux voitures DKW Auto-Union, un moteur Pfaffrath ou 3=6 à moteur 3 cylindres 2 temps de 1000ccm de 1955 connu sous le nom de Sonderklass et une DKW F5coupé cabriolet de 1936 avec une habitacle en bois recouvert de simili de l’époque avec un moteur de 600ccm bi-cylindre 2 temps avec un système de démarrage Dynastar.


à gauche la F5 et à droite la 3=6 sonderklasse

A LIRE AUSSI :
La Motocyclette d’Autrefois : du vélo à moteur au cyclomoteur et scooter ( partie 1)

La Motocyclette d’autrefois : les allemandes (partie 2)

La Motocyclette d’autrefois : les rivales (partie 3)

La Motocyclette d’autrefois : les rivales (fin) et le Circuit des Ardennes (partie 4 et fin)

Texte : Philippe
Photos : Véro et Philippe

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.